Publié dans Société

Covid-19 dans l’océan Indien - La Réunion en zone rouge !

Publié le lundi, 07 septembre 2020

La situation épidémiologique dans l’océan Indien est à ce jour plus ou moins inquiétante. Depuis dimanche dernier, l’île de La Réunion est classée dans le rouge. Elle fait actuellement partie intégrante des 28 départements qui représentent une « zone de circulation active » de la Covid-19. La transmission du virus y est en nette augmentation, les services de réanimation sont très sollicités et les capacités de dépistage arrivent à saturation. Selon les organes de presse réunionnais, la Préfecture et l'Agence régionale de santé ont enregistré 55 nouveaux cas de coronavirus, enregistrés hier dans cette île voisine. En espace de trois jours, 310 nouvelles contaminations y ont été détectées. A la date d’hier, la situation épidémiologique  évaluée par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance maladie indique 2 159 cas positifs depuis l'apparition du premier cas, le 11 mars dernier. 22 % d’entre eux sont des cas importés. A cela s’ajoutent plus de 8 500 personnes qui ont été appelées individuellement et bénéficient actuellement d’un suivi médical.

 

Quant à l’île Maurice, la première île de l’océan Indien à avoir éradiqué le virus, les autorités sanitaires de l'agence PANA viennent de recenser à Port-Louis, un nouveau cas de coronavirus chez un homme âgé de 38 ans qui a été rapatrié une semaine plus tôt de Londres, la capitale de l'Angleterre et du Royaume-Uni. Selon le site « express.mu », ce pays compte actuellement 10 cas actifs de Covid-19, 357 cas confirmés en tout ainsi que 10 patients décédés.

Aux Maldives, le nombre de cas positifs a franchi la barre des 8 500, hier. L'Autorité de protection de la santé des Maldives (HPA) a déclaré 98 nouvelles contaminations, dont 72 cas ayant touché des nationaux et 26 autres venant des pays étrangers, ce qui porte le nombre total de cas dans ce pays à 8 584. Toujours selon la HPA, il existe actuellement 2 613 cas actifs dans les 35 îles habitées et les 22 stations balnéaires du pays. Parmi ces cas, 147 patients sont soignés au niveau des hospitaux. Jusqu'à présent, 5 936 personnes sont complètement rétablies du coronavirus, tandis que 29 en sont décédées.

En outre, le nombre de cas positifs aux Seychelles est à ce jour arrêté à 136 sur 520 personnes  ayant passé le test de virologie.  Et à Mayotte, ce pays totalise 3 374 cas confirmés et 40 décès.

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff