Politique

Que ce soit en la forme qu’au fond, le communiqué publié lundi dernier par l’Académie nationale de médecine à Madagascar (ANAMEM) a choqué plus d’un. Outre les fautes d’orthographe à la pelle qui ont émaillé les deux (courts) textes en malagasy et en français, c’est le ton vindicatif adopté par les rédacteurs qui a surpris au plus haut point. A un tel point d’ailleurs que, dans les premières heures qui ont suivi son apparition sur les réseaux sociaux, beaucoup avaient cru qu’il s’agissait encore de l’un de ces fakenews sur le Covid-19 qui empoisonnent la toile ces derniers temps.
Des séquences de reportage sont insérées dans les interventions télévisées du Président Andry Rajoelina quand il a révélé la décision de valoriser une plante poussant sur le sol malagasy pour traiter la maladie du coronavirus. Elles citent au passage le nom d’un étranger, en l’occurrence l’écrivain voyageur Alexandre Poussin, celui qui, avec femme et enfants, a fait le tour de Madagascar en… charrette à zébus pendant 4 ans. Il a aussi voyagé en Afrique et ailleurs. C’était au cours de son trek en terre africaine qu’il a pris connaissance du bienfait de l’artemisia sur lui-même et aussi, peut-être aujourd’hui et…
Alors que le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 stagne depuis quelques jours dans le pays, Madagascar commence à renouer avec un semblant de vie. Petit à petit, un mois après le début du confinement, les habitants de l’Analamanga, l’Atsinanana et la Haute Matsiatra tâchaient de reprendre leur routine en bravant leurs angoisses. Après la déclaration du Président de la République, Andry Rajoelina, dimanche dernier, annonçant à la Nation un déconfinement partiel, progressif et réglementé, à la faveur d’un ralentissement de la pandémie, les restrictions de déplacement dans ces Régions ont été levées et les routes libérées, du moins dans…
Le titre ci-dessus est la réplique à une publication, relayée sur les réseaux sociaux, d’un professeur en médecine malagasy qui réagissait à l’officialisation de la tisane bio baptisée CVO, fruit des recherches des chercheurs de l’Institut malagasy de recherches appliquées (IMRA) et destinée à lutter contre le COVID-19. « Médicament pour un sujet sain - au mieux il est en bonne santé, au pire devient malade ! », avait annoncé au début de sa publication notre professeur en non moins chef de service dans un CHU, en parlant visiblement de l’administration à titre préventif du CVO aux élèves des classes…
Sur les réseaux sociaux, beaucoup s’amusent à la baptiser rongonimbazaha en raison de son apparence quasi similaire à celle du chanvre indien. Pourtant, la plante connue sous le nom scientifique d’artemisia annua n’a pas de nom vernaculaire officiel pour l’instant. En français, elle s’appelle armoise annuelle ou absinthe chinoise. En réalité, l’artémisia est une plante native de la Chine mais pour la première fois introduite à Madagascar dans les années 70.
L'impatience se faisait sentir à chaque discussion aussi bien dans les quartiers que sur les réseaux sociaux durant l'attente qui précédait la déclaration du Président de la République, Andry Rajoelina hier. Déclaration qui révélait les nouvelles mesures à prendre dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Si certains espéraient un prolongement de la période de confinement pour écarter toute menace de propagation du COVID-19, d'autres plus téméraires souhaitaient, en revanche, un déconfinement progressif en vue de laisser plus de liberté à tout un chacun. Quoi que l'Etat décide pourtant, les différentes mesures risquent d'être vaines à…
Dimanche soir, quelques minutes après la déclaration du Président de la République Andry Nirina Rajoelina à la Nation concernant la découverte de « Covid Organics » sur la chaîne de télévision nationale, le directeur général de l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA), Dr Charles Andrianjara a été invité sur le plateau de la TVM pour apporter plus de précisions. Télévision nationale malagasy (+) : Quelle est la raison de la contribution de l’lMRA dans la lutte contre le Covid-19Dr Charles Andrianjara (=) : Le Statut de l’Institut Malgache de Recherches Appliquées repose sur la Fondation Albert et Suzanne RAKOTO-RATSIMAMANGA. Celle-ci…

Fil infos

  • Actu-brèves
  • Affaire Romy Andrianarisoa - Fanirisoa Ernaivo et consorts dépités
  • Législatives - Des ministres candidats
  • Attaque visant un commerçant à Fenoarivo-Atsinanana - Un ancien employé comme présumé commanditaire
  • Indonésie- Madagascar - Une coopération bilatérale en plein essor
  • Emeute à Ankazomiriotra - Des armes de la Gendarmerie disparues
  • Ile Maurice - Des jeunes filles malagasy forcées de se prostituer
  • Enseignement technique - Le LTP Ampasampito objet d’une complète réhabilitation 
  • Détournement de véhicules au ministère de la Santé publique - Un fonctionnaire et un propriétaire de garage sous les verrous
  • Députations - La caution quadruplée
Pub droite 1

Editorial

  • L’effritement
    L’Opposition se disloque ! Le C 11, entendre Collectif des 11 candidats, s’évanouit ! Le régime Orange n’a pas contrepoids crédible en face. Emportés par le souffle de la déflagration de l’éclatante victoire du candidat n° 3, Rajoelina Andry Nirina, les cadors de l’Opposition ne s’en remettent pas. Abasourdis, ils peinent à savoir où mettre les pieds ! Traumatisés, certains de ces malheureux perdants disparaissent des écrans de radars. Et pour cause ! En réalité, il n’existe pas à Madagasikara une Opposition politique répondant aux normes universellement reconnues. Une Opposition comme étant une force de proposition à la hauteur des attentes de la population. Une Opposition maîtrisant les arcanes de la gestion des affaires nationales et capable de tenir un débat d’idées sans passion déplacée fait défaut. Une force d’alternance de nature à prendre le relais selon le verdict des urnes démocratiquement correct laisse à désirer. En fait, le pays…

A bout portant

AutoDiff