Publié dans Politique

ACTU-BREVES

Publié le mardi, 11 juin 2024

Spécial legislatives

Un taux de participation en hausse comparé à la dernière élection législative. 48,03%, c’est le taux de participation global durant l’élection des futurs membres de l’Assemblée nationale du 29 mai dernier. Ainsi, en comparaison aux législatives de 2019 avec ses 43,08 %, une hausse de 4,95% est notée, selon la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Le District d’Ambovombe- Androy enregistre le plus fort taux de participation (89,05%) tandis que le District de Mahajanga I enregistre le plus faible taux de participation (24,92%). En plus, 67 Districts sur les 120 à travers le pays ont enregistré un taux de participation de moins de 50%. Cela s’explique par les nouveaux matériels mis à la disposition de la CENI en matière de sensibilisation, mais également des efforts des partenaires techniques et financiers qui ont soutenu ce scrutin tout au long du processus électoral.

L’IRMAR gagne des sièges dans les 12 nouveaux Districts avec deux députés. Comme le nombre de députés à l’Assemble nationale a été augmenté de 151 à 163 en Conseil des ministres, 12 Districts ont ainsi eu une siège supplémentaire. Ainsi, selon les résultats provisoires de la CENI, voici les nouveaux élus de ces localités dans l’ordre de leur score. Ambatolampy : Andrianjanahary Soloniaina Olivier (Firaisankina) et Razafimahefa Tianarivelo Edouard (IRMAR). Betafo : Randriatahinamalala Livasoa Moratiavina  (Firaisankina) et Fiarovana Lovanirina Célestin (IRMAR). Antsirabe I: Jean François Michel (Firaisankina) et Razafinimaro Désiré (IRMAR). Ambalavao : Rasoanirina Marcelline (indépendant) et Razafimahatratra Daniel Jean Christian (IRMAR). Ihosy : Mong Mann Bismark (IRMAR) et Rakotoarimavo Louis Joseph (Firaisankina). Toamasina II: Roilahy (IRMAR) deux sièges. Mahanoro : Manasoa Donat Tang (IRMAR) et Rakotoson Hubert (indépendant). Mandritsara : Rasolomanana Beby Olivier (IRMAR) et Razakamanana André  (indépendant). Betioky- Atsimo : Hanognona Hervé IRMAR) et Abenirina Jean Jacques (Firaisankina). Amboasary- Atsimo : Rakotonirina Richard Joseph (indépendant) et Ngele Solange Sija Fokonontsoa (IRMAR).Ambilobe: Assimo Bruno (IRMAR) et Mandrara Louis Fernandy (indépendant). Antalaha : Fernand Eric Sandhy (indépendant) et Asira Julien (IRMAR) 

Les candidats disposent de 48 heures pour les réclamations à la HCC. Après la proclamation des résultats provisoires, les candidats souhaitant porter plainte ou dénoncer des anomalies lors des législatives ont deux jours pour déposer leur dossier à la Haute Cour constitutionnelle (HCC). Il est à noter que la Commission électorale nationale indépendante indique avoir réalisé 1 257 confrontations de procès-verbaux, ce à la demande des candidats. Du côté de la HCC, son président a indiqué que jusqu’ici une centaine de plaintes de nature diverse ont été enregistrées à Ambohidahy, sans toutefois donner le chiffre exact. Cependant, l’ONG Safidy a déjà saisi la Cour. Elle a déposé quatre requêtes auprès de la HCC vendredi selon un communiqué. Trois se portent sur des cas de violation des principes fondamentaux de la campagne électorale incluant l’usage de prérogatives de puissance publique et d’agents de l’Etat et demandent ainsi l’annulation de voix obtenues par les candidats des circonscriptions électorales concernées  et la 4e requête demande l’annulation de bureaux de vote pour le manquement à l’apposition de double signature dans le dos des bulletins uniques utilisés, une formalité substantielle à la validité des bulletins utilisés.

 

Matériels de vote réduits en cendres, les résultats de 122 bureaux de vote pas pris en compte. Suite à des actes de barbarie et l’incendie de deux bureaux de la CENI à Tsihombe et à Tsiroanomandidy, la CENI a décidé de ne pas inclure les données perdues pour le premier cas. En effet, aucun PV n’a pu être sauvé des flammes dans ces bureaux de vote du District de Tsihombe. « Se baser sur des documents incomplets ne permet pas d’avoir des résultats fiables », indiqua-t-on. Cependant, concernant celui de Tsiroanomandidy, les chiffres ont été déjà transcrits sur ordinateur grâce aux scans numériques. « Les résultats issus des bureaux de vote concernés ont déjà été enregistrés dans la base de données de la SRMV avant l’incendie. Cela a permis de sauver les résultats malgré la destruction des PV en papier », selon la CENI. Ainsi, ce District a affiché des résultats complets lors de la proclamation d’hier.

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Secteur combatif
    Le tourisme, le fer de lance pour la relance de l’économie nationale, se trouve en tête de la ligne du front dans la bataille sans merci contre la malédiction, si on peut s’exprimer ainsi, qui semble s’éterniser. En effet, il faut batailler dur si l’on veut briser à jamais le blocage en béton gênant la remontada. En diapason avec le ministère des Transports et de la Météorologie, le département du Tourisme et de l’Artisanat, en tête de peloton, sous l’impulsion de l’inamovible ministre Randriamandranto Joël conduit en tandem avec le ministre Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald, le combat. En fait, les ministères du Tourisme et des Transports sont deux départements appelés à unir leur force dans un cadre de stratégie commune afin de coordonner les actions.

A bout portant

AutoDiff