Publié dans Société

Région Amoron’i Mania - Les constructions d’infrastructure sur la bonne voie

Publié le mercredi, 29 juillet 2020

Malgré la pandémie de Covid-19, le développement et les infrastructures, qui font partie des projets présidentiels, n’ont pas été délaissés dans la Région de l’Amoron’i Mania. C’est ce qui a d’ailleurs poussé l’actuel chef de région, Laza Fanantenana Herinjakatahina, à témoigner sa reconnaissance envers le Chef de l’Etat. Il a souligné qu’en marge de notre combat contre la Covid-19 dans l’Amoron’i Mania, la construction des infrastructures est sur la bonne voie. « Les travaux progressent selon les directives du Président », a-t-il déclaré en substance.

Ceux-ci culminent actuellement à 70% en ce qui concerne le terrain synthétique à Ankorombe Ambositra. Dans l’état actuel des choses, les techniciens peuvent affirmer que le « velirano » du numéro « un » de l’Etat, est presque atteint. Une cinquantaine d’ouvriers, de l’entreprise Vonjy, participent dans la construction dudit terrain. 90% du personnel même résident à Ambositra. Ils sont à l’œuvre, de jour comme de nuit.

Bureau de la Police et transport

Toujours à Ankorombe Ambositra, le chantier en vue de la construction d’un bâtiment moderne pour la Police est actuellement en phase de finition. Outre un bureau, le nouvel édifice abrite également des logements, témoignant ainsi l’une des réalisations des projets du Président, selon le chef de région.

Sur le plan de l’éducation, 95% des travaux concernant la construction de l’Epp à Alakamisy Ambositra sont actuellement réalisés. Le contrat accorde un délai de trois à quatre mois pour sa réalisation. Mais comme le pays se trouve sous le régime du confinement, il a donc fallu la date butoir, avec la promesse de sa finition dans les meilleurs délais.

Dans le domaine du transport, les travaux sur la gare routière de l’Amoron’ i Saha Ambositra, sont  en passe d’être terminés. Avec sa récente amélioration, l’infrastructure comporte à la fois une aire de repos pour les passagers ainsi qu’un poste de gendarmerie. Une autre infrastructure tout à fait nouvelle créée le long de la RN7 à Ambalamanakana, également prévue au délassement et au repos, est aussi en phase de finition. Toujours dans le transport, le pont détruit par le passage d’un cyclone en 2018, a été totalement réhabilité au niveau d’Andrananakova. Situé sur la RN35, il relie les Districts d’Ambositra et d’Ambatofinandrahana. Plusieurs autres ponts font également l’objet de réhabilitation à Fandriana, comme c’est le cas dans la Commune de Fiadanana.

A part tout cela, un grand centre de soins de la région, connu familièrement sous l’appellation d’« hôpitaly manara-penitra », attend sa prochaine inauguration dans le District de Manandriana.

Franck R. 

Fil infos

  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables
  • Covid-19 à Madagascar - 9.000 contaminés guéris en un mois
  • Site de la MBS à Anosipatrana - La CUA veut reprendre son bien
  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé

La Une

Editorial

  • Récupérer mais non … !
    La Commune urbaine d'Antananarivo (CUA) reprend son droit. Naina Andriantsitohaina, le nouveau magistrat, dûment élu, de la ville des Mille corrige les dérives du passé. Il redresse les torts infligés par certains élus indélicats aux dépens de sa circonscription et de ses habitants. Il est de son droit le plus absolu de récupérer le patrimoine de la Commune entre les mains des responsables ou des élus sans foi ni loi.

A bout portant

AutoDiff