Publié dans Sport

Qualification CAN 2022 - Les Barea tiennent en échec les Eléphants

Publié le mardi, 17 novembre 2020

Les Barea de Madagascar ont relevé le défi hier en arrachant un point face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire après les avoir tenu en échec (1-1). C’est Franck Kessie qui a ouvert le score à la 13eme minute sur un penalty. Amada égalise le score à la deuxième mi-temps à la 51eme sur un tir missile devant la surface de réparation.
En première période, les Barea ont tout de même subi les dures lois du football ivoirien. Les Eléphants ont pris leur aise dès le début de la rencontre tandis que les Barea se sont battus en retraite.
La prestation des Barea était très décevante durant la première mi-temps tandis que les Ivoiriens ont su maintenir la balle et profiter de la fébrilité des défenseurs malagasy.  A la 13eme minute, Franck Kessie donne l’avantage à son équipe sur un penalty suite à une main de Jeremy Morel dans la surface de réparation.   Melvin, le gardien de but malagasy a été sauvé par le poteau à la 43eme sur un tir de Pépé. Les Malagasy n’ont réussi qu’un seul tir cadré à la 10e minute sur une tentative de Carolus qui frôlait la cage de Gbohouo Sylvain, gardien ivoirien.      
Au retour des vestiaires, les Barea se sont réveillés et ont renversé la vapeur. Les attaques se sont concrétisées. Amada atomise la cage ivoirienne sur un tir missile à la 51eme minute servi par Jeremy Morel. 
Le stade Barikadimy a reçu son premier match international tout en respectant toutes les normes exigées par la confédération africaine de football. « C’est une fierté pour nous d’avoir un joyau comme tel dont nous remercions encore le Président de la République, Andry Rajoelina, car une partie des réaménagements respectant le cahier des charges requis par la CAF a été financée par ses propres moyens. D’ores et déjà, nous avons des idées sur les normes recommandées par l’instance africaine de football. Au prochain match des Barea au mois de mars, nous espérons avoir d’autre choix de stade autre qu’Antananarivo et Toamasina », avance Tinoka Roberto ministre de la Jeunesse et des Sports lors de sa visite avant le coup d’envoi de la rencontre.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff