Publié dans Politique

Conseil des ministres - L'exportation de zébus suspendue

Publié le vendredi, 01 février 2019

Une bonne nouvelle pour les consommateurs de viande de zébus à Madagascar. Le Conseil des ministres d'avant - hier a décidé d'adopter le décret portant interdiction d'exportation de zébus (sur pied ou en viande) par le ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et la Pêche. Cette mesure s'inscrit dans la concrétisation de la promesse de campagne du Président Andry Rajoelina. D'ailleurs, cette mesure est inscrite dans la Politique générale de l'Etat (PGE) inspirée de l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar (IEM) dans le volet « paix et sécurité ».

L'objectif évoqué dans ce volet est de garantir la paix durable dans tout le pays. L'arrêt immédiat de toute forme d'exportation de bovidés est ainsi adopté et s'accompagnera d'autres mesures comme la dotation d'hélicoptères pour lutter contre les vols de zébus afin de réduire ces vols de plus de moitié à court terme, l'accélération de la mise en place de système de surveillance des bétails et de leurs mouvements, le cadrage des Dina, la dotation en matériels adéquats des forces de sécurité urbaine comme rurale, la mise en place des centres de formation adéquats pour former nos forces d'intervention spéciale dans les zones rurales comme dans les zones urbaines, le redéploiement de nos militaires dans les zones rouges, et enfin la mise en place d'une nouvelle stratégie de sécurisation des zones urbaines et rurales.

Durant le régime HVM, la recrudescence des vols de zébus a sérieusement inquiétés les propriétaires de bovidés qui sont allés jusqu'à prédire la disparition de race bovine. La viande de zébu a également connu une hausse galopante sur le marché du fait de ces activités illicites liées à la filière bovine. Ce produit alimentaire est, en effet, parti de 8000 ariary le kilo pour atteindre les 12 000 ariary en ce moment. En outre, le régime Rajaonarimampianina a également vu la floraison des abattoirs qui a encouragé, de manière indirecte, les trafics de zébus.

La Rédaction

Fil infos

  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • Liaisons dangereuses !
    Sans vouloir aller trop loin pour décrypter l’œuvre épistolaire écrite par le français Pierre Choderlos de Laclos intitulée « Liaisons dangereuses » et publiée le 23 mars 1782 (Wikipédia), nous nous intéressons tout de même à certain parallélisme des faits. Dans la vie d’un ménage au sein de la petite famille, les tentations aux aventures ou à des liaisons extra-conjugales menacent à tout moment la solidité de la vie d’un couple et la cohésion familiale. Elles mettront toujours en danger l’avenir immédiat et à long terme de tous les membres de la famille (parents et enfants). Evitant de mettre les pieds dans la plate-bande des autres ou s’immiscer dans les affaires des directeurs des âmes ou des juges, nous nous limitons à dire que les liaisons dangereuses nuisent à la sérénité et à l’unité de la famille.Le parallélisme des faits entre la vie d’un couple au sein d’une famille avec…

A bout portant

AutoDiff