Publié dans Politique

Saisie de bétail à Morombe - Les victimes s'en remettent à nouveau au pouvoir en place

Publié le mardi, 03 septembre 2019

Actuellement, la famille d'un propriétaire prétendument dépossédé de son  troupeau, soit 574 têtes de bovidés  à Morombe, est venue dans la Capitale dans l'objectif de rencontrer le chef du Gouvernement. Selon l'information,  elle veut renouveler l'interpellation à l'endroit  du locataire de Mahazoarivo dans l'espoir que cette personnalité du pays accorde une suite favorable à sa requête et afin de relancer l'enquête plus précisément.  Des membres des Forces de sécurité ayant participé à  l'opération de sécurisation dans le Sud sont  pointés de doigt par la famille plaignante.

Les proches du propriétaire affirment que l'ordre donné en août dernier  par  le Premier ministre, pour ouvrir une enquête,  lors de son déplacement à Toliara, n'aurait pas eu encore d'écho. Pour être précis, aucun   n'aurait voulu exécuter  l'ordre une fois que le PM était retourné dans la Capitale.  

« Les Forces de sécurité et le Dinabe de la région auraient  fait comme s'il n'y avait pas cet ordre. Les deux entités auraient continué à régler le problème à leur manière. Enfin, aucun bœuf appartenant aux plaignants n'a été toujours relâché », a fait savoir notre source auprès de cette famille. Ce n'est pas la première fois qu'elle s'en remet de cette sorte aux dirigeants du pays pour trouver une solution rapide sur cette dépossession  supposée de Jaonary.

Notons que l'affaire remonte le 25 juillet dernier.  Du coup, les plaignants  ont saisi le  Chef de l'Etat en personne. L'homme fort du pays, sitôt qu'il avait été informé, a mandaté son chef de Gouvernement de se rendre à Toliara à ce dessein. A entendre les plaignants à l'issue de leur déplacement à Toliara le 29 août dernier, certains responsables  à Morombe auraient délibérément  omis de se plier à l'ordre du Premier ministre. Et ils déplorent que le feu vert aurait été donné aux Forces de sécurité et aux activistes du « Dinabe » locaux afin qu'ils résolvent à leur manière le problème.

Franck

Fil infos

  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables
  • Covid-19 à Madagascar - 9.000 contaminés guéris en un mois
  • Site de la MBS à Anosipatrana - La CUA veut reprendre son bien
  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires

La Une

Editorial

  • FDS sur la pente raide !
    Dérapages. Débordements. Dérives. Bavures. Et puis quoi encore ! Les mots manquent pour décrire les mésaventures et souvent meurtrières des éléments de la Force de défense et de la sécurité (FDS) du pays. Des actes totalement indignes des valeurs morales et diamétralement opposés à l'éthique que l'Armée et la Police nationale entendent véhiculer.

A bout portant

AutoDiff