Publié dans Société

Faux et usage de faux et Arnaque à Toamasina - Deux employés d'une agence de microfinance recherchés

Publié le mercredi, 04 novembre 2020

Actuellement, le commissariat de police de Tanambao II à Toamasina, lance un avis de recherche sur deux employés d'une agence de microfinance  de cette localité. Il s'agit de Haingonirina serge Aimé Randriarimanana, chef d'agence, mais aussi de Natacha Randrianomenjanahary, cette jeune caissière au sein de la première agence  de microfinance. Plusieurs accusations present sur les fugitifs. Mentionnons entre autres un abus de confiance, du vol mais aussi de faux et usage de faux. Les forces de l'ordre préviennent désormais que tous ceux qui les hébergent ou  les cachent, sont considérés comme des complices et sont donc passibles d'une poursuite, selon la loi en vigueur. 

Pour le moment, il n'y a encore aucune nouvelle  des suspects en cavale. Ce qui pousse la police à exhorter le public à la contacter sur le 034.05.531.30 si jamais il détient un quelconque renseignement sur les concernés.

En l'espace d'une semaine, la ville de Toamasina connaît deux affaires similaires. Souvenons que l'arnaque à l'échelle du pays dont on incrimine un couple mixte, actuellement en cavale aussi,  a pris racine dans cette cite portuaire de l'Est. Mais à la difference des deux employés d'agence de microfinance, le couple en question, un Indien et une Malagasy sont recherchés pour escroquerie dont des grossistes de certaines villes du pays, en sont  les victimes.  Ces dernières n'ont pas cessé de passer leurs commandes en produits de première nécessité don't notamment du riz auprès de  la petite entreprise d'importation gérée par le couple. Or, cette société en question a cessé d'exister depuis le début de cette année, pour une raison non élucidée, alors que les suspects ont continué  de recevoir les commandes, donc d'empocher d'énormes sommes d'argent, avant qu'il n'ait pris la fuite à l'étranger. Les derniers faits en date remonte la semaine passée à Antsirabe où la police a émis un mandat de recherche à l'encontre des fuyards.

Franck R.

Fil infos

  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
  • Assemblée nationale - Deux nouveaux députés à l’Hémicycle de Tsimbazaza
  • Sécheresse dans le sud - Le stockage d’eau comme priorité
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - Mali confirme l’usage de faux par les trois ressortissants malagasy
  • Journée des officiers - Une célébration sobre et symbolique à Iavoloha
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - L’avion de la STA saisi !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit solidaire !
    L’heure est grave ! L’intraitable « Kere » dans le Sud fait fuir des gens. La Covid-19 reprend le poil de la bête. La violence atteint le paroxysme. Les sociétés et entreprises ne sont pas encore sorties de l’auberge des suites des frappes aveugles de la pandémie du coronavirus durant l’année passée. Le moment crucial arrive où nous devons, tous sans exception, faire preuve d’esprit solidaire. Chacun doit se sentir concerné sans être forcément responsables du malheur d’autrui. La solidarité nationale s’avère être la solution la meilleure sinon l’idéal.Dans le Sud, l’intensité de la sécheresse atteint, cette fois-ci, un degré… inhumain. Quand les gens de la région concèdent à fuir ou à abandonner la terre de leurs Ancêtres, leurs animaux d’élevage et leurs activités cela explique une situation inédite voire intenable. Depuis l‘époque coloniale jusqu’à un passé récent, les autorités publiques ont tenté de convaincre les habitants du grand Sud,…

A bout portant

AutoDiff