Politique

D’un côté, la féculerie de Marovitsika. De l’autre, les habitants qui sont, pour la grande majorité, d’anciens employés de la société et leurs descendants. La communication est rompue entre les deux parties. Les habitants réclament leur droit à la terre. La féculerie, quant à elle, s’en tient à ce qui est écrit. Une commission déléguée par l’Etat est en activité sur le terrain depuis mardi. L’issue du problème dépendrait du résultat de son travail.
Et de trois. Nouvelle étape dans l’affaire Claudine Razaimamonjy. Après 7 mois de séjour à la prison de Majakandriana, la propriétaire d’A&C a été de nouveau été déférée devant le Parquet de la Chaîne pénale anti – corruption (Cpac) sise aux 67ha. Il s’agit du 3ème dossier qui implique la milliardaire avec 6 autres suspects et se rapporte à une affaire d’attribution de marché au niveau du ministère de l’Enseignement technique.  A l’issue du déferrement, Claudine Razaimamonjy a bénéficié d’une liberté provisoire tandis que la personne responsable des marchés publics (Prmp) du ministère en question a été placée sous mandat…
Des scènes irréalistes. Hier dans la journée, une meute d’individus en furie a attaqué la maison centrale de la ville d’Ikongo, dans le Sud-est de Madagascar. Ils réclamaient la tête de détenus accusés de meurtre. Selon les chiffres d’une source locale bien informée, ils étaient aux alentours de 800 personnes.  La décision du parquet du tribunal local de placer des personnes incriminées en détention préventive ne serait pas du goût des assaillants, visiblement décidés à faire justice eux-mêmes, selon les premiers éléments d’information.  La horde d’habitants en colère s’est en tout cas présentée aux portes de la maison centrale de…

Sefafi - « Une période électorale de tous les dangers »

Publié le mardi, 12 décembre 2017
Dans un communiqué daté d’hier, intitulé « Ouverture ou verrouillage », l’Observatoire pour la vie publique (Sefafi) dresse un premier bilan de l’année écoulée et de l’année électorale à venir. Les Sahondra Rabenarivo et consorts abordent notamment la question du cadre juridique des prochaines échéances électorales dénonçant les « manœuvres dilatoires du régime » qui annoncent « une période électorale de tous les dangers ». Ci après le communiqué intégral.
Une véritable campagne est menée ces deux derniers jours par des parlementaires issus du parti au pouvoir pour défendre la Première dame Voahangy Rajaonarimampianina.  Après le député élu dans la circonscription de Betroka, une escouade de députés descendants d'Eve a tenu une conférence de presse hier à l'Assemblée nationale de Tsimbazaza pour secourir l'épouse du Chef de l'Etat.

Forum de Dakhla - Hajo Andrianainarivelo représente Madagascar

Publié le lundi, 11 décembre 2017
A l’instar du forum de Davos, un forum africain a été créé à l’issue de la 5ème rencontre internationale de l’Université ouverte de Dakhla (Maroc) qui a réuni 41 pays des cinq continents. Madagascar a participé à cette rencontre d’experts, d’académiciens et de responsables à laquelle Hajo Andrianainarivelo en tant qu’ancien Vice-premier ministre a été convié. Deux jours durant, ces experts se sont penchés sur les moyens de trouver des modèles appropriés de développement, de croissance et de bonne gouvernance économiques dans le cadre de la nouvelle économie mondiale.

Gestion de la Capitale - Lalao Ravalomanana montre ses limites

Publié le lundi, 11 décembre 2017
Elue triomphalement à la tête de la Commune urbaine d’Antananarivo, Lalao Ravalomanana, affiche un bilan décevant. La candidate à la municipalité s’était engagée à améliorer la vie quotidienne des millions de  Tananariviens. Outre les nouveaux box commerciaux qui apparaissent comme des champignons dans la ville, rien n’a pourtant véritablement changé. Les défauts de la Capitale sont toujours les mêmes et avec le temps ils empirent.  Un bref aperçu de la situation dans la Commune urbaine d’Antananarivo montre que Lalao Ravalomanana, maire de la Capitale, a fini de montrer ses limites. L’édile de la Capitale a connu un départ catastrophique: alors…

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff