Société

Une fillette de 10 ans a subi un viol en réunion. Cela s’est passé mercredi dernier dans la localité d’Andoharanofotsy. Résultat : un homme de 80 ans ainsi qu’un adolescent de 12 ans ont été provisoirement incarcérés depuis, et ce, à la suite d’une plainte.

Comores - Les commerçants malagasy indésirables

Publié le vendredi, 03 juin 2016
Les commerçants comoriens dans les deux marchés de Moroni, Capitale de la Grande Comores, jouent à fond la carte de protectionnisme. En début de semaine, selon une information qui fait le « buzz » sur les réseaux sociaux, ils se sont déplacés à la mairie de la localité pour demander au magistrat de la ville, l’interdiction aux étrangers d’exercer dans les deux grands marchés de la Capitale.
Prévention des maladies. 230 patients viennent au Centre thermal de Ranomafana à Antsirabe, chaque mois, pour un traitement préventif face à plusieurs maladies. Un centre qui présente deux volets de traitement : celui préventif et curatif. D’après les explications du docteur Rivomalala Onja, une responsable du service préventif, la plupart des patients viennent par leur propre initiative, suite à une maladie qui commence et qui pourrait se compliquer ou juste par peur de tomber malade.
Le Conseil des directeurs d’établissements catholiques s’enchaîne. Cette semaine, la Direction diocésaine (Didec) de Toliara a accueilli l’équipe de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps), partenaire de la Direction nationale des écoles catholiques dans la promotion de la protection sociale auprès des éducateurs.
Des visiteurs constitués majoritairement par des jeunes, bacheliers, diplômés ou en quête d’emploi. Les 2 journées de l’emploi et de la formation, organisées par le Cabinet de recrutement « Mrh » pour la 8e fois, se sont achevées, mercredi dernier, au Palais des Sports de Mahamasina. Parmi les participants, la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps) n’a pas manqué de présenter ses activités aux visiteurs.
Une stratégie innovante pour l’assainissement solide de la ville d’Antananarivo. L’Institut des métiers de la ville (Imv) et la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua) pilotent un projet relatif à la valorisation des déchets organiques à travers la construction de plateformes de compostages. Un projet résultant de la coopération décentralisée entre la Région Ile-de-France (Rif) et la Municipalité.

Trafic de drogue - L’épouse d’un passeur écope

Publié le jeudi, 02 juin 2016
35 ans de prisonMadagascar a été cité une fois de plus comme une plaque tournante du trafic de drogue à l’île Maurice. Le dossier a ressurgi durant le procès d’une femme mauricienne dénommée Husnabee Salarun.

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff