Editorial

Défiance avérée

Publié le jeudi, 10 novembre 2016
De la défiance partout ! Larousse définit le terme  « défiance », entre autres, par le manque de confiance. Des lettres mortes à la défiance, ce n’est que du fil à  l’aiguille. Panique à bord, le Premier ministre (Pm) Olivier Solonandrasana Mahafaly finit par se résoudre à convoquer la presse. 

Lettres mortes

Publié le mercredi, 09 novembre 2016
La puissance d’un mot, d’une lettre se définit par le fait qu’il parvienne à traverser le temps et l’espace, qu’il résiste aux effets pervers des « érosions différentielles ». Dans ce cas, on n’hésite pas à dire que le mot ou la lettre, en question, est vivant ou vivante. Alors, elle, la lettre, garde sa noblesse et rend hommage à celui qui la respecte. Il est, toujours, un grand honneur et un vif plaisir d’avoir affaire à quelqu’un qui tient sa parole ou qui respecte ses lettres d’engagement.

Chef du monde !

Publié le mardi, 08 novembre 2016
  Jour-J pour l’élection du Président des Etats-Unis. Ce mardi 8 novembre 2016, les citoyens américains vont élire leur Président, celle ou celui qui sera la nouvelle ou le nouveau locataire de la Maison Blanche. Deux candidats s’affrontent, Hillary Clinton, avocate au Barreau de New-York et ex-First lady, soutenue par le parti démocrate.

« Pour la p… oche ! »

Publié le lundi, 07 novembre 2016
La Grande Muette fait, encore et toujours, parler d’elle. C’est bien loin, très loin, le temps où l’Armée et la Gendarmerie se mettaient à l’écart des « frous-frous » du monde politique. Elle évitait de s’immiscer dans les affaires, sinon, des magouilles des gens du pouvoir ou de l’opposition. En fait, le « Foloalindahy » tenait à rester en dehors des micmacs des politiciens et n’entrait point dans les cafouillages des dédales de ce monde malsain. Bref, les Forces armées restaient fidèles à leur devise : « Pour la Patrie » en étant le « dernier rempart » de la…

Obligation de mémoire

Publié le vendredi, 04 novembre 2016
Le 2 novembre 2013, Gislaine Dupont et Claude Verlan, deux journalistes de la Radio France Internationale (Rfi), ont été assassinés à Kidal, au Nord du Mali. Attentats revendiqués par Al- Qaïda du Maghreb Islamique (Aqmi). Crimes qui n’ont jamais été élucidés, trois ans exactement plus tard, malgré les belles paroles et les bonnes intentions affichées au début. Rien de plus normal si la famille ou les proches de victimes, ces « journalistes aguerris », ainsi que les frères d’armes de la Radio mondiale, se mobilisent et interpellent le pouvoir public.

Une Justice… fantoche ?

Publié le vendredi, 04 novembre 2016
La Justice africaine, entendre le Pouvoir judiciaire, traverse-t-elle une mauvaise passe, en cette période critique, du moins dans certains Etats ? En phase d’être réduite en simple outil aux sales besognes, elle se plierait, parfois en quatre, pour satisfaire le désir inassouvi d’un Exécutif, plus particulièrement son Chef, souvent impliqué dans de nombreuses malversations dans la conduite des affaires de l’Etat. Certains diraient même d’une Justice réduite à l’état d’esclavage obéissant, aveuglément, aux injonctions des titulaires du pouvoir au sein de l’Exécutif. Un instrument… fantoche ! Mais pas pour tous !

Fil infos

  • Week-end de Pâques - 1 mort, plus de 80 consultations
  • Port et détention illégale d’armes - Arrestation d’une ancienne députée
  • Couple présidentiel à Antanifotsy - Une fête pascale sous le signe de la générosité et de la simplicité !
  • Toamasina - 40 kg d’héroïne saisis sur la route nationale 5
  • Décentralisation effective et suppression du Sénat - Andry Rajoelina demande l’avis du peuple
  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés

La Une

Editorial

  • Retour sur terre
    La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais…

A bout portant

AutoDiff