Editorial

Alerte rouge II

Publié le vendredi, 26 mai 2017
Tous les indicateurs affichés sur le tableau de bord national voient rouge. Les conditions de vie de chacun, la situation sécuritaire, la morale de la troupe, la gouvernance, la chose démocratique et l’Etat de droit végètent dans l’indifférence totale et atteignent la phase critique de la ligne rouge. En réalité, le phénomène n’est pas nouveau, il ne fait que s’amplifier et se compliquer. D’où, l’alerte rouge en phase II. Péril en la demeure ! 

Autour du pot

Publié le jeudi, 25 mai 2017
Tels des enfants qui jouent « à la ronde », les dirigeants de ce pays au sein duquel le Bon Dieu nous a choisis de vivre, tournent et tournent toujours autour du pot. Tellement ils tournent trop que certains d’entre eux, entre autres, les deux « les plus âgés », les plus grands, ont le vertige qu’ils ne savent plus quoi faire. Ils donnent l’impression d’entrer en transe et font des délires. A terme, le jeu tourne au… ridicule !

Offusquée

Publié le mardi, 23 mai 2017
L’Eglise catholique et apostolique romaine de Madagascar (Ecar) fustige. Scandalisée par une situation apocalyptique tendant à se dramatiser et à s’éterniser, l’Ecar ne pouvait plus rester indifférente, les bras croisés, les yeux fermés et se taire. Tellement, la décadence avance à grands pas que les évêques réunis en Conférence nationale (Cem) dénoncent, sans appel, les dégâts et pointent du doigt la responsabilité de tous : acteurs de la vie sociale, politique et économique du pays dont en particulier celle des tenants du régime. L’heure est grave. Place aux solutions fondamentales !

Banco !

Publié le lundi, 22 mai 2017
Les parlementaires, en particulier les députés, réussirent leurs paris. Le Gouvernement approuva deux décrets modifiant les avantages des députés et les sénateurs, d’une part et accordant à leur disposition 5 assistants parlementaires (permanents), de l’autre. La vie est belle à Tsimbazaza et à Anosikely ! Selon la version d’Antaninarenina, au ministère des Finances et du Budget (Mfb), les caisses de l’Etat le permettent en ce moment. Ainsi, l’Exécutif accéda aux « désidératas » de nos valeureux élus.

Précipitation

Publié le dimanche, 21 mai 2017
Le ministère de l’Education nationale (Men) fait savoir que le changement qu’il entend apporter au sein de ce secteur débutera dès l’année scolaire prochaine 2017-2018. Il touchera, d’abord, le calendrier scolaire. Le changement total entrera en vigueur, entièrement et à plein régime, en 2020. Du coup, les parents paniquent en raison de ce brusque chamboulement. Les observateurs avertis redoutent la confusion entre vitesse et précipitation dans la démarche des techniciens du Men. 

L’intouchable

Publié le vendredi, 19 mai 2017
C’est pratiquement impossible de s’éloigner, en ces temps-ci, de ce périmètre très sensible et trop sulfureux à l’intérieur duquel s’embourbe la grosse « affaire Claudine Razaimamonjy ». Un vaste clos de vase où pataugent les responsables étatiques, syndicats, sociétés civiles et l’opinion publique.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff