Pas de qualification mais un record. Le spectacle était au rendez-vous pour Franck Todisoa Rabearison, l’unique athlète malagasy en lice à Doha, Qatar, aux mondiaux d’athlétisme. Il  était au rendez-vous  sur la piste d’athlétisme, hier. Le spécialiste de piste malagasy  était aligné à la série de 400 m homme. Loin d’être le favori de cette compétition, le jeune athlète malagasy ne rentrera pas bredouille au pays.

 

Publié dans Sport

L’administration publique connait un retard dans l’exécution des projets d’investissement financés par les bailleurs de fonds. Afin de remédier à cette situation, l’Union européenne (UE) lance deux programmes d’appui à l’Etat malagasy pour une mise en œuvre efficiente du 11ème Fonds européen de développement (FED). L’UE octroie ainsi au total 32 milliards d’ariary pour appuyer les institutions dans le secteur des infrastructures ainsi que l’ordonnateur national. Une cérémonie entrant dans le cadre de la signature d’une convention de financement y afférente s’est alors tenue hier à Antaninarenina.

Publié dans Economie

Scène de lynchage d'une rare  violence à Namontana, hier matin. 6 individus soupçonnés d'avoir perpétré une série de cambriolages aux environs de 4h, étaient tombés entre les mains des riverains après l'alerte. Si 3 suspects ont réussi à échapper  à la foudre populaire, 3 autres ont été finalement appréhendés dont l'un a dû être hospitalisé. Ce dernier aurait tenté encore à prendre la fuite sur le chemin  où les gens l'ont conduit vers un Commissariat de police. Mais le fugitif n'a pas pu aller loin. Le fokonolona l'a attrapé  in extremis et lui a donné une sévère raclée.

 

Publié dans Société

Des incidents. Les responsables du baccalauréat auprès du centre d’examen au lycée de Nanisana auraient mis la main sur quelques candidats ayant effectué des tentatives de fraude, hier durant l’épreuve de mathématiques. L’un des candidats de la filière technique qui y passe l’examen a témoigné qu’un des leurs aurait poursuivi le chef de centre jusqu’à sa salle d’examen pour lui présenter ses excuses. « Au moment où nous étions tous concentrés à traiter le sujet de mathématiques, notre matière de base, le chef de centre a surgi et s’est mis à surveiller la salle d’une manière suspecte.

Publié dans Société
mardi, 01 octobre 2019

Et la poutre… !

La nomination de la première vague des gouverneurs prise en Conseil des ministres il y a une semaine jour pour jour, crée des vagues. Le décret n°2019-1867 du 25 septembre 2019 relatif au gouverneur fait polémique. Il suscite beaucoup de questionnements tenant à sa « conformité à la Constitution et sa légalité » reconnait le Dr Sahondraharimalala, directeur des études juridiques (DEJ) auprès de la Présidence. Docteur en droit et Docteur en médecine, Sahondraharimalala Marie Michèle, une experte en la matière admet la légitimité des « soucis » sous la forme des questionnements mais des nuances et pas des moindres s’imposent.

 

Publié dans Editorial

Rien qu’une infime partie de l’iceberg. Effectivement, l’année dernière, la JIRAMA, société nationale d’eau et d’électricité, a enregistré plus de 7 milliards d’ariary de pertes liées aux branchements illicites et aux fraudes. Depuis, la JIRAMA a effectué une opération de ratissage dans les principaux quartiers concernés. Ainsi, de 2018 jusqu’au mois de juillet dernier, la société  pu récupérer 708 960 751 ariary des 257 fraudes et 91 cas de vol démasqués. Une somme encore minime en comparaison des 700 milliards.

Publié dans Economie

L’ambiance après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 s’avère tumultueuse pour la sélection nationale malagasy, les Barea. C’est à travers la presse internationale que des joueurs des Barea « qui veulent garder leur anonymat » se sont exprimés sur leur frustration et déception envers les dirigeants du football malagasy. Ces éléments des Barea qui ont disputé la phase finale de la CAN en Egypte s’insurgent du fait qu’ils n’ont pas encore reçu leur « prize money » émanant de la Confédération Africaine de Football (CAF) et versé par cette dernière à la FMF. Face à ce non-paiement de leurs dus, ces Barea refusent de disputer le match amical annoncé officieusement se tenir dans le courant de ce mois durant les dates FIFA.

 

Publié dans Politique

Un passage obligé. Naina Andriantsitohaina, le candidat à la mairie de la municipalité d'Antananarivo arpente les rues pour aller à la rencontre des Tananariviens. L'objectif est de rencontrer la population à la base et d'écouter leurs doléances et desiderata. Lundi, le porte-fanion de l'Isika rehetra Kaominina miaraka amin'i Andry Rajoelina, accompagné de la députée Lanto Rakotomanga, a sillonné les rues des Fokontany d'Ampamantanana, Ambohitsoa, Saropody et Androndrakely, dans le second Arrondissement de la Capitale.

Publié dans Politique
mardi, 01 octobre 2019

LA UNE DU 02 OCTOBRE 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Recherche par date

« October 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff