Publié dans Politique

Ministère de l’Aménagement du territoire, et de l’Habitat - Priorité à l’aide aux sinistrés

Publié le dimanche, 10 février 2019

Soucieux d’offrir un centre d’hébergement décent et digne, respectant les règles élémentaires d’hygiène de santé et du logement, les responsables auprès du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics, ont effectué samedi dans la matinée une visite auprès des sites d’hébergement des sinistrés des catastrophes naturelles de Tsimialonjafy et d’Ambanin’Ampamarinana. L’objectif est de constater de visu les conditions de vie des sinistrés dans ces deux sites au Village Voara Andohatapenaka et au Fokontany Iharinarivo Ambohidratrimo. Une manière pour le ministère de montrer que l’aide aux sinistrés figure parmi ses priorités. Selon les statistiques fournies, 11 personnes, 4 familles, victimes des glissements de rochers d’Ambanin’Ampamarinana ont été recasées provisoirement à Andohatapenaka. D’après les témoignages des sinistrés relogés dans ce site d’hébergement,  leurs besoins fondamentaux sont satisfaits. Les infrastructures provisoires dédiées à l’accueil des sinistrés sont aux normes, selon les précisions des responsables sur place. 

A Iharinarivo Ambohidratrimo, les travaux d’aménagement se poursuivent.  L’eau et les équipements sanitaires sont installés.  La fourniture d’électricité par la JIRAMA est en bonne voie. Rappelons que le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Habitat s’est occupé du dispatch des logements. Les sinistrés des habitations sont satisfaits de leur condition.  La question des transports constitue toutefois une préoccupation des sinistrés. 45 minutes sont nécessaires avant de trouver la route nationale. L’absence de commerce de proximité a également été soulevée. Selon les précisions,   50 constructions sont disponibles à Iharinarivo. Les procédures liées à l’acquisition éventuelle des logements sont également demandées. Les responsables sur place s’activent pour boucler les dernières finitions, en attendant d’éventuels nouveaux sinistrés.   Par ailleurs, le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes apporte son aide aux sinistrés des deux sites d’hébergement. D’après les explications, un comité régional des risques et des catastrophes est en place. Regroupant le BNGRC, le ministère de la Population ou encore le MAHTP, cette organisation est chargée de la gestion de ces sinistrés. Un plan de recasement des sinistrés est actuellement étudié.

Recueillis par  L.A.

Fil infos

  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • Liaisons dangereuses !
    Sans vouloir aller trop loin pour décrypter l’œuvre épistolaire écrite par le français Pierre Choderlos de Laclos intitulée « Liaisons dangereuses » et publiée le 23 mars 1782 (Wikipédia), nous nous intéressons tout de même à certain parallélisme des faits. Dans la vie d’un ménage au sein de la petite famille, les tentations aux aventures ou à des liaisons extra-conjugales menacent à tout moment la solidité de la vie d’un couple et la cohésion familiale. Elles mettront toujours en danger l’avenir immédiat et à long terme de tous les membres de la famille (parents et enfants). Evitant de mettre les pieds dans la plate-bande des autres ou s’immiscer dans les affaires des directeurs des âmes ou des juges, nous nous limitons à dire que les liaisons dangereuses nuisent à la sérénité et à l’unité de la famille.Le parallélisme des faits entre la vie d’un couple au sein d’une famille avec…

A bout portant

AutoDiff