3 matches, 3 victoires. Tels sont les résultats de Madagascar dans la phase de groupe. Les Makis finissent ainsi à la première place dans leur groupe. Du coup, elles ont fait un exploit à Monastir, Tunisie. En quarts de finale, les Makis  dames ont battu le Sénégal 24- 05 et  finissent la compétition en remportant la médaille de  bronze et ce, après avoir perdu en demi-finales face au gotha du rugby africains, les Springboks dames 29-00.

 

Publié dans Sport

Le sang nouveau a giclé sur les routes ! 7 personnes ont été tuées et une dizaine d’autres blessées dont 6 graves. La plupart des victimes sont des femmes et des enfants.  Alors que les plaies ne se sont pas encore cicatrisées sur la RN6 et la RN25, voilà donc qu’un autre taxi-brousse a fait également des siens sur la RN12, dans le Sud-est. Ce triste fait remonte samedi après-midi dernier lorsque le minibus Mazda qui a transporté des passagers venant de Sambava s’était télescopé avec un Mercedes Sprinter près de la station Nivo, au croisement de routes à hauteur d’Ankarana. Puisque la collision s’est produite au-dessus d’un pont situé à 25 km de Farafangana, le violent impact a fait éjecter la Mazda dans la rivière qui coule en contrebas. Cela explique donc le nombre élevé des victimes.

 

Publié dans Société

Bases de données gardées. La Direction des examens nationaux, section Antananarivo, se prépare déjà à la session spéciale de l'examen du baccalauréat annoncée par le président Andry Nirina Rajoelina le dimanche 6 octobre, et laquelle va se dérouler du 23 au 26 octobre prochain. Lors d'un point de presse, vendredi dernier à Ankatso, le vice-président chargé de la Formation et de la Recherche auprès de l'université d'Antananarivo, le Professeur Ravelonandro Pierre a confirmé l'utilisation des mêmes bases de données que celles de la première session.

Publié dans Société

Toamasina semble s'empêtrer dans ces histoires sans fin d'incendie. Après le Bazary kely, c'était au tour du Bazar be d'être le théâtre d'un incendie dévastateur, samedi dernier. Les flammes ont attaqué une partie de l'ensemble du local. Au total, 23 box ou autres stands ont été détruits.  Des marchandises ont péri dans le feu tandis que d'autres ont pu être sauvées. Le coût des dégâts n'a pas été encore évalué.  Le fait de la structure en fibre de la toiture du Bazary be expliquerait la célérité avec laquelle les flammes se sont développées. De plus, les gardiens n'auraient aucune expérience dans l'utilisation des bouches d'incendie sur les lieux. Ce samedi-là, l'on a nettoyé et l'accès des lieux a dû être fermé momentanément, selon les propos des témoins. Mais il y a un fait : l'incendie s'est déclaré aux environs des 17h.

 

Publié dans Politique
dimanche, 13 octobre 2019

Soixante-et-un ans !

Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.

 

Publié dans Editorial

Un secteur stratégique. Si auparavant, les extraits de vanille étaient souvent destinés à l’exportation, le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) envisage désormais d’écouler le produit sur le marché intérieur. « Le ministère soutient le secteur privé et encourage l’investissement à Madagascar. Dans ce sens, notre département prévoit de collaborer avec les opérateurs pour vendre les extraits de vanille sur le marché local. En effet, toutes les vanilles ne sont pas forcément exportées à cause des exigences du marché extérieur, notamment le calibrage et le cahier des charges.

Publié dans Economie

Une meilleure gestion pour de meilleurs perfomances. Soloniaina Andriamanampisoa Rasamoelina, président du Conseil d’administration (PCA) de la JIRAMA, la compagnie nationale d’eau et d’électricité, a présenté samedi dernier, au DLC Anosy, la feuille de route du plan de redressement de l’entreprise aux opérateurs membres du secteur privé, ainsi qu’aux représentants des consommateurs. Ainsi, la JIRAMA travaillera sur trois principaux points d’action, surtout dans l’objectif d’atteindre son redressement d’ici les deux prochaines années.

Publié dans Economie

Le rideau est tombé, jeudi dernier, sur la 6ème conférence pour la reconstitution du Fonds mondial sur la lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme à Lyon, France et à laquelle une délégation malagasy dirigée par le Président Andry Rajoelina a participé. L'évènement s'est terminé sur une note positive et se résume en deux mots : objectif atteint. En effet, au moment de la clôture, le Président français Emmanuel Macron a annoncé que les 14 milliards USD nécessaires ont été réunis.

 

Publié dans Politique

La sortie médiatique du mouvement Rohy, la semaine dernière, a laissé perplexe plus d'un observateur de la vie publique malagasy. Au cours d'une conférence de presse, cette plateforme d'organisations de la société civile a pourfendu le régime en place. A la lecture des diverses déclarations faites, il appert qu'il ne s'agit que d'affirmations tendancieuses, non étayées ne serait-ce que par un début de preuve ou de recoupement. Un observateur averti n'aura pas manqué de relever les inexactitudes et contre-vérités qui jalonnent les déclarations. Pour beaucoup, la plateforme Rohy semble s'être contentée d'aligner des éléments disponibles sans s'être souciée de leur pertinence. L'objectif semble avoir été de frapper l'opinion publique.

 

Publié dans Politique

Chrisitian Ramarolahy, ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique, défend bec et ongles la décision prise par le Gouvernement, au mois de juin dernier, concernant la libéralisation de la fibre optique à Madagascar. Il s'agit de donner carte blanche aux opérateurs de télécommunications d'investir dans le domaine de la fibre optique, ce qui n'était pas le cas auparavant. Pour ce, le Gouvernement a légèrement modifié le décret de 2014 qui interdisait aux autres opérateurs de dupliquer les infrastructures existantes.

Publié dans Politique
Page 1 sur 2

Fil infos

  • Hery Frédéric Ranjeva - Parmi les meilleurs avocats en France en 2021
  • Nouvelle loi sur la communication - Silence assourdissant de l’OJM
  • Modification de la loi sur les PAC - Le Gouvernement éclaircit
  • Général Charles Rabotoarison - Un des grands serviteurs de l’Etat tire sa révérence
  • Adoption de la loi sur la communication - « C’est l’aboutissement d’un long combat », dixit Lalatiana Rakotondrazafy A.
  • Remède injectable contre le Covid-19 - Coup d’envoi des essais cliniques à Andohatapenaka
  • Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute
  • Loi de Finances rectificative 2020 - Le Sénat veut récupérer « ses » 7 milliards Ar
  • Président Andry Rajoelina - « Je suis toujours là avec les Malagasy »
  • Un millier de Malagasy bloqués à l'étranger - L'Etat attend l'opportunité pour les rapatrier

La Une

Recherche par date

« October 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Prise de conscience générale
    « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! » Il semble qu’on assiste en ce moment à un certain éveil de conscience de la masse populaire sur la dangerosité de cet implacable virus. En cause, la recrudescence des tristes chiffres de la pandémie du Covid-19. Quelquefois, le malheur fait bien des choses. Au début, lors de la première intervention du Chef de l’Etat Rajoelina, ce vendredi 19 mars 2020, annonçant les premiers cas de contamination à Madagasikara, presque tout le monde n’avait pas pris au sérieux le danger réel qui guette le pays. Les détracteurs professionnels ainsi que les éternels sceptiques qui trouvent toujours l’occasion de douter de tout ce que Zandry  Kely dit, ne cessent de le discréditer. Les partisans de ces apprentis sorciers jouant le rôle d’opposition sous-estiment le péril qui pèse sur le pays et véhiculent le message selon lequel le nouveau coronavirus n’était qu’une pure manipulation politique de…

A bout portant

AutoDiff