Nos archives web

Des militaires et gendarmes, des veuves de militaires, des retraités de l’Armée et de la Gendarmerie, ont montré leur détermination. Samedi dernier, près d’un millier de ces hommes et femmes se sont donné rendez-vous à Andrefan’Ambohijanahary, Antananarivo. Des manifestations du même acabit ont eu lieu un peu partout dans la Grande île, pour ne citer que Mahajanga ou encore Vohipeno, selon les précisions. Des manifestations qui ont pour but de réclamer le paiement de leur alignement d’indice et de leur rappel de moins perçus que l’Etat rechigne à leur donner.

Ampasika - Tentative d’immolation d’un voleur

Publié le dimanche, 26 mars 2017

Dans la Capitale, c’est la contagion en matière de vindicte populaire. Samedi vers 23h, un jeune homme qui aurait été pris en flagrant délit de vol d’essence, a été attrapé par des riverains. Les gens se sont mis alors à le tabasser impitoyablement que le malheureux en était sorti, le visage complètement amoché. Mais cela semblait ne pas suffire aux justiciers.

Annoncée de façon tonitruante, la reprise du regroupement dans l’enceinte du Magro Behoririka n’a pas fait l’effet attendu. Alors que bon nombre d’observateurs s’attendaient à une démonstration de forces, les « zanak’i dada » n’ont pas réussi leur pari, du moins, pour cette fois. L’absence du leader du mouvement, l’ancien Président Marc Ravalomanana était sûrement une des raisons qui n’ont pas encore motivé ses fervents partisans à participer à ces retrouvailles. L’ancien Chef d’Etat et son épouse ayant encore été en déplacement en Europe. Néanmoins, quelques lieutenants du parti Tim ont été aperçus sur les lieux à l’instar de la sénatrice Olga Ramalason, ou encore les Razafimandimby Zafilahy et Raveloson Constant entre autres.

Exemplarité !

Publié le dimanche, 26 mars 2017

La campagne électorale pour la présidentielle bat son plein en France. A quelque petites semaines de l’échéance du premier tour, les esprits s’échauffent et la bataille s’annonce rude. Les intentions de vote se confirment au fil des jours.
A droite comme à gauche et même chez l’extrême droite, les révélations de scandales… financiers éclaboussent les candidats et aussi certains hommes politiques au pouvoir.

Il faut remonter à des années en arrière pour assister à la communion d’hier entre l’équipe nationale malagasy et le public. A la fin de la rencontre retour remportée, 3 buts à 2 face à Sao Tomé-et- Principe au stade de Mahamasina, l’amour des spectateurs avec leur équipe nationale semble renoué pour de bon. La joie se lisait sur le visage de tout le monde à la sortie du stade de Mahamasina.

Asia-Io - Un bilan positif

Publié le dimanche, 26 mars 2017

Le comité d’organisation du salon Asia-Io se félicite du bilan positif de l’évènement. « L’objectif fixé visant à mobiliser une nouvelle clientèle solvable s’est avéré positif, satisfaisant par exemple de façon inattendue une compagnie aérienne comme Air Mauritius,

Escroquerie, corruption, longue file d’attente, insuffisance de matériels. Ce sont les principaux objets de plainte et de grogne des usagers auprès du Centre d’immatriculation (Cim) sis à Ambohidahy.

La Une du 25 mars 2017

Publié le vendredi, 24 mars 2017

Le quartier des 67ha Sud était en ébullition hier après-midi.  Des coups de feu ont été entendus. Les membres du « fokonolona » ont failli sérieusement s’affronter aux Forces de l’ordre, qui ont procédé à des tirs en l’air pour les disperser. Elles étaient venues accompagner un huissier de justice en vue de démolir 96 habitations et clôturer la zone en question.

De l’eau, s.v.p. !

Publié le vendredi, 24 mars 2017

La semaine qui s’achève a été riche en thématiques. L’Organisation des Nations unies envoie, tout au long de l’année, des messages en direction des pays membres appelant à des réflexions collectives. Des messages axés sur des thèmes variés relatifs  à la vie quotidienne de la population n’ayant pas forcément des liens entre eux. Le bonheur, la poésie, le français ou l’eau, entre autres, sont autant de sujets intéressants les préoccupations de chacun. L’eau, cet élément vital pour toute vie sur terre, nécessite une attention particulière.

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Recherche par date

« October 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff