Société

Pour des travaux d’intérêts communautaires. 300 personnes issues de 7 « Fokontany » auprès de la Commune d’Anosizato Andrefana sont mobilisées pour la mise en œuvre des travaux Himo (haute intensité de main d’œuvre) à travers le dispositif  « argent contre travail » (Act). Ce dernier étant mené sous l’initiative du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (Mppspf), dans le cadre de sa mission d’assistance aux groupes de population les plus démunis.

Toamasina - Un « Karàna » intouchable

Publié le lundi, 08 mai 2017
Un ressortissant « karàna » sème la terreur dans la ville de Toamasina sans être inquiété. La semaine dernière, il a de nouveau tabassé un gardien, suite à un litige foncier. Mais bénéficiant d’une protection en haut lieu, il reste impuni. Contre toute attente, c’est lui qui a porté plainte contre le patron de la victime tout en proférant des menaces. Le pire est à craindre devant les agissements de ce « Karàna » hors du commun.
Besoin de plus de 31,4 millions de dollars pour pouvoir continuer sa mission humanitaire. C’est ce que le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a avancé dans son dernier rapport sur la situation dans le sud de l’Ile. Il est vrai que c’est une somme de grande envergure mais d’une grande nécessité également, parce qu’elle permettra de relever principalement les Régions d’Androy, d’Anosy et d’Atsimo-Andrefana.  Comme bon nombre de pays de l’Afrique Australe, Madagascar n’a pas échappé au phénomène « El Nino ». Et ce sont les gens habitant le sud de Madagascar qui en voient de toutes les couleurs. Ils…
Scène de violence inaccoutumée lors du spectacle, en marge de la finale du « Kopi-kolé » concoctée par TV+, vendredi soir au gymnase du quartier de Sanfily. Trois personnes ont trouvé la mort, tandis que 14 autres furent blessées. Tel est le triste bilan de ce que l’on qualifie d’un mouvement de foule dangereux, survenu au portail d’entrée de ce gymnase.
Coup de théâtre pour ceux qui lui sont familiers ! On le croit encore à la prison d’Antanimora alors que ces derniers temps, on le voit circuler librement. Il, c’est R.L.Y., plus connu sous son prénom de Tiana, un richissime businessman de 40 ans qui a eu maille à partir avec la Gendarmerie et la Justice pour une affaire de faux visas, une affaire qui a éclaté vers le début de cette année et qui a défrayé la chronique vers fin février. 
Le frais maintenu à 400 ariary. Une continuité de la compensation. Le frais de transport en commun à Antananarivo sera maintenu. Mensuellement, une somme de 396 000 ariary va être attribuée à tous les transporteurs urbains ayant rempli toutes les conditions. Près de 6 000 véhicules circulant dans tout Madagascar figureront parmi les bénéficiaires de ce projet de compensation forfaitaire.
Après une période d’accalmie, les hold-up visant des kiosques de  sociétés de téléphonie mobile,  ont repris leurs droits dans la Capitale. C’est ce qui était arrivé à un cash-point  situé non loin d’un arrêt de bus vers la fin de la matinée à Tsiadana, hier. Des tirs d’armes à feu à profusion ont été entendus dans un rayon d’au moins un kilomètre.

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés

La Une

Editorial

  • Et le combat continue !
    Les Barea, version compétions africaines CAN et CHAN ou mondiales, viennent de rehausser la dignité du pays et conforter l’assise de la fierté et l’unité nationale. L’équipe à Faneva Ima franchit le cap de niveau continental jamais atteint jusque-là. Nicolas Dupuis, le chef d’orchestre reconnu et respecté lançait royalement sur orbite le Onze national. La Nation toute entière manifestait sa reconnaissance. Le Chef de l’Etat s’était personnellement investi et cela pour redorer le blason et soutenir le sport notamment le football à Madagascar. Tout compte fait, les 25 millions de Malagasy sont fiers de l’exploit inédit de nos héros. Maintenant, le plus important consiste à poursuivre et redoubler d’efforts car le plus dur et le plus ardu restent encore et toujours à faire. Et le combat continue !La 10 ème édition des Jeux des îles débute ce jour à l’île Maurice et ne se terminera que le 28 juillet prochain. Madagasikara,…

A bout portant

AutoDiff