Société

Le Plan sectoriel de l’éducation (Pse) en cours de finalisation. Après la concertation nationale y afférente qui s’est tenue au mois d’octobre dernier à Antananarivo, les consultations auprès des acteurs s’enchaînent.
L’augmentation de la compensation forfaitaire à 396 000 ariary est au centre du débat. L’Agence des transports terrestres (Att) se doit, a priori, d’acquitter les arriérés avant d’avancer une telle information aux médias, selon l’Union des coopératives de transport urbain (Uctu).
Victime d’une imposture, le directeur général de la gestion financière du personnel de l’Etat, est monté au créneau. Il a  décidé  de porter plainte contre l’un de ses agents dénommé A.R. qui a usurpé son nom pour arnaquer  sept personnes. Le verdict est tombé : A.R. a été condamné par la Justice à 5 ans  d’emprisonnement ferme.
Pour des travaux d’intérêts communautaires. 300 personnes issues de 7 « Fokontany » auprès de la Commune d’Anosizato Andrefana sont mobilisées pour la mise en œuvre des travaux Himo (haute intensité de main d’œuvre) à travers le dispositif  « argent contre travail » (Act). Ce dernier étant mené sous l’initiative du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (Mppspf), dans le cadre de sa mission d’assistance aux groupes de population les plus démunis.

Toamasina - Un « Karàna » intouchable

Publié le lundi, 08 mai 2017
Un ressortissant « karàna » sème la terreur dans la ville de Toamasina sans être inquiété. La semaine dernière, il a de nouveau tabassé un gardien, suite à un litige foncier. Mais bénéficiant d’une protection en haut lieu, il reste impuni. Contre toute attente, c’est lui qui a porté plainte contre le patron de la victime tout en proférant des menaces. Le pire est à craindre devant les agissements de ce « Karàna » hors du commun.
Besoin de plus de 31,4 millions de dollars pour pouvoir continuer sa mission humanitaire. C’est ce que le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a avancé dans son dernier rapport sur la situation dans le sud de l’Ile. Il est vrai que c’est une somme de grande envergure mais d’une grande nécessité également, parce qu’elle permettra de relever principalement les Régions d’Androy, d’Anosy et d’Atsimo-Andrefana.  Comme bon nombre de pays de l’Afrique Australe, Madagascar n’a pas échappé au phénomène « El Nino ». Et ce sont les gens habitant le sud de Madagascar qui en voient de toutes les couleurs. Ils…
Scène de violence inaccoutumée lors du spectacle, en marge de la finale du « Kopi-kolé » concoctée par TV+, vendredi soir au gymnase du quartier de Sanfily. Trois personnes ont trouvé la mort, tandis que 14 autres furent blessées. Tel est le triste bilan de ce que l’on qualifie d’un mouvement de foule dangereux, survenu au portail d’entrée de ce gymnase.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff