Nos archives web

Bel et bien d’actualité. C’est en résumé la réponse du Président de la République Andry Rajoelina à une question relative à la construction de buildings et de logements sociaux, hier au cours d’une émission spéciale diffusée sur les chaînes nationales et quelques stations privées de la Capitale. Le Chef de l’Etat s’exprimait, durant environ 75 minutes sous la houlette de journalistes de la TVM, de la TV plus Madagascar et de Viva Madagascar, sur les sujets d’actualité dans le pays. Une prestation intervient une dizaine de mois après son investiture.
Parmi les promesses de campagne du Président de la République, la construction de buildings et les logements sociaux semble avoir été relégué au second plan, ces derniers temps. Selon le Président de la République, le sujet est plus que jamais d’actualité. Il affirme ainsi que les premiers buildings à Antananarivo vont sortir de terre à Ivato avant la fin de cette année. Des terrains appartenant à l’Etat de plus de 50 hectares, vendus de façon illégale auparavant, seront utilisés pour bâtir les 36 buildings qui verront le jour et dont la construction devrait durer une année seulement. Ces immeubles, destinés aux citoyens de plus de 35 ans, travaillant aussi bien dans le privé que dans le public, font partie d’un programme plus large de construction de 40 000 logements sociaux à Madagascar en cinq ans, rappelle le Chef de l’Etat. Ces immeubles seront construits en attendant les travaux de construction de la nouvelle Ville Tana Masoandro. Un projet retardé notamment à cause des agissements de certains politiques.

Et vlan ! Le coup de semonce sur le stade de Mahamasina vient d’être donné par le président de la FIFA, Gianni Infantino. « Le stade de Mahamasina ne respecte plus les normes internationales. Ainsi, il ne pourra plus accueillir dorénavant des rencontres officielles de la FIFA », révèle le président de la fédération sportive la plus puissante au monde, à l’issue de la visite de courtoisie effectuée auprès du Président de la République, Andry Rajoelina, hier au Palais d’Etat d’Iavoloha. Après les joueurs des Barea et le coach Dupuis qui ont tiré la sonnette d’alarme quant à l’urgence de réhabiliter le stade de Mahamasina, voilà que Gianni Infantino, lui, tire à boulets rouges.
 Accompagné par le président de la CAF, Ahmad, la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura,  les légendes du football mondial, le Camerounais Samuel Eto ‘O, et le champion du monde français, Youri Djorkaeff, ainsi que le président de la fédération nationale, Arizaka Raoul Rabekoto, Gianni Infantino a fait part de cette décision au Président Rajoelina lors de l’audience qui a duré plus d’un tour d’horloge. « La FIFA est devenue très stricte sur ce sujet. Si les choses ne changent pas, il n’y aura pas de matchs de qualification des Barea au stade de Mahamasina pour la prochaine coupe du monde. C’est un peu dommage pour l’équipe nationale malagasy, devenue une grande formation en Afrique et qui a une réelle chance de se qualifier non seulement à la coupe d’Afrique de 2021 mais également à la coupe du monde en 2022. Madagascar est aujourd’hui un pays dynamique à l’image de son football », souligne le président de la FIFA qui, il y a quatre ans, était témoin de l’Etat désastreux de la pelouse de Mahamasina lors de la rencontre Madagascar- Sénégal (2-2). A l’époque, Gianni Infantino est venu pour faire campagne auprès d’Ahmad, président de la fédération nationale, pour l’élection à la présidence de la FIFA et c’est durant cette visite qu’il a fait connaissance avec Fatma Samoura, représentant résident du PNUD à Madagascar. Ahmad, le président de la CAF, a  confirmé face à la presse  les dires du président de la FIFA.

Méditation !

Publié le lundi, 25 novembre 2019

Silence radio. Le rideau de la campagne électorale pour les scrutins des Communales et des Municipales est tombé. Après 21 jours d’intenses campagnes de sensibilisation et de mobilisation auprès des électeurs, les candidats et leurs états-majors se taisent. La loi leur interdit, à partir de lundi 25 novembre à minuit de s’exprimer ou d’inviter les concitoyens à jeter leur dévolu à leur endroit. Le silence radio total s’impose. Place à la méditation ! Le célèbre parolier chanteur Yvon Randrianjanakolona alias « Sareraka », spécialiste de la chanson du terroir, ensorcèle le petit peuple par ses airs « militantistes » dont entre autres « Méditation ». Ce fils des pays betsileo possède, en lui, le don particulier de galvaniser la lutte par ses paroles « vraies » et « simples » qui fustigent les réalités invivables de la vie quotidienne subies par le « vahoaka madinika ». Sareraka fut le moteur incontournable de la réussite de la Révolution de 2009. Le vazo miteny  « Méditation » version 2018 décrit de façon implacable les  énormités du régime HVM. Il invite le peuple à réfléchir sinon à méditer sur ses conditions d’existence. La loi organique relative au régime général des élections et référendum, votée à l’Assemblée nationale et promulguée par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina le 11 mai 2018 définit, dans le Titre IV, le rôle de la CENI à toutes les opérations électorales et référendum sur toute l’étendue du territoire de la République Malagasy. A ce titre, elle organise de façon indépendante les élections à Madagasikara. Selon les dispositifs calendaires émis par la CENI relatifs aux scrutins  des Communales et Municipales du 27 novembre 2019, la campagne électorale s’achève le lundi 25 novembre à minuit.

La une du 26 novembre 2019

Publié le lundi, 25 novembre 2019

Un week-end riche en activités dans la ville des Fleurs. Une grande délégation du ministère de la Communication et de la Culture (MCC) conduite par le ministre Lalatiana Andriatongarivo s’est rendue à Mahajanga en fin de semaine. Une occasion d’y mener de multiples évènements pour la valorisation de la culture d’une part et pour le renforcement de la communication de l’autre.

 

Une délégation gouvernementale dirigée par le PM Ntsay Chrisitian s’est déplacée à Ankaramalaza samedi dernier, soit au lendemain de l’incendie ayant ravagé 125 maisons, occasionnant un millier de sans-abri et faisant un blessé. La délégation a apporté une aide urgente aux victimes de l’incendie de la part de l’Etat malagasy. Il s’agit entre autres d’une tonne de riz, 500 kg de légumineuses et 1 000 tôles. Cependant, d’autres lots offerts par le Bureau national de Gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), arriveront d’ici peu dans cette ville sinistrée.

 

Naina, l'homme providentiel !

Publié le dimanche, 24 novembre 2019

La campagne électorale arrive à son terme. Le temps fort de sensibilisation et de mobilisation offert à chaque candidat pour séduire sinon convaincre l'électeur à sa cause prend fin ce jour à minuit. « Toute chose a une fin » dit-on. De ces vingt-et-un jours de campagne-marathon et en rajouter les deux semaines, au moins, de pré-campagne, un candidat émerge à la surface à Antananarivo : Naina.

 

Dernier choix. En matière de vêtements, la majorité des consommateurs malagasy privilégient les friperies ou encore les pièces importées, en provenance de la Chine ou encore de la France. De ce fait, les vêtements fabriqués dans le pays sont presque laissés pour compte. Pourtant, des produits fabriqués par les entreprises franches à Madagascar sont achetés par les grandes marques vestimentaires. Ainsi, les habits fabriqués dans la Grande île sont plus chers car ces derniers sont passés par ces marques avant d’être redistribués.

Exploiter les mangroves mais dans un sens positif. Le village de Kivalo, situé au nord de Morondava, possède une vaste forêt de mangroves qui en fait son emblème. Pour mieux valoriser cette richesse écologique et développer l'écotourisme, ce village lancera officiellement son circuit touristique communautaire nommé « Kivalo Soa Honko » ou les belles mangroves des « Kivalovers » à la fin de cette année. Comme son nom l'indique, le projet s'appuie sur les mangroves pour en faire un attrait touristique et une richesse écologique de la région. Cette initiative émane des communautés locales appuyées par le Fonds mondial pour la nature (WWF), l'Office régional du Tourisme à Menabe et l'Association des guides agréés de Morondava.

 

Et de un ! Moins d’un an après son arrivée au pouvoir, le Président Andry Rajoelina concrétise déjà l’un de ses fameux « Velirano » devant la population de Toamasina. En effet, le Chef de l’Etat vient d’inaugurer hier à Barikadimy, un premier stade aux normes internationales qui fera la joie des amateurs de ballon rond dans la capitale du Betsimisaraka. « Pour votre passion pour le football, nous inaugurons ici le premier stade « manara – penitra » à Madagascar. Tous les Districts de la Grande île vont bénéficier d’un stade du même genre , a souligné l’homme fort du pays dans son discours. Cette première réalisation marque d’ores et déjà une avancée dans le Grand Port qui bénéficiera d’autres infrastructures aux normes internationales.

 

Fil infos

  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun

La Une

Recherche par date

« December 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Editorial

  • La canicule
    La chaleur aux températures caniculaires, au propre comme au figuré, frappe. Après avoir « douché » par un climat de fraicheur de moins de 20°C le pays la semaine passée, on subit l'escalade des températures près de 30°C le week-end dernier. Des chaleurs ambiantes suffocantes et cruelles surtout pour les enfants en bas âge, et les personnes âgées. Dérèglement climatique impose ! Madagasikara, de par sa situation géographique, s'expose frontalement aux aléas nuisibles du réchauffement climatique. Les caprices du phénomène naturel El Nino sévissent de plein fouet. Il appartient aux gouvernants, les responsables de l'environnement, de dicter les mesures et les comportements à suivre de telle manière que chacun respecte la sauvegarde du domaine environnemental.

A bout portant

AutoDiff