Politique

Ces derniers temps, les farouches partisans du « tout PSE ou rien » sont sortis de leur silence pour lancer de virulentes ripostes sur les réseaux sociaux. L’on ne sait si les auteurs sont réellement issus de la Société civile mais, se faisant passer pour tels, ils tiennent des propos qui manquent de retenue. Sur un ton de l’invective, en effet, les publications somment sans ménagement le pouvoir en place de s’expliquer sur sa récente décision de revenir à l’ancien calendrier scolaire, décision interprétée comme une volonté de faire une croix sur le Plan Sectoriel de l’Education (PSE). Pire, des accusations…
Deux cargos dont le Ronaldo et le Viviano, ont fait naufrage au large d'Antalaha à un intervalle de quelques moments vers le début de cette semaine. Si l'information est livrée au compte-gouttes pour le premier, une embarcation de 18 mètres, en revanche elle est assez explicite pour le second. Selon un récent développement de la situation, on a appris que les secours n'auraient pas pu sauver la marchandise sur le Viviano. Constituée généralement de produits de première nécessité, elle a donc totalement péri en mer.  
Ce fut d’un ton ferme et rigoureux que le Premier ministre Christian Ntsay a répondu aux propos des sénateurs à l’occasion du face-à-face entre le Gouvernement et les membres de la Chambre haute, hier au Palais d’Anosikely. Plusieurs parlementaires se sont, en effet, plaints de la réduction du budget au niveau du Sénat à la suite de la révision de la loi de Finances 2019. Ces derniers sont même allés jusqu’à avancer des raisons politiques pour expliquer cette nouvelle disposition budgétaire. L’hémicycle d’Anosikely étant majoritairement composé de dignitaires HVM et certains parlementaires affirment que la Chambre haute serait donc victime…
24 diplomates malagasy devront être nommés en principe pour occuper les postes vacants au sein des représentations extérieures de Madagascar. Depuis plus de 5 ans, le fonctionnement de certaines ambassades malagasy est assuré par des chargés d'affaires  par intérim faute de nomination d'ambassadeurs. C'est seulement à la fin de son mandat que le régime de Rajaonarimampianina a nommé à la va- vite des collaborateurs expulsés du Gouvernement pour occuper le poste d'ambassadeur, le cas  de l'ambassade malagasy en Russie et en République populaire de Chine.
Double avantage. La population malagasy a effectué samedi dernier la 6e édition du « Tagnamaro », la journée de citoyenneté, initiée par le ministère de la Communication et de la culture. « Nous sommes les initiateurs du projet mais non le leader. Chaque groupement, société privée, entité publique ou même les habitants d’un quartier donné peuvent organiser les siens chaque troisième samedi du mois », précise Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy, ministre de la Communication et de la Culture. Elle qui explique que le fait de tenir le « Tagnamaro » un samedi n’est pas fortuit. « C’est antiéconomique de le réaliser durant les jours ouvrables. Et comme, il s’agit…
La Politique générale de l’Etat (PGE) présentée par le Premier ministre Louis Christian Ntsay à l’Assemblée nationale vendredi est pleine d’ambitions réalistes à la mesure des « velirano » ou promesses électorales du Président Andry Rajoelina. Sa mise en œuvre sera pour le court terme, selon les précisions du locataire de Mahazoarivo. Elle ne couvre pas la période allant jusqu’à la fin du mandat électif du locataire d’Iavoloha. Le budget nécessaire à la mise en œuvre de la PGE est déjà entre les mains du Gouvernement. Celle-ci sera bientôt doublée du Plan Emergence pour Madagascar 2019-2013. En cours d’élaboration, celui-là sera bientôt disponible. Le…

SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

Publié le dimanche, 18 août 2019
Le directeur général de la Société d’Exploitation du Port Autonome de Toamasina (SPAT), Christian Eddy Avellin, fait l’objet d’un dénigrement via les réseaux sociaux. Une publication criarde sur ces nouveaux supports de communication a retenu l’attention ce week-end. Celle-ci rend compte d’un certain nombre de graves accusations contre le patron de la SPAT. Abus de position, népotisme, gabegie, favoritisme, délit d’initié, manquement aux règles fondamentales de droit du travail et à l’orthodoxie de la finance publique, détournement… sont en résumé les faits qui lui sont reprochés dans la publication. Les détails fournissent une liste des noms des supposés complices du DG.…

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff