Publié dans Société

Fête de l’indépendance - Des podiums pour tous et partout !

Publié le vendredi, 21 juin 2019

La Capitale se mobilise pour la célébration de la fête de l’indépendance. Cette année, la célébration est placée sous le thème  «  Malagasy aho. Tia fandrosoana. Tia ny tanindrazako » (Je suis malagasy, féru du développement. J’aime mon pays). Outre la grande parade militaire qui se tiendra le 26 juin au stade de Mahamasina, les podiums sont devenus un lieu de rendez-vous incontournable pour les Tananariviens. Ils ont commencé depuis hier dans divers endroits de la Capitale dont Analakely, les différents Arrondissement, ou encore à Betongolo.  Un culte musulman a ouvert la célébration hier à la mosquée d’Ankorondrano, suivi ce jour par un culte œcuménique à l’Eglise adventiste de  Soamanandrariny et le dimanche 23 juin à la cathédrale d’Analakely. Dans le cadre des activités culturelles, une exposition de photos, organisée par  « Madagasikara Mahaleo tena » se tient au jardin d’Andohalo à partir de ce jour jusqu’au 24 juin prochain.  En ce qui concerne les podiums, un spectacle de rock et de « heavy metal » a ouvert le bal. Cet après-midi, à partir de 17 heures, les artistes qui véhiculent la musique tropicale donneront rendez-vous au public à la place Jean Ralaimongo sise à Analakely, où se tiendront tous les podiums du centre-ville. Le dimanche, un spectacle de chant gospel se déroulera au Palais des sports et de la culture, Mahamasina à partir de 14h, suivi par un podium à la place Jean Ralaimongo. Plusieurs artistes y seront attendus. Le lundi et mardi, le spectacle commencera respectivement à partir de 17h et 20h 30. Et enfin, le mercredi, après la parade militaire qui aura lieu à  partir de 14h, un grand podium se tiendra au stade de Mahamasina, suivi par un bal populaire.


Un grand assainissement à Ankorondrano et Tsaramasay
Pour le Fokontany d’Ankorondrano et de Tsaramasay, outre le curage du canal d’Andriantany,  le goudronnage des nids-de-poule et la réfection des rues, toutes les maisons situées au bord de la route sont repeintes avec des différentes couleurs. Chaque propriétaire est donc libre de choisir parmi une dizaine de couleurs proposées avec un fond en blanc. Après, c’est l’équipe qui effectue les tâches. D’après le responsable, il n’y a pas de dépense pour les propriétaires, que ce soit pour les ciments pour arranger le mur, la peinture, la main-d’œuvre… L’objectif de ce projet est de donner une nouvelle vision de ces deux quartiers.
A noter que la parade militaire du 26 juin se tiendra à partir de 14h. Plus de 2 000 militaires participeront à cet événement qui verra la participation des éléments du 2ème régiment des parachutistes d’infanterie de marine, issus des Forces armées de la zone Sud de l’océan Indien. Le 25 et le 26 juin, des feux d’artifice seront lancés à Anosy. Pour Antananarivo, la célébration a déjà commencé le 6 juin dernier à travers plusieurs activités, notamment des expositions, des randonnées à travers les ruelles de la Capitale, mais également des sensibilisations au civisme. A cela s’ajoutent d’autres manifestations culturelles et cultuelles regroupant diverses religions.  Afin d’assurer la sécurité urbaine, plus de 1 000 éléments des Forces de l’ordre, composés de la Police urbaine, la Force d’intervention de police (FIP), l’Unité spécialisée de la Police nationale (USPN), ainsi que des policiers en tenue civile sont mobilisés chaque jour dans la Capitale. Depuis le 21 juin, ils œuvrent dans différents domaines et sont donc répartis en 412 agents de circulation, 257 agents de sécurisation, 190 policiers de visibilité (pédestres et motorisés) et 90 policiers en tenue civile.
Anatra R.

Fil infos

  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »
  • Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies
  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto

La Une

Editorial

  • Groupe de Panorama, m'as-tu vu !
    Et voilà, le monsieur réapparait ! Après avoir été limogé du fauteuil de ministre de la Communication pendant quatre longues années, il terrait quelque part. Il remonte subitement en surface et micro à la main, occupe le devant de la scène. La traversée du désert, dans l'obscurité de la nuit, commence à lui taper les nerfs. La station de radio, la seule compensation après la « chute », lui avait été arrachée brutalement. Il faut bien bouger les f… !

A bout portant

AutoDiff