Politique

Les dix maires, membres de l’Association des grandes villes de Madagascar (Agvm), se retrouvent à Toamasina pour une assemblée générale de deux jours qui se tiendra à la Mairie de la ville du port à partir d’aujourd’hui.
  Que la Justice fasse la lumière sur cette affaire et que Claudine Razaimamonjy soit jugée. C’est le souhait du président de l’Ordre des avocats de Madagascar, Maître Hubert Raharison, au cours d’une conférence de presse dans ses bureaux à Anosy,
A voir la photo de Claudine Razaimamonjy publiée par certaines presses hier, il est clair qu’on veut faire croire au public qu’elle est dans un état de fatigue extrême, à un tel point elle ne peut même pas ouvrir les yeux malgré la présence de visiteurs, voire qu’elle ne peut pas se tenir debout. A trop vouloir bien faire cependant, ceux qui ont eu l’initiative et les réalisateurs de cette opération médiatique ont totalement perdu de vue certains faits antérieurs qui, rapprochés à la scène supposée se dérouler avant-hier, met en évidence de grossiers faux raccords (voir définition de ce terme…
La réapparition inattendue de Claudine Razaimamonjy dans la presse déchaîne les rumeurs et spéculations. Plus d’une dizaine de jours après sa réadmission à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra), celle qui est présentée comme étant une conseillère spéciale du Président de la République Claudine Razaimamonjy est finalement réapparue, par le biais notamment des photos de presse. Une réapparition qui suscite énormément de questions. 
Le clash du clan Ravalomanana avec le régime Rajaonarimampianina est inévitable comme nous l’avons déjà prédit (cf. La Vérité du 21 avril). L’ancien Président lui-même a déclaré, hier vers la fin de matinée, la rupture définitive de sa formation politique Tiako i Madagasikara (Tim) avec le pouvoir en place.
Le sénateur Riana Andriamandavy VII fait encore des siennes. Hier, au cours d’une interview en marge de la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire de la Chambre haute du Parlement au Palais de verre d’Anosy, le sénateur Riana Andriamandavy VII a donné sa version concernant le contrôle de détention de Claudine Razaimamonjy, effectué dimanche soir à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra). 
Le Chef de l’Etat est appelé à se prononcer sur le dossier judiciaire chaud du moment, l’affaire Claudine Razaimamonjy en l’occurrence. C’est en sa qualité de président du Conseil supérieur de la magistrature (Csm) que Hery Rajaonarimampianina est solennellement interpellé par le Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm).

Fil infos

  • Violence basée sur le genre - Mialy Rajoelina prête à organiser une conférence internationale à Madagascar
  • Gestion de la Capitale - L'immobilisme de Lalao Ravalomanana agace
  • Président de la République  à Antsiranana - « Les travaux du « velirano » commenceront dans un mois »
  • Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux
  • Industrie sucrière de Brickaville - Andry Rajoelina siffle la fin des conflits
  • « Fihariana » - Trois projets financés 
  • Immigration clandestine - Une dizaine d’Africains débusqués dans la forêt du Nord
  • Projet « Fihariana » - Un self-made-man, Andry Rajoelina se soucie des jeunes
  • Guy Maxime Ralaiseheno - « Un changement se base sur une pratique politique saine de tous »
  • Vente de la Résidence de Madagascar à New-York - La sulfureuse affaire refait surface

Editorial

  • Le bon choix !
    A quelques encablures de la date fatidique du 27 mai, il faut mettre le paquet. Le régime IEM doit concentrer tous les efforts pour que le pays ne rate pas le coche. Un tournant décisif pour tous les Malagasy et une étape cruciale pour les tenants du pouvoir ! Tout dépend du choix intime de chacun dans le secret de l'isoloir. Cette fois encore, le verdict des urnes impactera sur l'avenir des 25 millions de Malagasy. En effet, un bon choix dans les urnes comblera le pays de la sérénité et de la prospérité.  

A bout portant

AutoDiff