Politique

Retour à la charge ! Après de nombreuses interpellations, Amnesty International relance sa requête en vue d'accélérer le processus de désencombrement des prisons malagasy et ce, dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19 en milieu carcéral. Dans une déclaration, cet organe international appelle ainsi l'Etat à prendre les mesures nécessaires dans ce sens, notamment par la libération des prévenus qui n'ont pas commis de crimes graves et qui font pourtant l'objet d'une détention provisoire. Il en est de même pour les prisonniers vulnérables qui pourraient facilement attraper le virus comme les personnes âgées.
07 personnes sont guéries du coronavirus à Madagascar. C'est ce qu'a révélé hier la porte-parole du Centre de commandement opérationnel COVID- 19, le professeur Vololontiana Hanta. Le ministre de la Santé publique, le professeur Ahmad Ahmad rassure que les mesures sanitaires seront renforcées pour endiguer la propagation de cette pandémie.
Le révérend pasteur Rakotonirina David, président en exercice du Conseil œcuménique des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) et non moins président de l'église luthérienne malgache (FLM), a appelé hier à respecter le confinement, pour tenter d'enrayer la progression du COVID-19. Le Président de la République a décrété en fin de semaine dernière la prolongation de l'état d'urgence sanitaire et un confinement dans les Régions Analamanga, Atsinanana et Haute Matsiatra pour quinze nouveaux jours. Faisant fi des interdictions, les Tananariviens ont été nombreux à sortir de chez eux ces deux derniers jours.

Deux cas contacts de contamination au coronavirus, dont le patient zéro est inconnu, ont officiellement été dépistés par l’Institut Pasteur de Madagascar, selon les chiffres communiqués, hier à 13 heures par le porte-parole du Centre de Commandement opérationnel – Covid-19. Autrement dit, ces patients ne font pas partie de ceux qui ont débarqué dans la Grande île récemment et les autorités ne leur connaissent, jusqu’ici, aucun contact avec la première catégorie de personnes citée. Cette situation confirme que le ver est dans le fruit. Malgré ce constat, à Antananarivo, de nombreuses personnes ne semblent être conscientes du danger que représente…
C’est plus fort que lui ! L’ancien Président Marc Ravalomanana prend du plaisir à se mettre sur le devant de la scène. Du coup, le locataire de Faravohitra ne rate plus aucune occasion pour se mettre en valeur et ce jusqu’à profiter d’une crise sanitaire pour effectuer une récupération politique. Alors que la population est encore préoccupée par la menace de propagation du noronavirus, l’ex – Chef d’Etat ne trouve pas mieux à faire que de multiplier les apparitions médiatiques. Il enchaîne les déclarations visant à paraître comme « le dirigeant » parfait. Une image qu’il n’a pourtant pas su…
Le confinement des populations d'Analamanga, d'Atsinanana et de Matsiatra-Ambony, mis en place pour endiguer la propagation de la pandémie de coronavirus, est prolongé jusqu'au 19 avril. Reclus chez eux depuis le 23 mars, les citoyens sont invités à rester chez eux et à ne sortir que pour des raisons exceptionnelles, deux semaines de plus. « La décision la plus sage est de poursuivre les efforts déjà entrepris. L'Etat d'urgence sanitaire est prolongé de quinze jours », a indiqué le Président de la République Andry Rajoelina, hier dans la nuit lors de son message à la Nation, diffusé sur la chaîne…
Depuis la découverte de 3 premiers cas de Coronavirus sur son territoire, Madagascar se prépare à affronter le virus COVID-19. Le pays, qui compte parmi les plus pauvres du monde, dispose cependant d'une forte expérience en matière de gestion des épidémies et d'infrastructures de pointe comme la Polyclinique d'Ilafy à Antananarivo.

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff