Publié dans Sport

Transfert - Rayan Raveloson en contact avec un club italien

Publié le lundi, 17 août 2020

Rayan Raveloson est en contact très avancé avec Lecce (Série B), deuxième division italienne. Le club était en série A mais après l’officialisation de la décision de l’UEFA, a été rétrogradé en Série B. Selon nos informations, plusieurs clubs sont venus aux renseignements pour attirer le joueur. Un club de Ligue 1 mais également deux clubs allemands. A un an de la fin de son contrat, il sera difficile pour l'ESTAC de conserver le joueur lors de ce mercato d'été. Malgré son statut de cadre au sein de son club actuel.
Apparu à vingt-six reprises cette saison en Ligue 2, le milieu de terrain tourangeau Rayan Raveloson (22 ans) a paraphé un bail de trois ans avec Troyes. Capable de jouer dans l’entrejeu ou en défense centrale, l’international malagasy sera en fin de contrat avec le club dans un an. Aujourd’hui, il est prendra le risque de changer de championnat pour d’autre horizon. Pour le moment, le vent semble se diriger vers l’Italie. Formé à Tours, l'international malagasy de l'ESTAC, Rayan Raveloson vient d'enchaîner une quatrième saison pleine en Ligue 2 à tout juste 23ans. Le milieu de terrain est logiquement convoité lors de ce mercato d'été.
Mais son club semble encore se trouver dans une situation ambiguë. Repartir de zéro avec un nouveau projet et de nouvelles ambitions, tels était les mots d’ordre au mois de juin pour ses dirigeants. Avec plusieurs cadres encore présents, notamment Jimmy Giraudon (DC), Rayan Raveloson (MDEF), Bryan Mbeumo (AC), Yoann Touzghar (AC) et Kévin Fortuné (AC), l’ESTAC disposait déjà d’une base solide, à laquelle il fallait ajouter bon nombre d’éléments pour la compléter. En ce moment, on peut dire que le recrutement est bon, mais encore un peu juste pour l’ESTAC.
Recueillis par E.F.


Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff