Publié dans Economie

Reprise de Shoprite Madagascar - Le Groupe Habibo en pole position

Publié le mercredi, 08 septembre 2021


En début de semaine, le directeur financier de Shoprite, Anton de Bruyn, a déclaré à un média international que « le détaillant avait déjà reçu des offres fermes pour les deux opérations à savoir Ouganda et Madagascar ». Le groupe Shoprite a en effet décidé de quitter définitivement la Grande île. Marché en déclin, dévaluation des devises, problèmes d’approvisionnement ou encore faible pouvoir d’achat des consommateurs locaux. Autant de raisons avancées par les responsables dans un communiqué annonçant le départ de l’enseigne emblématique. «Effectivement, le chiffre d'affaires a baissé de 7,5% à cause des raisons énumérées d’où la fermeture d'opérations au Nigeria, au Kenya, à Madagascar et en Ouganda », détaillent les responsables pour se justifier. Et aujourd’hui, de par les bruits qui courent, ce serait le Groupe Habibo qui reprendrait les rênes d’ici peu.
Ce groupe dispose notamment d’une expérience probante dans le domaine de l’agroalimentaire mais aussi de la grande distribution. Habibo est actuellement l’importateur et le distributeur exclusif d’un large portefeuille de marques internationales des produits alimentaires, de boissons et de produits d’hygiène pour ne citer que Lesieur, Panzani ou encore Molfix. Il commercialise en tout plus de 50 marques de produits qui sont soit importés depuis 30 pays, soit produits dans ses usines. En plus de la grande distribution, le Groupe Habibo possède également deux usines dont une, Habibo Mills, spécialisée dans la fabrication de pâtes alimentaires à savoir ceux de la marque Panzani. Et l’autre, Habibo Dairy, produisant du lait et du jus de fruit en briques. Il est donc tout à fait normal que la compagnie se retrouve en haut de la liste des repreneurs de Shoprite Madagascar.
Questionné sur le sujet, le Groupe Habibo a confirmé être parmi les prétendants prêts à reprendre Shoprite Madagascar sauf que rien n’est encore officiel jusqu’à maintenant. Il faudra attendre encore un peu. Dans tous les cas, le groupe Shoprite maintient que le contrat de transfert du fonds de commerce devrait être finalisé avant 2022.
Toutefois, avec ce revirement de situation, les employés de Shoprite Madagascar ne souhaitent qu’une chose : que le nouveau propriétaire des dix magasins répartis dans les quatre coins du pays n’opère aucune compression du personnel et qu’ils puissent garder leur emploi respectif. En tout cas, ils devront patienter pour avoir la réponse à cette demande.  
Rova Randria
.

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff