Politique

La commission tripartite réunissant le Syndicat des magistrats de Madagascar (Smm), le ministère de la Justice et la Primature s'est planchée durant près d'une dizaine de jours, depuis le 18 juillet dernier, sur les réponses à apporter aux revendications du Smm. A entendre le Smm, les négociations ont été infructueuses. Au cours d'une brève conférence de presse à Anosy hier, Fanirisoa  Ernaivo a affiché son insatisfaction. La présidente du Smm confie en effet n'avoir noté aucune avancée perceptible dans la satisfaction des revendications du syndicat.
Hier et aujourd’hui, les chaines publiques rendent compte de la liste des 524 candidats dont les dossiers sont déclarés recevables pour les 22 des 33 postes proposés au sein du futur Conseil du fampihavanana malagasy (Cfm). De très grosses pointures de la vie sociopolitique du pays sont dans la course si nous ne citons que les professeurs des universités comme Régis Eugène Mangalaza et Lala Rarivomanantsoa.
Ravo Lalaina Razafindrazaka a quitté de plein gré sa fonction de secrétaire générale de la Commune urbaine d’Antsirabe la semaine passée. Pour des raisons d’inconvenance personnelle, l’ingénieur architecte a présenté sa lettre de démission au maire Paul Razanakolona qui l’a validée. L’intéressée aurait peut-être songé à une carrière encore plus reluisante.
La rumeur ne finit pas d’enfler. Depuis quelques semaines, un homme politique hautement placé, dont nous tairons pour l’heure le nom, est l’objet de bruits persistants concernant sa vie personnelle. Le sujet est  devenu ces dernières semaines un véritable sujet d’actualité  à côté des gros dossiers que sont les revendications syndicales, l’insécurité, l’inflation galopante et les accidents meurtriers. 

Etre débiteur d'une banque - Un vrai calvaire

Publié le mercredi, 02 août 2017
Le principe « gagnant-gagnant  » est de mise afin d'instaurer un climat d'apaisement entre les banques et leurs clients. Les opérateurs économiques, tant nationaux qu'internationaux, ont besoin en grande partie de l'appui des banques afin de réaliser leurs projets. Les banques ont également besoin  de leurs clients pour pouvoir rentabiliser leurs investissements en termes d'emprunt. Ce sont les diverses commissions, les taux d'intérêts des prêts accordés aux clients qui leur permettent de faire des résultats à chaque exercice.
« Un  tragique  accident  est  survenu  sur  la  RN4,  Antananarivo-Mahajanga, à une  vingtaine de kilomètres avant Ankazobe, vers minuit, le 31 juillet. En milieu de matinée, le bilan provisoire faisait état d'une trentaine  de  morts  et  des  dizaines  de  blessés », peut - on lire en première ligne d'un communiqué de la Présidence, avant - hier. Le même communiqué a été diffusé dans les médias ainsi que sur le site de la Présidence.
Comme le dit le proverbe espagnol, « La mort ouvre les yeux des vivants » ? Le décès subit de l'ancien Président du Congrès de la Transition et l'accident grave qui a eu lieu à Ankazobe avant-hier ont mis en avant l'hypocrisie des membres de la classe politique malgache…

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff