Publié dans Politique

Kraoma - Le nouveau DG prend fonction

Publié le lundi, 18 février 2019

Le nouveau directeur Général de la société nationale malgache de production de chromite ou Kraomita Malagasy (KRAOMA) a pris officiellement ses quartiers hier.  Nommé par le Conseil d’Administration de la KRAOMA, Rakotomanantsoa Nirina a procédé hier à la passation de service avec son  prédécesseur, Jaobarison Randrianarivony, conseiller spécial de l’ancien Président de la République Hery Rajaonarimampianina, au cours d’une cérémonie sobre et fraternelle à Ampefiloha. L’homme nommé à la tête de KRAOMA est loin d’être un inconnu. Ancien membre du Conseil supérieur de la Magistrature, Rakotomanantsoa Nirina était un ancien conseiller du Premier ministre Christian Ntsay. DG de MDC Alliance Group et tête pensante au sein de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM), il était même fortement pressenti pour occuper un fauteuil ministériel dans l’actuel Gouvernement Ntsay. Au cours de la passation, si le promu n’a pas manqué de remercier sa hiérarchie, et plus spécifiquement le Président de la République, il n’a pas moins évoqué les défis à relever. Au cours d’une interview donnée à la station de radio et de télévision privée VIVA, le nouveau directeur général de KRAOMA a affirmé que le renouvellement du système de gestion au sein de cette société d’Etat est le plus important.

Fort d’une cinquantaine d’années d’existence, la KRAOMA doit être un atout pour le développement de la Grande île, indique le nouveau numéro Un de la société nationale malgache de production de chromite.  Réagissant par rapport aux revendications des employés, le nouveau DG a affirmé que le contrat avec la compagnie russe sera étudié de long en large. Et lui de souligner que beaucoup de partenaires ont émis leur volonté de coopérer et d’apporter leurs aides à la société mais que cela dépendait d’abord des termes du contrat passé avec les Russes.  D’après les informations, le nouveau DG fera une descente dans les zones d’activité de la KRAOMA pour voir de près la situation qui y prévaut. Notons que les représentants de l’Etat au Conseil d’administration de la société KRAOMA ont été nommés la semaine dernière. 

 L.R.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff