Publié dans Politique

Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina

Publié le mardi, 06 décembre 2022


La rumeur d’une motion de censure contre le Gouvernement Ntsay avait circulé ces derniers jours dans les salons. Beaucoup avaient  alors cru qu’il s’agissait d’une manœuvre  - une de plus  - venant des adversaires du pouvoir en place, en l’occurrence des opposants issus du RMDM, lesquels ne cessaient de mener des actions subversives en vue de mettre en place un régime transitoire où ils pourraient participer sous le prétexte d’une crise dans le pays.
Grande fut cependant la surprise en apprenant, hier, que le coup viendrait en fait de l’intérieur du régime même. En effet, selon les informations qui ont atterri au sein des rédactions tard hier dans la soirée,  ladite motion de censure aurait été orchestrée au sein de l’Assemblée nationale par Christine Razanamahasoa, la présidente de cette Institution elle-même. Cette dernière, pour se justifier et en même temps afin de persuader ses pairs issus du camp Orange de Tsimbazaza, aurait prétexté que l’initiative viendrait du Président de la République, Andry Nirina Rajoelina. Une information, qui, après recoupement, a été formellement démentie hier même par Iavoloha.
Outre Christine Razanamahasoa,Tinoka Roberto et Siteny Andrianasoloniaiko, entre autres, seraient les initiateurs de cette sordide manigance. Un trio auquel il faut ajouter les personnalités qui, sur les photos que nous publions ici, ont été surprises en train de concocter ce qui n’est ni plus ni moins qu’un coup de couteau dans le dos de Andry Nirina Rajoelina. Celui-là même qui les a pourtant fait rois.
A quelques mois des élections présidentielles, cette affaire va secouer et recomposer le paysage politique malagasy. Nous en reparlerons abondamment dans nos toutes prochaines éditions.
La Rédaction

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff