Economie

L'« International tourism fair Madagascar » (ITM) est devenu le rendez-vous incontournable pour les acteurs majeurs du secteur touristique dans l'océan Indien. Il offre aux visiteurs nationaux et internationaux de nombreuses perspectives de voyages ainsi que la possibilité de s'informer et d'échanger avec des professionnels du tourisme. Pour cette édition, le salon s'est déroulé durant le week-end dernier, du 31 mai au 3 juin, au Village Voara Andohatapenaka.
Madagascar, un pays qui se veut aujourd’hui éduqué est composé principalement de jeunes étudiants en quête d’un avenir meilleur. Ils se mettent à fond dans leurs études pour pouvoir par la suite trouver un emploi convenable et gagner leur vie. Cependant, le problème rencontré parfois par les recruteurs et par ces étudiants réside dans les compétences informatiques autres que le pack Office, pouvant pourtant permettre de faciliter leur travail, de s’organiser et être plus efficients.
La 7e édition de  l’ « International tourism fair Madagascar » a pris fin hier, au Village Voara Andohatapenaka. Pour cette année, les organisateurs ont clôturé l’évènement sur une note positive. Effectivement, « par rapport à l’année dernière, nous avons constaté une nette augmentation du taux de satisfaction des participants, plus particulièrement en termes de rencontres « B to B » avec les 75 agences de voyages, médias et bloggeurs internationaux invités spécialement pour l’occasion », explique Boda Narijao,  président du Conseil d’administration de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM). Durant les deux premières journées, les professionnels du secteur touristique malagasy ont pu…
Protéger les marques et les indications d’origine. La Direction générale des douanes (DGD), l’Office malagasy du droit d’auteur (OMDA) et la société GasyNet ont procédé hier, à l’hôtel Le Palissandre, à la signature d’un protocole d’accord. Cette signature va permettre à l’OMDA d’intégrer le guichet unique électronique TradeNet par le biais du module MIDAC (Ministères, départements, agences de contrôle). Effectivement, la dématérialisation du traitement des dossiers est aujourd’hui incontournable, notamment pour faciliter de manière significative le parcours des opérateurs ainsi que le suivi. La douane malagasy et GasyNet ont ainsi collaboré dans ce système pour intégrer toutes les institutions publiques…
A chaque fin de mois, l'ajustement des prix à la pompe est toujours redouté par les usagers. Les défenseurs des consommateurs ont ainsi proposé des solutions pour alléger les dépenses de chacun. Entre l'augmentation des frais de transport et celle des produits de première nécessité, cette variation de prix des carburants pourrait impacter directement sur les revenus de chaque ménage.

Fruits et légumes - Stabilisation des prix sur le marché

Publié le mardi, 29 mai 2018
Les ménages peuvent souffler. Les prix des fruits et des légumes sur le marché commencent enfin à se stabiliser. Ces deux dernières semaines, le coût de ces produits n’a plus connu de hausse significative. Leur qualité s’est également améliorée. Effectivement, tous les prix sont revenus à la normale. Concernant les légumes, les pommes de terre s’achètent maintenant à 1 000 ariary le kilo, si auparavant leur prix a environné les 2 000 ariary.
Après le nord de la Grande île, c’est maintenant au tour de la Région du Sud. A l’occasion de son atelier annuel, le réseau Mihari, assisté par les petits pêcheurs du Sud, a prévu de créer un droit exclusif de pêche communautaire afin de faciliter le quotidien des pêcheurs, mais aussi pour une meilleure gestion des ressources halieutiques. Lors du dernier forum national, au mois de juillet 2017, les représentants de la communauté de pêcheurs ont notamment adopté trois notions en rapport avec l’amélioration de leurs activités respectives. 

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff