Economie

DHL - Yves Andrianaharison succède à Mamy Rakotondraibe

Publié le lundi, 09 avril 2018
Yves Andrianaharison est nommé Directeur Général par intérim de DHL International Madagascar à partir du mois d’Avril 2018. Il succède ainsi à Mamy Rakotondraibe  appelé à d’autres fonctions, après avoir œuvré depuis plusieurs années dans des initiatives-clés pour le développement des compétences et de la culture de l’excellence en tant que Directeur Général de cette entreprise citoyenne et mondiale qu’est DHL International  Madagascar. En effet, à partir du 1erJuin 2018, Mamy Rakotondraibe dirigera un Institut de Recherches et de formation qui se focalisera sur le problème de l’insertion de la culture de leadership dans les compétences professionnelles à Madagascar. L’Agence assurera…
Ravagées par les feux de brousse, les forêts deviennent de plus en plus rares sur les hautes- terres centrales. Les habitants les brûlent en effet pour fabriquer du charbon, mais également pour rendre la terre plus fertile. Et aujourd’hui, Ambohitantely reste la dernière forêt qui est encore dense dans la Région d’Analamanga, dans le District d’Ankazobe. Ambohitantely est ainsi devenue une réserve spéciale afin de donner l’opportunité aux défenseurs de l’environnement de la préserver.
Dans le cadre de la célébration de son 60ème anniversaire, le Syndicat des industries de Madagascar (SIM) ne veut pas laisser passer cette occasion pour faire la promotion des produits « Vita malagasy ».   « Nous sommes toujours dans l’ombre des produits importés. Pourtant, les industries malagasy ont les compétences nécessaires pour produire des choses défiant toute concurence. Et c’est ce savoir-faire unique que nous voulons promotionner à travers ce 60ème anniversaire », explique Amiraly Hassim, président du comité d’organisation de cette grande célébration. Plusieurs activités seront au programme. Pour les semaines qui viennent, une campagne de vente de produits « Vita malagasy » s’effectuera…
Bon nombres de diplômés ont du mal à trouver du travail à la fin de leurs études. Les compétences sont là, mais c’est toujours au niveau de l’expérience qu’ils se font recaler. Face à cette situation, certains décident de se lancer dans la création d’entreprises afin de créer un travail conforme à leurs compétences, à leurs besoins et principalement à leur passion. Tout le monde rêve, en effet, de devenir son propre patron sauf que le parcours pour y arriver n’est pas aussi simple. Avoir une idée ne suffit pas, il faut également chercher des moyens financiers pour pouvoir la…
Pour une inclusion financière des zones rurales. Le secteur primaire, composé essentiellement d’agriculture et d’élevage, occupe plus de 80 % de la population active malagasy. La mobilisation de ces acteurs contribuera alors considérablement à l’amélioration de l’économie du pays. Afin d’apporter son appui, la BNI Madagascar, la première banque malagasy, a ainsi signé une convention de partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, vendredi dernier.

Prix à la pompe - Et la hausse continue !

Publié le lundi, 02 avril 2018
Encore 520 ariary à rattraper ! Comme il a été prédit au début du mois de mars, la hausse successive de prix des carburants sera inévitable. Pour ce mois-ci donc, le prix de l’essence et celui du gasoil ont monté de 90 ariary comme au mois de mars. Les prix sont respectivement passés à 4 020 ariary pour l’essence et 3 370 ariary pour le gasoil. Quant au pétrole, le litre revient aujourd’hui à 2 240 ariary, soit une hausse de 40 ariary par rapport au précédent prix. Pour rappel, cette hausse successive résulte du gel des prix durant les deux premiers mois…
Madagascar dispose de plus d’un millions d’hectares de champs de riz, sauf que ces derniers n’arrivent pas du tout à produire suffisamment de paddy pour subvenir aux besoins de la population. Le pays est donc obligé d’importer du riz.  Effectivement, en 50 ans, la production rizicole malagasy n’a pas vraiment évolué. Elle se limite toujours à 2,5 tonnes par hectares. Pourtant, avec le nombre de recherches et d’expériences réalisées, ce ne devrait plus être le cas.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff