Publié dans Politique

Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD

Publié le mardi, 19 février 2019

Bien que la situation parait scandaleuse, la complicité de certains éléments des Forces de l’ordre est bien une réalité pour expliquer cette soudaine recrudescence de l’insécurité, aussi bien dans la capitale que dans les régions. La gendarmerie nationale n’échappe pas à cette règle. En deux semaines où les choses vont de mal en pis sur le terrain, 10 gendarmes avaient été arrêtés  et certains d’entre-eux  placés sous mandat de dépôt, depuis. Le Seg, le général Richard Ravalomanana regrette la situation où toutes ces arrestations ou autres emprisonnements surviennent peu de temps après sa nomination mais il se félicité de la collaboration des médias locaux pour informer les Forces de l’ordre.


Les récents et tristes évènements survenus à Mahitsy et à Tsaratanàna, offrent des exemples probants de ces implications avérées de certains gendarmes dans ces récents assauts qui ne pouvaient être que meurtriers. Des situations qui ont surtout débouché sur le limogeage des commandants de brigade de gendarmerie dans ces deux localités notamment.  Au Seg de préciser alors que les deux gendarmes impliqués dans le double-assassinat du 9 février dernier à Mahitsy, n’ont pas été encore relâchés. “C’est à la Justice de décider ou non de leur liberté car la gendarmerie n’a aucun pouvoir sur de telle décision. Ce qui est sûr, c’est que ces gendarmes doivent être encore soumis à une enquête à la suite d’autres actes malveillants qu’on les incrimine. Initialement, ils étaient trois gendarmes d’être pointés du doigt. L’un  d’eux fut filmé par les caméras de surveillance du commerce de gros pris pour cible.
F.R

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff