Publié dans Société

Projet d’éducation - Saya Nellie Anjaratiana tend la main à « Diary Nofy »

Publié le mercredi, 05 août 2020


L’organisation « Miss Madagascar Ofisialy - CNMM » s’est associée au projet de livre d'histoires « Diary Nofy »  qui signifie « Le journal des rêves ». Saya Nellie Anjaratiana, la miss diaspora sacrée Miss Madagascar 2020  œuvre actuellement à la mission de collecte de fonds et de sensibilisation pour soutenir l’alphabétisation des enfants en zones rurales. Selon sa perception, le savoir est un atout et l’éducation est la clé du développement social. « J’adore les enfants, ils représentent notre avenir », a-t-elle avoué.  Par ailleurs, l’analphabétisme est réel ici à Madagascar.  « "Diary Nofy" souhaite apporter de l’espoir en apportant un impact positif sur l’enfance de ces gosses. Donc, si ma contribution à ce projet peut aider, alors ce sera déjà une petite victoire pour moi et un grand pas pour notre pays », souligne-t-elle.  Et d’ajouter que le livre « Diary Nofy » est une œuvre bilingue comptant 5 histoires illustrées par des artistes locaux. Les acquéreurs participent non seulement à l’impression de 5 livres qui seront distribués au niveau des Ecoles primaires publiques (EPP) dans tout Madagascar, mais ils apprennent également des histoires qui reflètent la quintessence de la culture et des valeurs malagasy, avance-t-elle. « Prenez part à notre levée de fonds pour nous aider à imprimer et distribuer encore plus de livres pour les enfants. Que ce soit un don de 5 ou de 500 livres, chaque contribution aura un impact sur la vie de chacun », argumente la Miss.
Pour les concepteurs de « Diary Nofy », de telle collaboration représente une responsabilité, une connectivité et surtout une preuve d’unité et de solidarité pour Madagascar, surtout en ces temps incertains marqués par la pandémie. « Nous sommes reconnaissants de recevoir un tel soutien de la part des modèles positifs, des acteurs communautaires et activistes sociaux. Cela nous donne non seulement un sentiment de dévouement dans notre travail. Le temps d’agir est maintenant », se réjouit le porteur dudit projet.
A titre d’information, en 2019, ce livre d’histoires intitulé « Diary Nofy » est composé de cinq belles œuvres écrites par des écrivains malagasy ayant gagné le concours d’écriture organisé en octobre-novembre 2019. Les objectifs consistent à apporter l’intérêt de la lecture des histoires par les enfants malagasy, stimuler leur imagination, améliorer leur sens de créativité et renforcer leur capacité d’apprentissage de notre langue. A cela s’ajoute la sensibilisation à la diversité culturelle de la Grande île.
Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff