Société

Jusqu’à 2 400 ariary le kilo à Antananarivo. Le prix du riz ne cesse d’augmenter ces derniers jours, tant chez les grossistes que chez les détaillants. En fait, le  « vary gasy » s’acquiert actuellement à 2 100 ariary le kilo, contre 1 900 ariary à la fin mars, tandis que le riz « makalioka » se vend à 2 200 ariary contre  2 000 ariary il y a 2 semaines. Même le riz importé a aussi connu une hausse de 200 ariary par kilo, soit un prix affiché jusqu’à 2 400 ariary pour le riz de luxe. « Nous n’avons jamais vendu le "makalioka"…
Une jeune fille de 14 ans a été assassinée de façon atroce après avoir subi un viol, le soir du 4 avril à Antanimanga dans la Commune urbaine de Bealanana. Depuis, les gendarmes ont interpellé quatre suspects, transférés à Antsohihy.
Des taudis en plastique ou en toile de jute en face du centre de santé de base aux 67ha sud. Ce sont ceux érigés par les gens délogés suite à leur expulsion musclée d’avant-hier. « Nous n’avons pas d’endroit où aller. Nos familles et proches n’ont pu abriter que les restes de nos biens, surtout les meubles. Du coup, nous préférons rester ici en espérant que les autorités compétentes et les personnes de bonne volonté puissent nous venir en aide », témoigne une mère de famille, parmi les doyens des expulsés. Ces derniers ont ainsi rejoint les sans-abris de la Capitale,…
  Frapper et porter la main sur les élèves sont formellement interdits pour aucune raison. Suite à la violence infligée envers une élève en classe de terminale à l’Institution « La Croyance » à Anjanahary, le ministère de l’Education nationale a fait circuler une note de service,
Tout a commencé vendredi dernier lorsqu’un renseignement fourni à la Gendarmerie dévoile l’intention de deux inconnus à revendre un revolver de 7,65 mm, 5 munitions et un chargeur, le tout pour 5 millions d’ariary. Un piège a donc été monté pour mettre les trois présumés trafiquants d’arme dans les filets des Forces de l’ordre, lundi dernier à Anosy. A la date indiquée, si deux d’entre eux, des militaires en instance d’être réengagés ont mordu à l’hameçon lors de la pseudo-transaction, le troisième larron, un militaire à la retraite fut interpellé à son domicile à Saropody Tanjombato, hier matin. Ce dernier…
Indignation généralisée non seulement chez les internautes mais aussi chez les habitants, notamment les parents d’élèves. Les violences perpétrées par une enseignante envers une collégienne de l’Institution « La Croyance » à Anjanahary ont créé la polémique depuis le début de cette semaine. La victime de cet acte de « barbarie » a apporté sa version des faits hier, lors de notre descente au sein de cet établissement. « Ma faute a été d’avoir écrit un poème durant le cours d’histoire et géographie. La surveillante générale a surpris l’œuvre dans mon cahier, au point de s’énerver jusqu’à me gifler à plusieurs reprises », nous confie L.N.,…
Les viols en réunion de 4 femmes pensionnaires, dont une religieuse, et qui se sont produits dans un couvent le week-end dernier dans une ville du Vakinankaratra, ont été le summum de la dégradation des mœurs et de l’avilissement du régime en place. Néanmoins, l’enquête menée conjointement par la Gendarmerie et la Police nationale,  a débouché sur les arrestations de 17 suspects, tous des hommes. Les victimes ont reconnu que sept d’entre eux  ont participé directement dans le forfait tandis que d’autres sont leurs complices.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

La Une

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff