Publié dans Politique

Marché d'Analakely - Naina Andriantsitohaina à l'écoute des commerçants

Publié le vendredi, 25 octobre 2019

Le candidat de l'IRD à la Mairie d'Antananarivo continue son périple dans la Ville des mille. Là où il passait, Naina Andriantsitohaina  écoute les desiderata des habitants et discute avec eux des problèmes vécus dans le quotidien. Hier, l'opérateur économique candidat a effectué une descente au cœur de la Capitale et lieu incontournable de la ville. Il s'agit d'Analakely qui, avec ses centres commerciaux, boutiques, ses places historiques et son marché, est l'endroit le plus fréquenté d'Antananarivo ville. Cependant, Analakely est également l'un des lieux les plus insalubres et insécurisés de la Capitale et où règnent, malheureusement, l'incivisme et l'indiscipline. Circulation infernale, vols à la tire, détritus de tous genres et bien d'autres figurent sur la longue liste des maux qui minent le centre-ville.

 

Naina Andriantsitohaina, accompagné par des candidats conseillers municipaux et des habitants du 1er Arrondissement, y est venu pour entendre les souhaits des principaux acteurs à savoir les commerçants. Lors de cette rencontre avec le candidat, ces derniers ont soulevé quelques points entre autres la réorganisation des marchés, le cas des marchands illégaux qui inondent le centre et le problème des parkings. Ce dernier point s'avère nécessaire pour booster le commerce. Les commerçants ont soufflé mot également au candidat Naina Andriantsitohaina l'insécurité dans leur zone. L'installation des caméras de surveillance paraît la solution efficace pour lutter contre ce phénomène. Par ailleurs, la remise aux normes des infrastructures telles que le « fast food malagasy » appelé communément « zaimaika » et l'esplanade sont aussi souhaités par les habitants et les commerçants rencontrés, lors de cette visite à Analakely. Il en est de même de la multiplication des toilettes publiques et la fluidité de la circulation.

Les interlocuteurs du candidat Naina Andriantsitohaina ont eu devant eux une oreille attentive et un homme qui a des idées réalistes pour solutionner les problèmes évoqués.

La Rédaction

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

La Une

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff