Publié dans Politique

Les actus en bref

Publié le dimanche, 25 septembre 2022


L’avocat d’un suspect dans l’affaire de “carburant frelaté” indigné. Il remet en cause la participation de ses clients dans cette affaire et affirme que les personnes placées en détention dans le cadre de cette affaire ne sont que des « simples gens ». L’avocat Tody Arnaud s’interroge où sont les personnes qui sont concernées et qui opèrent réellement dans ce secteur de carburant frelaté. Pour lui, ces personnes sont celles qui empoisonnent tout un pays. Il cite nommément le nom du propriétaire du site où ont été retrouvées des preuves de la contrebande, la semaine dernière, mais également de hauts responsables et élus du pays. Il suspecte une volonté d’étouffer l’affaire derrière le traitement infligé aux personnes placées en détention dans cette affaire.

Un sénateur fait le buzz sur les réseaux sociaux en fin de semaine dernière. Sur Facebook, le parlementaire est pris en photos inaugurant un pont et sur une autre, être soulevé par la foule alors qu’il est assis sur une chaise. La question est de savoir si les images publiées reflètent la réalité sur place. Autrement, des explications sont attendues. D’un côté, le pont inauguré est un pont rudimentaire fait de rondins et de planches de bois, indigne d’être inauguré selon les commentateurs. De l’autre, le fait qu’il soit soulevé sur la chaise. Cette scène rappelle les chaises à porteurs, portées à bras d’hommes, dans l’ancien temps. Beaucoup se sont indignés de ce geste indigne et un manque d’humilité.

L'ambassadrice des Etats-Unis à Madagascar Claire A. Pierangelo a accueilli les 11 participants à la bourse YALI Mandela Washington 2022 qui ont terminé avec succès leur formation en leadership de six semaines aux Etats-Unis. Elle a également félicité les trois participants du YALI Alumni Enrichment Institute qui ont construit leurs compétences professionnelles lors d'un échange de trois semaines aux États-Unis. La diplomate a également décerné des certificats à 60 participants du YALI Regional Leadership Center (RLC) et a félicité les YALI-RLC Education Changemakers et les participants à l'African Civic Engagement Academy.  Lors de la cérémonie, elle a également reconnu Marie Christina Kolo pour sa sélection en tant que lauréate du YALI Leadership Impact Award 2022, qui reconnaît ses réalisations en tant que militante pour le climat et leader au service.

Le parti Hery Vaovao ho an’i Madagasikara a fait sa rentrée politique dans son quartier général samedi dernier, à Andraharo. Conférence-débat en panel, formations pour les jeunes et les femmes, séance de partage sur la vie du parti et accueil des nouveaux membres, étaient au programme.  Une rentrée marquée surtout par l’intervention par visioconférence de l'ancien Président de la République et leader du parti, Hery Rajaonarimampianina. L’opinion retiendra que l’ancien numéro un du pays, en quête d’une présence dans l’actualité, radote, rappelant notamment un programme, lequel a pourtant été rejeté massivement par l’électorat en 2018 lors de l’élection présidentielle.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff