Publié dans Sport

Qualification CAN 2022 - Les Barea tiennent en échec les Eléphants

Publié le mardi, 17 novembre 2020

Les Barea de Madagascar ont relevé le défi hier en arrachant un point face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire après les avoir tenu en échec (1-1). C’est Franck Kessie qui a ouvert le score à la 13eme minute sur un penalty. Amada égalise le score à la deuxième mi-temps à la 51eme sur un tir missile devant la surface de réparation.
En première période, les Barea ont tout de même subi les dures lois du football ivoirien. Les Eléphants ont pris leur aise dès le début de la rencontre tandis que les Barea se sont battus en retraite.
La prestation des Barea était très décevante durant la première mi-temps tandis que les Ivoiriens ont su maintenir la balle et profiter de la fébrilité des défenseurs malagasy.  A la 13eme minute, Franck Kessie donne l’avantage à son équipe sur un penalty suite à une main de Jeremy Morel dans la surface de réparation.   Melvin, le gardien de but malagasy a été sauvé par le poteau à la 43eme sur un tir de Pépé. Les Malagasy n’ont réussi qu’un seul tir cadré à la 10e minute sur une tentative de Carolus qui frôlait la cage de Gbohouo Sylvain, gardien ivoirien.      
Au retour des vestiaires, les Barea se sont réveillés et ont renversé la vapeur. Les attaques se sont concrétisées. Amada atomise la cage ivoirienne sur un tir missile à la 51eme minute servi par Jeremy Morel. 
Le stade Barikadimy a reçu son premier match international tout en respectant toutes les normes exigées par la confédération africaine de football. « C’est une fierté pour nous d’avoir un joyau comme tel dont nous remercions encore le Président de la République, Andry Rajoelina, car une partie des réaménagements respectant le cahier des charges requis par la CAF a été financée par ses propres moyens. D’ores et déjà, nous avons des idées sur les normes recommandées par l’instance africaine de football. Au prochain match des Barea au mois de mars, nous espérons avoir d’autre choix de stade autre qu’Antananarivo et Toamasina », avance Tinoka Roberto ministre de la Jeunesse et des Sports lors de sa visite avant le coup d’envoi de la rencontre.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff