Publié dans Société

Bemasoandro-Itaosy - Lynchage sanglant d’un présumé voleur

Publié le mercredi, 29 juillet 2020

La localité de Bemasoandro à Itaosy a été le théâtre d’une très violente scène de lynchage d’un suspect, dans l’après-midi d’hier. En effet, ils étaient deux à agresser une commerçante. Cependant, la réaction des riverains, ayant assisté au scénario de l’agression, était vive. Après avoir pourchassé les suspects après l’alerte, ils ont réussi à capturer vivant l’un des fugitifs, alors que ces derniers cherchaient à s’échapper à travers une rizière. Sans autre forme de procès, agissant en tant que justiciers, ces riverains ont lynché le suspect, le rouant ainsi de coups, manquant ainsi de lui ôter la vie.

Les gens  étaient ivres de colère et de vengeance du fait que le concerné aurait planté son couteau dans le ventre de la négociante. Les bruits ont couru que la victime a rendu l’âme à cause de sa blessure. Ce qui a de plus en plus rendu furieux les membres du Fokonolona. Mais pendant que le grand tumulte régnait, une arme de poing s’échappa accidentellement de sous les habits du suspect. Un témoin assure que des gamins ont voulu s’emparer de l’objet. Heureusement que le magasin était vide de toute cartouche. Le revolver avait été par la suite remis entre les mains de la Police.

De son côté, une source policière a donné sa version des faits. Selon celle-ci, la commerçante en question était venue se plaindre de son agression survenue à Bemasoandro Itaosy, précisément près de la station Shell, auprès du commissariat d’Itaosy. Et cette même source d’ajouter qu’au moment où la Police s’est rendue sur le lieu de l’agression, elle était tombée sur une foule déchaînée s’acharnant sur le présumé voleur. Lorsque les Forces de l’ordre l’ont fouillé, elles lui trouvent une arme de poing plutôt dépourvue de son chargeur. Pendant que la Police poursuit l’enquête, les victimes, dont le suspect, ont été évacuées à l’hôpital. Ce dernier devra être encore interrogé sitôt rétabli.

En parallèle à cela, un autre jeune suspect de 18 ans a été également interpellé par la Police, mardi dernier à Analakely. Comme son homologue d’Itaosy, le concerné a agressé une passante tout en lui subtilisant son téléphone portable Samsung A2 core. En effet, son arrestation a été rendue possible grâce à la plainte et au renseignement fournis par la victime.

Franck R.

Fil infos

  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables
  • Covid-19 à Madagascar - 9.000 contaminés guéris en un mois
  • Site de la MBS à Anosipatrana - La CUA veut reprendre son bien
  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé

La Une

Editorial

  • Récupérer mais non … !
    La Commune urbaine d'Antananarivo (CUA) reprend son droit. Naina Andriantsitohaina, le nouveau magistrat, dûment élu, de la ville des Mille corrige les dérives du passé. Il redresse les torts infligés par certains élus indélicats aux dépens de sa circonscription et de ses habitants. Il est de son droit le plus absolu de récupérer le patrimoine de la Commune entre les mains des responsables ou des élus sans foi ni loi.

A bout portant

AutoDiff