Publié dans Politique

Présidence de l'Assemblée nationale - Marie Michelle Sahondrarimalala en pole position

Publié le dimanche, 07 juillet 2024

A la veille d'une session spéciale de l'Assemblée nationale, la course à la présidence de la Chambre basse s'annonce passionnante. Parmi les candidats, un nom émerge nettement sur la première ligne sur la grille de départ : celui de Marie Michelle Sahondrarimalala.

Issue des rangs de coalition pour la majorité présidentielle – Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina, qui dispose de la majorité absolue à Tsimbazaza et de laquelle sera sans grand doute issu le nom du ou de la future présidente de cette Chambre, la députée élue à Fianarantsoa a tous les atouts pour franchir la ligne d'arrivée en première position et s'installer au perchoir de Tsimbazaza. 

Tout d'abord, l'argument du genre joue en sa faveur. En tant que femme, son accession à cette position prestigieuse serait un signal fort pour la représentation féminine en politique, un enjeu crucial dans la société malgache contemporaine.

Ensuite, elle partage une origine commune avec la précédente présidente de l'Assemblée, Christine Razanamahasoa, venant toutes deux de Fianarantsoa. Cette continuité régionale peut rassurer ceux qui militent pour un respect de la règle non écrite selon laquelle le poste devait revenir à un natif de Fianarantsoa si le Président et le Premier ministre revenaient à un natif des hauts plateaux et un natif du littoral. 

De plus, Marie Michelle Sahondrarimalala bénéficie de la confiance absolue du Président de la République, Andry Rajoelina. Sa nomination en tant que directrice des affaires juridiques à la Présidence témoigne de son expertise. Le Président lui a ensuite confié le poste de ministre de l’Education nationale ce qui est une marque de la confiance que lui accorde le premier, sachant que ce fauteuil est particulièrement courtisé par les politiques. 

En quittant ce poste stratégique pour se consacrer à la campagne électorale de Rajoelina, elle a montré son engagement sans faille envers les idéaux et les objectifs de son parti. Enfin, sa victoire électorale éclatante avec un pao-droa à Fianarantsoa lui confère une légitimité indéniable. Cette victoire ne fait que renforcer sa position de favorite dans cette course à la Présidence de l'Assemblée nationale.

Ainsi, à l’image d’un pilote de Formule 1 en pole position, Marie Michelle Sahondrarimalala semble avoir tous les éléments en main pour mener cette course à son terme avec succès. Les jours à venir nous diront si elle réussira à transformer cette pole position en victoire éclatante sur la piste politique de Madagascar.

 

L.A.

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Secteur combatif
    Le tourisme, le fer de lance pour la relance de l’économie nationale, se trouve en tête de la ligne du front dans la bataille sans merci contre la malédiction, si on peut s’exprimer ainsi, qui semble s’éterniser. En effet, il faut batailler dur si l’on veut briser à jamais le blocage en béton gênant la remontada. En diapason avec le ministère des Transports et de la Météorologie, le département du Tourisme et de l’Artisanat, en tête de peloton, sous l’impulsion de l’inamovible ministre Randriamandranto Joël conduit en tandem avec le ministre Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald, le combat. En fait, les ministères du Tourisme et des Transports sont deux départements appelés à unir leur force dans un cadre de stratégie commune afin de coordonner les actions.

A bout portant

AutoDiff