Publié dans Sport

Transfert - Rayan Raveloson en contact avec un club italien

Publié le lundi, 17 août 2020

Rayan Raveloson est en contact très avancé avec Lecce (Série B), deuxième division italienne. Le club était en série A mais après l’officialisation de la décision de l’UEFA, a été rétrogradé en Série B. Selon nos informations, plusieurs clubs sont venus aux renseignements pour attirer le joueur. Un club de Ligue 1 mais également deux clubs allemands. A un an de la fin de son contrat, il sera difficile pour l'ESTAC de conserver le joueur lors de ce mercato d'été. Malgré son statut de cadre au sein de son club actuel.
Apparu à vingt-six reprises cette saison en Ligue 2, le milieu de terrain tourangeau Rayan Raveloson (22 ans) a paraphé un bail de trois ans avec Troyes. Capable de jouer dans l’entrejeu ou en défense centrale, l’international malagasy sera en fin de contrat avec le club dans un an. Aujourd’hui, il est prendra le risque de changer de championnat pour d’autre horizon. Pour le moment, le vent semble se diriger vers l’Italie. Formé à Tours, l'international malagasy de l'ESTAC, Rayan Raveloson vient d'enchaîner une quatrième saison pleine en Ligue 2 à tout juste 23ans. Le milieu de terrain est logiquement convoité lors de ce mercato d'été.
Mais son club semble encore se trouver dans une situation ambiguë. Repartir de zéro avec un nouveau projet et de nouvelles ambitions, tels était les mots d’ordre au mois de juin pour ses dirigeants. Avec plusieurs cadres encore présents, notamment Jimmy Giraudon (DC), Rayan Raveloson (MDEF), Bryan Mbeumo (AC), Yoann Touzghar (AC) et Kévin Fortuné (AC), l’ESTAC disposait déjà d’une base solide, à laquelle il fallait ajouter bon nombre d’éléments pour la compléter. En ce moment, on peut dire que le recrutement est bon, mais encore un peu juste pour l’ESTAC.
Recueillis par E.F.


Fil infos

  • Stade Barea - Une avancée impressionnante des travaux
  • Les réserves d’eau d’Andekaleka à sec - Plusieurs quartiers dans le noir
  • Sècheresse - Une responsabilité collective
  • Base Toliara - Le manque de communication comme problème de fond
  • Mutinerie à la prison de Farafangana - Le ministre de la Justice donne carte blanche aux sénateurs
  • Période de sécheresse intense - Tout l'océan Indien touché!
  • Mise en place d’une commission d’enquête au Sénat - La dernière tentation de … Rivo Rakotovao & Co
  • Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !
  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff