Publié dans Société

Confinement total les week-ends - Des mariages civils avancés, d’autres annulés

Publié le mercredi, 21 avril 2021

Une nouvelle organisation s’impose. La décision étatique de passer au confinement total les week-ends dans la Région Analamanga, du moins pour les 12 prochains jours, a perturbé l’organisation tant des couples que celle des Communes et Arrondissements accueillant les mariages civils. A l’exemple du premier Arrondissement de la ville d’Antananarivo, 16 couples ont prévu d’officialiser leur union pour le samedi 24 avril prochain.

« Avec le confinement total qui s’applique dès samedi prochain, nous avons contacté ces futurs mariés qui ont déjà complété leurs dossiers. Ainsi, 8 d’entre- eux ont décidé d’avancer leur union civile pour ce jeudi ou vendredi. Les 8 couples restants ont opté pour l’annulation de leur mariage civil. Ils préfèrent attendre le déconfinement pour choisir d’autres dates qui tombent un samedi », fait part Arinosy Jacques Razafimbelo, délégué au maire dudit arrondissement, dont le bureau se trouve à Soarano. Cette nouvelle organisation, engendrant l’avancement ou le report des dates, s’applique également pour les mariages civils prévus le 1er mai prochain, 2è samedi de confinement total.

D’autres Communes ont aussi adoptée cette organisation dont celle d’Andranonahoatra Itaosy. « Le seul mariage prévu pour samedi prochain sera célébré demain, avec les 2 autres déjà au programme. Nous avons proposé la date du vendredi 23 pour ce couple, mais ils ont préféré le faire jeudi. Les 2 autres mariages prévus pour le 1er mai auront le choix entre le jeudi 29 ou le vendredi 30 avril, sauf s’ils veulent annuler », précise Hajanirina Rasamison, maire de ladite Commune de l’Atsimondrano.

Pour leur part, les mariés semblent soucieux. « Nous avons prévu de nous marier à la Mairie en septembre de l’année dernière, mais les impacts de la Covid-19 nous en ont empêchés. Le 1er mai 2021 est notre date finale, et voilà qu’Analamanga passe au confinement total. Jusqu’ici, nous avons encore décidé de le reporter à une date ultérieure, en attendant que la situation sanitaire s’améliore », nous confie H.A., future mariée résidant aux 67Ha. Pour ce jeune couple, tous les préparatifs ont été suspendus, même si les tarifs pour quelques prestations comme celle du photographe ou du traiteur ont déjà été réglés en partie. Contrairement à eux, d’autres ont décidé d’avancer les dates, malgré tout, en privilégiant leur union et en annulant la célébration avec leurs familles…

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff