Politique

Le palais de justice à Anosy, Antananarivo, est l’antre des arnaques de haut niveau ayant fait tant de victimes depuis des années. Ce lieu serait le théâtre d’une transaction quotidienne de 500 millions d’ariary, selon d’anciens hauts responsables qui préfèrent baisser la voix. Selon des indiscrétions, un groupe de nouveaux arnaqueurs sévit au tribunal d’Anosy au vu et su des procureurs et magistrats depuis plus d’un an maintenant.
  Alors qu’elle éprouve les pires peines du monde à attirer des spectateurs, un autre grain de sable vient se glisser dans les rouages de l’émission « Rendez-vous,  Fotoambita » du Président de la République malgache Hery Rajaonarimampianina. L’émission dans laquelle le Président donne son point de vue sur l’actualité se trouve en effet parodiée. Les journalistes au sein du Mouvement pour la liberté d’expression ont en effet décidé de diffuser l’épisode numéro un de leur émission intitulée « Tsy mahaleo ny sampona » samedi dernier.

Conjoncture actuelle - Le régime joue avec le feu

Publié le dimanche, 09 juillet 2017
Un juge administratif n’a pas manqué de faire part de sa déception et de son inquiétude quant à la conjoncture au pays. La situation actuelle est trop délicate pour être rassurante et le régime joue avec le feu, à son avis.
Les injures et autres gros mots qui circulent dans les médias et les réseaux sociaux sont bien sortis de la bouche de Claudine Razaimamonjy. Une fois de plus, le Dg du Bianco, Jean Louis Andriamifidy a conformé l’authenticité de la conversation devant la presse hier. Il a toutefois écarté toute fuite de la part de son équipe qui est désormais devenue le bouc émissaire des proches du régime dans une opération de « sauvetage » de la milliardaire d’Ivato.
Interpeller l’opinion et le pouvoir en particulier. C’est l’objectif de la marche silencieuse que le Mouvement pour la liberté d’expression (Mle) organisera ce vendredi. L’évènement a été annoncé hier en début d’après-midi au cours d’une conférence de presse à Ambatonakanga. Cette manifestation s’insère dans le cadre du premier anniversaire de l’adoption de la loi portant code de la communication médiatisée liberticide.
« Les mouvements que nous avons menés sont apolitiques et ne sont pas dirigés par des politiciens. L’affirmation selon laquelle la majorité de la population locale demande le retour de ce projet est erronée. Seule une poignée de personnes, 1% tout au plus de la population locale revendique ce retour.  Nous invitons par ailleurs le chef de l’Etat à effectuer une descente sur place, à réunir la population qui est pour le projet et celle qui est contre, et ne pas écouter un seul son de cloche. Nous tenons également à faire remarquer que dès l’arrêt de l’exploitation aurifère, les travaux…
Rien ne va plus. De nouvelles tensions s’installent entre le Hvm et le Tim. Alors que le parti de Marc Ravalomanana prévoyait de tenir un grand rassemblement, à l’allure de démonstration de force, au stade de Mahamasina, samedi prochain, le régime Hvm en a décidé autrement.  Au cours d’une conférence de presse au siège de la préfecture de police d’Antananarivo à Tsimbazaza hier, le général Ravelanarivo Angelo, préfet d’Antanarivo a annoncé l’annulation de l’autorisation qu’il a lui-même accordée au parti Tiako i Madagasikara.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff