Nos archives web

La UNE du 20 AVRIL 2019

Publié le vendredi, 19 avril 2019

 Irfan Farouk Daya, fils de Farouk Daya, a succombé des suites de ses blessures suite à une tentative de kidnapping à Tanjombato, le 31 janvier dernier. Depuis, la Police n’a pas cessé ses investigations pour apporter de la lumière sur cette affaire. Le 12 avril dernier donc, les hommes de la Brigade criminelle ont piégé l’un des cinq présumés auteurs du forfait à Tanjombato même.

Vaine polémique !

Publié le vendredi, 19 avril 2019

Faux débat. Fausse piste de discussion. Vraies-fausses peaux de banane par ici. Rumeurs fantaisistes par-là. Et on se moque du vrai débat. On omet les choses sérieuses et les vraies priorités. Or, la situation apocalyptique au fond de laquelle le pays se trouve coincé exige la recherche urgente d'une issue. Loin d'être un banal palliatif, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM) se positionne en vrai remède très efficace et à … effet immédiat.

Consommation - Aucune hausse de prix considérable malgré les fêtes

Publié le vendredi, 19 avril 2019

Les prix sont constants. Effectivement, même si nous sommes à l’approche de la fête de Pâques, les prix n’ont pas vraiment augmenté, notamment en ce qui concerne les légumes et la viande. Les foyers malagasy n’auront donc pas vraiment du mal à préparer du bon repas pour l’occasion. Au début de l’année en effet, les prix ont tous pratiquement augmenté. La rupture de stocks en était la raison. Toutefois, en l’espace de trois mois, ils n’ont pratiquement pas changé, à l’exception de certains produits.

Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber

Publié le vendredi, 19 avril 2019

Un nouveau concours d'entrée à l'Ecole nationale de la magistrature et des greffes(ENMG) devrait avoir lieu cette année. Le ministre de la Justice s'est voulu rassurant. Toutefois, des mesures au préalable restent nécessaires avant de procéder effectivement au concours. « Nous nous efforçons de procéder à un assainissement total au sein de l'ENMG. Au jour d'aujourd'hui, nous suspectons encore certains responsables au sein de l'Ecole d'être impliqués dans le scandale qui a entouré le concours annulé », a indiqué le Garde des Sceaux et ministre de la Justice, Jacques Randrianasolo hier.

Ahmad, le président de la Confédération africaine de football (CAF), a réagi aux récentes informations véhiculées par la presse internationale, africaine et malagasy à son sujet. Le patron de cette organisation panafricaine, dans un article, daté du 17 avril, publié par le magazine basé à Paris Jeune Afrique,  « se défend et invoque un coup monté ». Il nie en bloc les accusations contre lui.
L’ancien patron de la Fédération malagasy de football (FMF) aurait détourné à son profit d’importantes sommes appartenant à la CAF et se serait livré à des harcèlements sexuels. Les informations ont commencé à circuler la semaine passée après la révocation du jeune secrétaire général de la CAF , Amr Fahmy (36 ans) dont le père et le grand-père occupaient eux aussi la même fonction au sein de cette organisation comme si elle était leur pré-carré familial. L’Egyptien était mis à la touche pour cause… d’incompétence. Et il a eu vent de ce limogeage programmé depuis des mois et acté au début du mois d’avril. Mais, pour se venger de ce qu’il aurait pu juger être une injustice, il a transmis à la haute instance de la Fédération internationale de football (FIFA) un « courrier explosif » accusant lourdement son ancien patron de nationalité malagasy.

Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités

Publié le jeudi, 18 avril 2019

L’indépendance de la Justice et le respect de sa décision constituent une des sécurités de l’investissement. Alors que l’appel à l’endroit des investisseurs est maintes fois répété par les dirigeants, la réalité sur terrain soulève toutefois des inquiétudes et risque à les faire réfléchir mille fois avant de franchir les pas. L’un des freins à ralentir les investissements des locaux qu’étrangers a trait à la non-exécution de la décision de la Justice. Des cas multiples sont cités depuis mais les cris semblent résonner dans le désert. Une famille malagasy résidant à Nosy Be est victime de ce refus par les autorités d’exécuter les décisions de la justice.  Propriétaire d’un terrain à proximité de l’aéroport international de Fascène, la famille a vu du jour au lendemain, des dizaines de personnes s’installant sur leur bien en 2004. Sur ce terrain, titré et borné dès son acquisition se trouvaient des cultures d’ylang ylang, de cocotiers, des caféiers et d’autres plantes ainsi que quelques têtes de bétail. Le tout sous la protection des employés des propriétaires dont certains habitent à l’étranger et d’autres dans la Capitale de Madagascar. Ces intrus débarquent un beau jour de l’année 2004 et ont menacé les employés de la famille propriétaire d’emprisonnement si ces derniers s’opposent à leur installation.

Le chemin du filet

Publié le jeudi, 18 avril 2019

Les grandes formations européennes de football s'affrontent, en ce moment, dans les phases éliminatoires des coupes tant au niveau national qu'européen. En France, les équipes de la Ligue 1 disputent à mort les meilleures places pour  la fameuse et légendaire Coupe de France. Et on y va de grosse surprise à la débâcle. Quand un PSG se fait étriller par 5 buts à 1 par une « équipe de province » Lille, il y a de quoi s'étonner ! En Europe, à l'UEFA, les âpres matches éliminatoires  comptant pour le championnat européen battent leur plein et arrivent à leur terme. En général, la hiérarchie est respectée. Les grandes équipes comme les Barça ou les Ajax trouvent toujours l'opportunité de faufiler pour se frayer un itinéraire vers le chemin du filet.

La fonction publique affiche 215.629 fonctionnaires et agents de l'Etat au compteur. Ce chiffre comprend aussi bien les Employés de courte durée que les fonctionnaires fixes. 2.432 milliards d'ariary par an sont nécessaires pour payer les salaires de ces fonctionnaires, dont 2.407 milliards d'ariary pour les fonctionnaires et 25 milliards d'ariary pour les ECD. Une évidence s'impose. La facture est trop salée. Le paiement du salaire de ces fonctionnaires représente 28,6% du budget du pays par an, soit plus d'un quart du budget. La faute aux fonctionnaires fantômes, bien sûr, mais aussi à des habitudes contre-productives.

Incendie à Base Toliara - Divergents d’avis

Publié le jeudi, 18 avril 2019

Le projet d'exploitation d'ilménite de Base Toliara toujours sujet à polémique. Effectivement, mercredi dernier, une dizaine de personnes ont vandalisé et incendié le site de cette entreprise situé à Ranobe dans la Commune d'Ankilimanilike. Ce site abritait notamment les échantillons d'ilménite récupérées par l'exploitant pour ses différents tests. Ce vandalisme est surtout une manière de montrer « soi-disant » le mécontentement de la population face à la réalisation de cette exploitation dans leur région. Pourtant, d'autres communautés s'injurent sur cette action qu'elles qualifient de mauvaise foi. « Nous sommes vraiment attristés face à ce qui se passe. Ceux qui s'opposent à ce projet ne sont qu'une minorité.

Fil infos

  • Week-end de Pâques - 1 mort, plus de 80 consultations
  • Port et détention illégale d’armes - Arrestation d’une ancienne députée
  • Couple présidentiel à Antanifotsy - Une fête pascale sous le signe de la générosité et de la simplicité !
  • Toamasina - 40 kg d’héroïne saisis sur la route nationale 5
  • Décentralisation effective et suppression du Sénat - Andry Rajoelina demande l’avis du peuple
  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés

La Une

Recherche par date

« April 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Editorial

  • Retour sur terre
    La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais…

A bout portant

AutoDiff