Publié dans Sport

Tanora Soavimasoandro (RCTS) - Le Club reconnaissant envers ses partenaires

Publié le vendredi, 20 novembre 2020

Pas moins de 400 enfants sont éduqués dans le centre de Rugby Club Tanora Soavimasoandro (RCTS) à Imamba. Le centre est financé par divers partenaires local et étranger parmi lesquels se trouve le Rugby French Flair qui comprend les anciens membres de l’équipe de France, son principal sponsor. Ledit centre collecte 5000 euros par an ou vingt-deux millions cinq cent mille d’ariary pour l’éducation de ses membres dont la plupart sont des enfants issus de familles défavorisées de la Capitale. Ces enfants bénéficient de repas chaud au sein du centre deux fois par semaine. Le RCTS leur assure également des activités extra-scolaires tous les samedis et mercredis. 

Une journée dédiée particulièrement aux partenaires du club a été organisée sur le terrain du RCTS à Imamba Soavimasoandro.  Une occasion pour l’association de remercier ses partenaires et ce en présence des enfants membres. D’ailleurs, ces derniers ont fait des démonstrations. Par ailleurs, Avotra Tokianaina Andrianarisoa, président de l’association RCTS Pachamama, n’a pas manqué de remercier l’Etat malagasy de leur avoir rendu le terrain. Toutefois, il a réitéré sa recommandation au ministère concerné d’octroyer le terrain domanial définitivement à l’association. Cela permettra à celle-ci d’avancer dans son projet, celui de construire une infrastructure devant abriter un dispensaire pour les enfants membres de l’école de rugby. Rappelons que l’activité du centre ne se limite pas au rugby mais s’étale sur l’éducation et le civisme. Le club a déjà promu des joueurs qui ont formé l’équipe nationale si on ne cite que Véronique qui compose les Makis ladies Sevens et Fetra dans les rangs des Makis seniors.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff