Société

Sueurs froides et quelques frissons chez les employés du ministère du Tourisme à Tsimbazaza, vers 9h hier matin. En effet, une grenade défensive a été trouvée dans le parking réservé au ministre Roland Ratsiraka. L’engin, qui n’a pas été dégoupillé, aurait été placé à un angle situé à droite de l’escalier qui mène au bureau du concerné. Le pire a été ainsi évité de justesse car le système de la mise à feu n’a pas pu s’enclencher à cause du dispositif de sûreté sur l’explosif.
Il ne reste plus rien de récupérable. Un incendie s’est déclaré hier matin dans le batiment, bloc G du Centre universitaire régional (Cur) de la polytechnique d’Antsiranana. Le feu a pris vers 7h du matin dans un appartement du deuxième étage de ce batiment qui en compte quatre. Toutes les fournitures, les diplômes ainsi que des matériels appartenant aux étudiants sont partis en fumée.
Un homme d’une trentaine d’années a été retrouvé mort de façon mystérieuse, le 26 juin au soir, dans le secteur du campus de l’université d’Ankatso, selon l’information.  D’après un premier constat, le cou de la victime porte des marques de strangulation. Ce qui laisse supposer l’hypothèse d’un homicide. Après que la découverte macabre eut été signalée, les agents du Bureau municipal d’hygiène (Bmh) étaient venus sur place pour lever la dépouille et la transférer à la morgue d’Ampefiloha, vers le milieu de la nuit
Surprise pour les uns, déception pour les autres. Les résultats de l’examen du Cepe, publiés  depuis le week-end dernier pour la plupart des Circonscriptions scolaires (Cisco) de la Grande île, ne cessent de régresser. C’est le cas pour la Cisco d’Antananarivo ville, laquelle affiche un taux de réussite de 56,26 % contre 58,71% l’année dernière, soit une baisse de 2,45 %. Apparemment, le taux de réussite à cet examen officiel reste en chute libre et ce depuis 2016. Les taux d’admission dépassant les 80 % sont désormais aux oubliettes.
Cette année, la Fête nationale a permis un long congé de fin de semaine pour la plupart des employés. Pourtant, la plupart des commerçants et des détaillants ont préféré continuer de vaquer à leurs activités quotidiennes, durant ce week-end. Les épiceries, gargotes, boucheries, salons de coiffure ont ouvert leurs portes le 26 juin. Les clients augmentent même si les tarifs changent durant cette journée exceptionnelle. Seuls, les bars et épi-bars étaient obligés de fermer leurs portes, durant la demi-journée, à cause des mesures d’encadrement sur la vente de boissons alcoolisées lors de la Fête nationale. Ils n’ont repris leur travail…
Drame lors du podium dans le centre de la ville de Mandritsara. En effet, ce podium a fait des victimes dimanche soir, du moins à sa sortie où deux enfants dont une fillette de 5 ans et un garçon de 11 ans ont péri dans des circonstances tragiques. Des témoins affirment que d’énormes bousculades se sont produites à la sortie des festivités où certaines personnes ont fait une chute, ayant été entraînées par le vaste mouvement de foule. Les deux victimes ont fait partie des gens qui sont tombés ainsi à terre. La fillette morte serait l’enfant d’un gendarme. 
  Le week-end de la Fête nationale n’a pas été exempt d’incidents voire d’accidents aux fâcheuses conséquences pour les victimes. La seule journée du 25 juin, un bilan du service des urgences de l’Hjra Ampefiloha fait état de 118 consultations dont la moitié pour motif de blessures. Hier, c’est-à-dire le 26 juin, on dénombre 8 blessés. Aux dernières nouvelles obtenues dans la journée d’hier, deux morts ont été déplorés. Selon une source auprès dudit service hospitalier, la plupart des personnes blessées le furent par des bagarres ou des chutes liées surtout  à l’état d’ivresse. 

Fil infos

  • Remarques mal placées sur l’âge - Marc Ravalomanana raillé par ses propres partisans
  • Problème de distribution d’eau à Ambatokary - Le calvaire des habitants
  • Forum des investisseurs - Madagascar mise sur l’écotourisme
  • Parti HVM - Un déclin très…rapide !
  • Réforme de la représentation de Madagascar à l'extérieur - Des diplomates « gracieusement » payés s'y opposent
  • Propagation de fausses nouvelles - Le verdict attendu pour jeudi
  • Canal des Pangalanes et Route nationale 5 - Andry Rajoelina supervise le début des grands travaux
  • Représentants de Madagascar à l'extérieur - Les Enarques d'Androhibe priorisés
  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo

La Une

Editorial

  • Intouchables ou impénétrables !
    La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du pays devient une sorte de bunker impénétrable.

A bout portant

AutoDiff