La troisième édition de la Foire internationale de l’Agriculture-Agribusiness-Agroalimentaire (FIA) a ouvert ses portes hier, à la Zone Forello Expo Tanjombato. Durant ces quatre prochains jours, la filière sera donc au centre des discussions. Effectivement, avec près de 80% de la population active travaillant dans la filière agricole, il est important de trouver des solutions pérennes pour favoriser son développement.
Une agriculture plus moderne. Pour atteindre les objectifs que Madagascar s’est fixé, des changements radicaux s’imposent dans le système de production. « Pour ce faire, la normalisation de toute la filière agricole est indispensable notamment  pour la sécurité alimentaire au niveau du marché intérieur mais aussi pour se mettre en situation d’exportation et pouvoir ainsi aborder les marchés internationaux. La mécanisation de la production doit impérativement figurer dans ce processus de normalisation, surtout que nous souhaitons accroître au fur et à mesure nos exploitations agricoles. Pour un terrain inférieur à un hectare, l’absence de matériels mécaniques peut être encore supportable, mais au-delà, cela n’est plus possible »  a soutenu Lucien Ranarivelo, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche (MAEP), hier, durant la cérémonie d’ouverture de la FIA à Tanjombato.  Ainsi, les appareils mécaniques pour le secteur agricole figurent parmi les points focus de cette troisième édition de la Foire internationale de l’Agriculture.

Publié dans Economie

Quatre prises en quatre jours. Du 08 au 11 septembre dernier, la Douane malagasy a enchaîné la saisie de transporteurs illégaux de ressources minières, à l’aéroport international d’Ivato. Selon les informations fournies par l’administration douanière, « les cinq personnes, toutes de nationalité indienne, ont tenté d’exporter des marchandises prohibées, et ce, sans déclaration. Ils n’ont également pas respecté les formalités relatives au rapatriement de devises ». Sur les quatre saisies, les autorités ont donc intercepté 1, 245 kg  d’or et 255 g de saphir. Dans les détails, la première saisie s’est faite le 08 septembre. Après une fouille corporelle, nos agents ont découvert sur une dame du vol de la compagnie Air Mauritius, 305 g d’or sommairement travaillés et non poinçonnés destinés à la vente à Maurice. Pour les dissimuler, elle les portait notamment sous forme de bracelets. Le même mode opératoire a été utilisé par deux autres dames voyageant à destination de Mumbai avec 475 g d’or sommairement travaillés, interceptées le 10 septembre dernier.  Le dernier trafiquant  était un homme, voyageant avec la compagnie aérienne, Air Seychelles, mercredi dernier, toujours à destination de Mumbai.

Publié dans Politique

Favori de ses partisans pour succéder à son épouse, Lalao Ravalomanana, l’ancien Président de la République Marc Ravalomanana ne sera finalement pas candidat à la mairie de la Commune urbaine d’Antananarivo, lors des élections communales du 27 novembre prochain. De nombreux partisans du Tiako i Madagasikara le vivent comme une trahison. Jusque dans la matinée d’hier, le nom de  l’ancien Président de la République était en effet pressenti pour être le porte étendard du TIM pour la course à la magistrature de la Ville des mille. Beaucoup se sont ainsi étonnés de voir que son parti a proposé un autre nom pour affronter le candidat du pouvoir. Randriamasinoro Tahiry Ny Rina, ancien secrétaire général de la Commune urbaine d’Antananarivo, un inconnu des partisans de Marc Ravalomanana, sera en effet le candidat du TIM dans la Capitale. Celui-ci, accompagné de la secrétaire générale du parti, est venu déposer son dossier de candidature à l’Organe de vérification et d’enregistrement des candidatures à Nanisana hier.  Simple changement de stratégie ou lassitude d'être dans la confrontation ? Ce qui est sûr, c'est que la décision de Marc Ravalomanana ne semble pas faire l'unanimité dans les rangs de l’opposition. Pour beaucoup de ses partisans, l’ex-locataire d’Iavoloha a décidé de  ne pas les écouter.

Publié dans Politique

Après plusieurs jours de suspense, le candidat de la plate – forme IRD à la mairie d’Antananarivo est enfin connu. Une personnalité qui a défait tous les pronostics faits jusqu’ici. Il s’agit de Naina Andriantsitohaina, l’actuel ministre des Affaires étrangères qui est également connu comme étant parmi les opérateurs économiques les plus influents dans le pays. « Le moment est venu de rendre à la ville d’Antananarivo ce qu’elle m’a donné depuis » a annoncé d’emblée Naina Andriantsitohaina hier à l’annonce de sa candidature lors d’une cérémonie officielle tenue au PK Zéro à Antanimena. C’est  en tant qu’homme d’affaires que Naina Andriantsitohaina a le plus marqué les esprits des Malagasy. Il sera le principal adversaire du candidat du « Tiako i Madagasikara ». Il sera donc le nouveau visage qui fera aussi office de nouvel espoir pour Antananarivo. La Ville des mille déjà meurtrie par ces cinq années d’échec de Lalao Ravalomanana.

Publié dans Politique
jeudi, 12 septembre 2019

La une du 13 septembre 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Recherche par date

« September 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff