A part les accidents de la circulation qui l’endeuillent souvent, la RN2 qui relie la Capitale et l’Est du pays se caractérise par l’insécurité. Celle-ci se traduit par le cambriolage des camions porte-conteneurs qui l’empruntent. Récemment, les bandits semblent ne plus faire grand cas des usagers et notamment des Forces de l’ordre pour agir en plein jour, en grimpant délibérément sur les mastodontes afin de dévaliser les conteneurs.

 

Publié dans Société

Après quelques mois de suspension, la délivrance de permis de conduire et de cartes grises biométriques reprendront bientôt. Une conférence de presse été donnée, hier à Ambohidahy, pour annoncer officiellement la nouvelle. « C’est avec un réel plaisir que je vous annonce la sortie des permis de conduire et des cartes grises biométriques suivant les normes internationales. Autrement dit, les technologies de l'information, l’identification des personnes sont conformes à l’Iso/IEC 18013 :2018. Les permis de conduire sont ainsi valides à l’international, et toutes les informations de la personne le possédant seront visibles partout où elle va dans le monde entier. Exactement comme les cartes grises qui suivent également ces normes », explique le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa.

Publié dans Société
vendredi, 24 mai 2019

Par amour !

« Et l'amour en est le plus grand ! » Tel est le thème-phare cher au TGV/MAPAR. Une « profession de foi » que Rajoelina Andry Nirina porte en lui dans la profondeur de son cœur et de son âme, et cela, depuis sa tendre enfance et qu'il aime témoigner à tout vent, n'importe où et n'importe quand. A Ambilobe ou à Amboasary Atsimo ou à Toamasina ou à Antsiranana ou même à … Paris, Zandry Kely ne cesse de partager à quiconque qui veut l'entendre son amour pour sa patrie, pour ses compatriotes surtout ceux dans la tourmente. Une conviction voire un credo que le leader de la Révolution Orange, Rajoelina Andry, devenu Président de la République de Madagascar entend « prêcher » haut et fort. Le livre « Par Amour de la Patrie », à l'allure d'une autobiographie, qu'il publiait chez « Les guetteurs du Vent » à Paris en septembre 2018 et qui retrace le parcours parfois exceptionnel de ce jeune dirigeant au destin exceptionnel, reflète parfaitement la vérité en lui.

 

Publié dans Editorial

Ce n’est plus pour longtemps. L’Etat proposera une nouvelle structure de prix des carburants avant le 1er juin. C’est ce que le ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures (MEEH), Vonjy Andriamanga a annoncé, hier, dans son siège à Ampandrianomby. « L’Etat a déjà entamé un protocole d’accord avec les opérateurs pétroliers. L’Etat proposera alors une nouvelle structure de prix des carburants avant le 1er juin. Mais ce qui est sûr, c’est que le prix à la pompe tend à la baisse dans cette nouvelle structure. D’ailleurs, le Président de la République Andry Nirina Rajoelina a déjà annoncé cette décision lors de son bilan de 100 jours », avance le ministre.

Publié dans Economie

Fin de campagne avant les législatives. Ce jour, les candidats et leurs équipes jetteront leurs dernières forces dans la bataille pour essayer de convaincre les derniers électeurs indécis. Ouvert le 6 Mai dernier, la campagne s'arrêtera ce samedi à minuit. A partir de cette heure-là, toute activité de propagande est désormais interdite. Lundi, 10 millions d'électeurs malagasy sont appelés à choisir leurs 151 députés. Les bureaux de vote doivent  ouvrir à 6 heures, pour fermer à 17 heures. Le vote pèsera dans le rapport de forces sur la scène politique. Pour beaucoup, le scrutin de ce lundi s'apparente comme le troisième tour de l'élection présidentielle. Pour le pouvoir en place, l'objectif est simple : placer le maximum de candidats  de la coalition Isika rehetra miaraka amin'ny Prezida Andry Rajoelina sur les bancs de l'Assemblée nationale afin de pouvoir mettre en œuvre son programme.

 

Publié dans Politique

Alors que l’émotion causée par la détention préventive à Antanimora d’un sénateur-entrepreneur ne s’est pas encore estompée, une autre affaire concernant un parlementaire se profile à l’horizon. Cette fois-ci, le soupçonné a une stature d’une grande personnalité puisqu’il s’agit d’un vice-président du Sénat doublé du titre d’ancien chef de Région. Le dossier concernant ce dernier ainsi que quelques autorités publiques de la Région Analanjirofo a trait à une acquisition illicite de terrain  au sein d’une réserve spéciale dans le District de Soanierana-Ivongo, dénommé « Pointe à Larrée ».

 

Publié dans Politique
vendredi, 24 mai 2019

LA UNE DU 25 MAI 2019

Publié dans La Une

Le vent de changement qui souffle au sein de la direction générale de la Cnaps risque d'emmener avec lui la section sportive au sein de cet établissement, notamment l'équipe de football. Evoluant dans la division supérieure nationale, la Cnaps sport représentait depuis son retour dans la catégorie de l'élite Madagascar dans les compétitions africaines ou de l'océan Indien. Ce qui veut tout simplement dire que la formation d'Ampefiloha a toujours remporté au moins un titre national à chaque saison, coupe ou championnat.

 

Publié dans Sport

Fil infos

  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement
  • Retour au pays des Barea - La population reconnaissante réserve un accueil triomphal
  • Défaite des Barea - Réaction exemplaire des malagasy
  • Un père désespéré - A la reconquête de ses droits

La Une

Recherche par date

« May 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Editorial

  • Que des ratages !
     L’audiovisuel public peine à sortir de l’auberge. Etant la plus ancienne sinon l’ainée des chaines de télévisions locales, la télévision malagasy (TVM) traine encore les pattes et se trouve, en dépit de tout, dans le peloton de la queue. Il fut un temps à ses débuts,  des années 60, où la TVM faisait la fierté du pays. Des Jean-Louis Rafidy et bien d’autres animaient les émissions avec brio. Des commentateurs d’évènements de haut vol avec des analyses intéressantes et instructives. Rien d’étonnant dans la mesure où ces animateurs de chaine avaient bénéficié des formations dans les grandes écoles spécialisées sous d’autres cieux. Les responsables de l’époque misaient en premier plan la formation des agents. Mais depuis, abandonnée à elle-même, la TVM ne cesse de dégrader. Les matériels à la disposition ne parviennent plus à suivre l’évolution des progrès technologiques de la communication. Or les besoins ne cessent de croître. Les…

A bout portant

AutoDiff