Publié dans Sport

Terrain synthétique - Les travaux pour bientôt à Antanikatsaka

Publié le mardi, 04 août 2020

Lors de son passage dans le District d'Atsimondrano hier, le Président de la République vient d'officialiser les travaux de réfection du terrain d'Antanikatsaka. « Antanikatsaka sera réhabilité et transformé en terrain synthétique au norme. Les travaux seront lancés prochainement », a indiqué le Président de la République Andry Rajoelina.

 

Le bout du tunnel est en vue pour les sportifs à Itaosy et ses environs. L'unique infrastructure sportive qui dessert la jeunesse de la Commune de Bemasoandro, Andranonahoatra.  En terre battue depuis des lustres alors qu'il a promu des viviers du football dans l'équipe nationale depuis les années 80. Une bonne centaine de joueurs locaux malagasy ont évolué dans des clubs qui disputaient des tournois sur ce terrain, avant de devenir expatriés, et qui ont composé par la suite l'équipe nationale. Parmi ces joueurs, promus récemment par le fameux terrain d'Antanikatsaka, le capitaine de l'équipe nationale Abel Anicet, Lalaina Nomenjanahary, Voavy Paulin, Carolus ou Mamy Gervais et tant d'autres qui composent l'équipe nationale B d'aujourd'hui.

Si le club Ajesaia est allé jusqu'au bout du championnat national et domine encore les compétitions nationales d'aujourd'hui, c'est grâce à ce terrain malgré son état. La nouvelle a été annoncée par le député d'Atsimondrano mais c'est le Chef de l'Etat en personne qui vient de l'officialiser hier lors de son passage pour l'ouverture de la distribution du « Sosialim-bahoaka » dans le District d'Atsimondrano.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Une bonne nouvelle pour le football, mais l'annonce de la réfection du terrain d'Antanikatsaka en terrain synthétique a fait grincer les dents pour le rugby. Car hormis le football, le terrain abrite aussi des entrainements des clubs qui évoluent en championnat national et du championnat de la section Atsimondrano. En effet, quelques clubs de rugby de la section Tana ville effectuent même leur préparation sur le terrain en haute saison. Leur réaction se soulevait déjà hier sur les réseaux sociaux demandant un gazon hybride pour l'infrastructure.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff