Nos archives web

La une du 19 février 2020

Publié le mardi, 18 février 2020

Depuis qu’une nouvelle, se rapportant sur l’arrestation supposée de l’auteur présumé  du meurtre d’une femme enceinte de 7 mois, a été propagée sur Facebook, la ville d’Ambilobe est en ébullition. Notons que la victime a commencé à ne plus donner aucun signe de vie depuis le 3 février dernier avant que son cadavre atrocement mutilé ne soit retrouvé récemment. Or, une vérification faite ultérieurement  auprès de différentes sources, dont celles de la Gendarmerie, a confirmé que ladite arrestation n’était qu’une rumeur. Et que sur le terrain, une atmosphère de rébellion régnait. Elle  a provoqué une colère sans précédent chez la population de Mantaly, District d’Ambilobe, localité où les faits s’étaient déroulés.

 

Principale source de revenu pour 90% des habitants dans le District d’Amboasary Atsimo. Ces derniers vivent de l’exploitation du sisal en tant que salariés d’un groupe implanté dans la Région Anosy, composé de 4 sociétés dirigées par des étrangers. Toutefois, les patrons et les employés sont en conflit depuis des années. « Les employeurs ne respectent pas nos droits fondamentaux. Outre le non-paiement régulier et à temps de nos salaires, ils n’hésitent pas à couper nos indemnités. Pourtant, nous travaillons très dur pour un maximum de production », se plaint le porte-parole des employés.

La dépression tropicale Francisco a déjà péri en mer, tandis que les pluies qui l'ont accompagnée ont laissé des traces dans la partie Est de Madagascar. A Mahanoro, dans la Région d'Atsinanana, plus de 400 personnes sur les 1 171 sinistrés ont dû quitter leurs foyers pour se refugier dans des sites d'hébergement. Actuellement, tout le District est sous l'eau autant que les champs de culture. Outre le problème d'approvisionnement en nourriture, ces gens sinistrés sont également confrontés au phénomène d'insécurité.

 

 Trop de plomb. Tel a été le constat des Réunionnais en septembre dernier concernant les marmites malagasy. Ces produits fabriqués par nos artisans ont été par la suite retirés de leur marché. Face à cette situation, la Direction générale de l’artisanat a pris une mesure concernant les exportations. Désormais, toutes les marmites malagasy sont soumises à une vérification auprès du Bureau des normes à Madagascar (BNM) avant de sortir du territoire. « Le ministère a validé le 31 octobre la norme NMG-602-1, relative aux limites maximales admissibles d’émission de métaux lourds dans les ustensiles de cuisines ou alliages d’aluminium.

Février, le mois de l’amour. La société « Baolai » ne manque pas de fêter comme il se doit ce 2ème mois de l’année 2020. « A la demande générale, les prix cassés sur nos Smart Tv et téléviseurs Led continuent jusqu’au 29 février prochain. Ils sont disponibles entre 19 et 75 pouces, tous garantis 1 an, dans la limite des stocks disponibles. Par exemple, la Smart TV Changhong 49" est à 1 050 000 ariary jusqu’ à la fin de ce mois. En bonus, il y a un nouvel arrivage de panneaux solaires mono et polycristallins et de convertisseurs.

Dans le temps ! L'avancée des travaux de réhabilitation du stade de Mahamasina ne connaîtra aucun défaut de calendrier, d'après les techniciens, contrairement aux rumeurs véhiculées par les détracteurs du régime. A l'instar du Rovan'Antananarivo, la rénovation de ce stade emblématique de la Capitale, qui portera désormais l'appellation de stade « Barea », s'inscrit parmi les « Velirano » du Président Andry Rajoelina pour la promotion du sport. Au cours d'une descente sur les lieux, le Chef de l'Etat lui - même a pu constater l'évolution de ce grand chantier entamé au mois de janvier dernier.

 

L’autoproclamé ambassadeur, Ny Rado Rafalimanana, fera face au juge d’instruction du tribunal d’Anosy aujourd’hui. Hier, il a été notifié par la Gendarmerie au Toby Ratsimandrava de l’existence de cette affaire d’abus de confiance qui lui a valu un mandat d’amener devant le juge. L’existence de ce document judiciaire signifie que cet opérateur basé à Dubaï, et qui vient d’être frappé d’une Interdiction de sortie du territoire national, est recherché par le Tribunal qui a sollicité l’aide des Forces de l’ordre pour que l’individu soit présenté aux autorités judiciaires. Ny Rado Rafalimanana s’est présenté dans la matinée d’hier à Andrefan’Ambohijanahary d’où il a été emmené au Tribunal qui, de son côté, lui a fixé un rendez-vous ce jour.

 

LA UNE DU 18 FEVRIER 2019

Publié le lundi, 17 février 2020


Un endroit stratégique attirant bon nombre de visiteurs, dont les citadins et les habitants des Régions. Cette fréquentation massive pourrait s’expliquer par l’existence de l’aire de jeux pour les enfants dans le jardin d’Ambohijatovo. Ce dernier se trouvait pourtant dans un état chaotique ces dernières années, faute d’entretien. Raison pour laquelle le ministère de la Communication et de la Culture (MCC), dont le ministre, les Secrétariat général et le Cabinet, a choisi la rénovation des lieux pour la 12ème édition du « Tagnamaro, andron’ny olom-pirenena », samedi dernier. La peinture de la clôture en acier aux environs du portail principal fait partie des travaux entrepris durant cette journée de mobilisation citoyenne. A cela s’ajoute la peinture et la rénovation de l’aigle, symbole dudit jardin. Désormais, cet endroit reflète une image plus attrayante et entretenue.

Diverses infrastructures réhabilitées

Outre le jardin d’Ambohijatovo, les employés des Directions régionales auprès du MCC se sont répartis dans plusieurs localités pour leur participation au 2ème « Tagnamaro » de cette année. Certains ont peint, réhabilité ou assaini des infrastructures telles que des écoles primaires publiques, des marchés ou autres places publiques. Pour la Direction régionale de la Communication et de la Culture (DRCC) Androy, l’aménagement de l’aéroport d’Ambovombe a été au programme, avec une mobilisation massive. Les citoyens d’Atsimo- Andrefana ont, quant à eux, choisi l’assainissement et la création d’espace vert à la Place de la République, située à Toliara.
Depuis la première édition du « Tagnamaro » en mars 2019, divers changements ont pu être constatés dans les lieux où se sont déroulées les mobilisations citoyennes. Outre les employés des ministères et diverses institutions, des membres d’associations, ONG, partis et autres entités se sont donné la main pour la mise en œuvre des travaux communautaires. « L’on constate que de plus en plus de citoyens se sont imprégnés de l’idée du "Tagnamaro", qu’est d’apporter du changement à travers le patriotisme et plus de responsabilité. Pour sa part, le ministère va améliorer la tenue de cette journée de mobilisation afin d’avoir plus de résultats », avance le ministre Lalatiana Andriatongarivo…

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Favoritisme et marchés fictifs - Une députée au pilori
  • « Plan Emergence » - La Turquie partante pour soutenir Madagascar
  • Les rues de la Capitale - Tout est à refaire
  • Libération « LEVA », fuite de Raoul Rabekoto Arizaka - Ô corruption, suspends ton… envol !
  • Parlement - Session extraordinaire à partir du 4 mars 2020
  • Rapport public du Tribunal financier d’Antananarivo - Un comptable de la CUA débiteur de 39 millions d’ariary
  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée

La Une

Recherche par date

« February 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff