Publié dans Politique

Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition

Publié le mercredi, 12 août 2020

La vraie démocratie dans un pays se mesure par la force de l'Opposition. Malheureusement, les opposants actuels sont loin de faire le poids. En effet, les actions de l'Opposition se limitent, pour l'instant, à dénigrer les décisions de l'Etat sans apporter d'autres alternatives ni amener de vrais débats politiques. Lundi dernier, les membres du RMDM (Rodoben'ny mpanohitra ho an'ny Demokrasia eto Madagasikara) ont tenu une assise nationale à Bel'air.  Sans surprise, la réunion a vu la présence de plusieurs politiciens dont l'ancien Président Marc Ravalomanana.

 

Officiellement, la lutte contre la Covid-19 et le redressement socio - économique à Madagascar était à l'ordre du jour au cours de ce rassemblement.  Le premier point qui étonne dans cette histoire : il a fallu attendre plusieurs mois après la propagation de l'épidémie dans le pays pour que les membres de l'Opposition se réveillent et discutent de la lutte contre le coronavirus. Il va sans dire des manœuvres des opposants pour profiter de la crise sanitaire et ce jusqu'à demander la mise en place d'un Gouvernement de salut public en plein combat contre la pandémie.

En quête d'un réel contre - pouvoir

En principe, l'Opposition doit faire figure de contre - pouvoir pour éviter que la majorité au pouvoir ne verse dans une politique portant atteinte aux droits et libertés des citoyens. Il est clair donc que l'Opposition doit surveiller les éventuels excès de zèle des tenants du pouvoir. Par contre, aucune loi écrite ou théorique ne définit que l'Opposition doit, à tout prix, entraver à la politique du régime bien que celle - ci vise l'intérêt général de la population. Cela pourtant semble être l'objectif de l'Opposition en ce moment et ce dans l'unique but de dénigrer le régime et de s'approprier le pouvoir.

Sous d'autres cieux, l'Opposition incarne aussi la possibilité d'une alternance démocratique en participant au pluralisme politique et en ouvrant la voie vers une relève politique. Une alternance politique qui doit s'effectuer dans les règles de l'art c'est-à-dire par le biais des rendez - vous électoraux. Force est pourtant de constater que l'Opposition ne semble pas vouloir attendre les élections en enchaînant les actes de sabotage et déstabilisation sans oublier l'intervention des compte « fake » sur les réseaux sociaux. Jusqu'ici, cette Opposition est encore en quête d'une vraie crédibilité auprès de l'opinion publique.

La Rédaction

Fil infos

  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »
  • Covid-19 - Le PM expose le cas malagasy à l'AG des Nations unies
  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 

Editorial

  • Immunité et impunité !
    Le régime MAPAR de Rajoelina Andry Nirina s’investit énormément. En moins de deux ans au pouvoir, d’immenses progrès s’inscrivent déjà sur le tableau des résultats. D’énormes efforts ont été consentis et continuent afin d’exécuter, à la lettre, les termes du « Velirano ». Mais, beaucoup reste à faire et le parcours, encore loin et long, parsemé d’embûches, s’annonce âpre et éreintant. Du courage, de la volonté et de la bravoure, il en faut certainement.Le combat contre toute forme de malversation est une lutte de longue haleine. En dépit des tirs aveugles des détracteurs, la bataille bat son plein. Durant la campagne électorale, le candidat n°13 s’était engagé fermement à lutter contre la corruption comme étant la base de toute action destructive. En tandem du mal avec l’impunité, la corruption résiste. Et quand l’impunité croise en chemin l’immunité, le combat se corse davantage. Conscient de l’effet dévastateur, de la gravité sinon…

A bout portant

AutoDiff