Publié dans Sport

Fabien Boyer - Enfin un bonne nouvelle

Publié le vendredi, 01 octobre 2021

« Enfin une bonne nouvelle », lâche le défenseur central réunionnais, plus de six mois après sa rupture des ligaments croisés du genou droit intervenue durant la préparation estivale. C'était au cours d'un match amical contre Luxembourg. « Là où mes belles espérances sont parties en fumée », enchaîne-t-il.

 

Eric Rabesandratana reste pour l'instant le sélectionneur de l'équipe nationale. La Fédération malagasy du football (FMF) l'a annoncé, lors d'une conférence de presse au cours de laquelle la liste des 24 joueurs sélectionnés pour le prochain match dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022, a été présentée. Madagascar affrontera la République démocratique du Congo ce 7 octobre en RDC et le 10 octobre à Madagascar.

Fabien Boyer, né le 12 avril 1991 à Vienne, est un footballeur international malagasy qui évolue au poste de défenseur central. Fort de 22 matchs en Ligue 2 à l'époque, il s'est résigné à ne pas donner suite à quelques belles propositions, dont notamment celle de la réserve du Real Madrid.

Le Barea Fabien Boyer a signé un contrat d'une saison avec le club de National (France) FC Annecy en 2020 avant d'atterrir à La Réunion, ce qui était tout à fait son choix personnel de quitter l'Hexagone. A 29 ans, le défenseur central gaucher retrouve un club après avoir manqué toute la saison suite à une rupture des ligaments croisés du genou qui lui a privé du terrain pendant six mois. Il est actuellement en pleine possession de ses moyens. Après sa première sélection avec les Barea de Madagascar lors du match amical contre Luxembourg (3-3) avant la CAN 2018. Il joue actuellement avec l'AS Excelsior, l'un des clubs les plus importants de La Réunion. Il revient dans l'effectif pour regagner ce qui lui revient de droit. L'occasion pour lui de montrer sa valeur et de gagner la totale confiance du coach Rabesandratana.

E.F.

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff