Economie

Deux étudiants malagasy, Avotra Fidèle Ralijaona et Tsiriniaina Miandrisoa Randriamampianina, sont finalistes du Concours « Cisco Net Riders 2016 » pour l’Afrique subsaharienne (Ccna). Ils sont inscrits aux technologies des réseaux Ccna, troisième et quatrième module à l’InATA Academy, Ankadivato. Ces deux étudiants font partie des quinze finalistes et sont respectivement en cinquième et dixième position. Ils passeront la finale ce jour.

« Mobile money » à Madagascar - Un business en évolution

Publié le mercredi, 14 septembre 2016
Le nombre d’utilisateurs de l’application « Mobile money », tout opérateur confondu, est estimé à environ quatre millions à Madagascar. Le 9 septembre dernier, Telma, Orange et Airtel Madagascar ont annoncé qu’il est désormais possible pour le client de faire de transfert d’argent entre ces opérateurs.
Surveillance des maladies infectieuses sur l’ensemble du territoire. L’Institut Pasteur de Madagascar (Ipm) possède actuellement 72 sites pour la surveillance des maladies infectieuses sur le territoire malagasy, instaurés dans 54 centres de santé de base (Csb) dans 35 Districts sanitaires et 18 hôpitaux. Il s’agit d’une surveillance sentinelle en étroite collaboration  avec les autorités nationales et internationales de santé, entre autres le ministère de la Santé publique et l’Organisation mondiale de la santé (Oms).

Massage aromatique - Les « Green club » s’y mettent

Publié le mercredi, 14 septembre 2016
Le groupe Homeopharma s’intéresse au bien-être et au tourisme en proposant aux clients une large gamme de produits naturels. Il dispose des « Green club » à Ambila, Amborovy et Vontovorona. Ces lieux offrent un art de vivre pour ceux qui veulent profiter des soins naturels grâce aux vertus des plantes médicinales et des massages traditionnels.

Recherche scientifique - Intérêt pour le jus de noni

Publié le mardi, 13 septembre 2016
Le noni (« Morinda citrifolia ») est un arbuste de la famille des rubiaceae, originaire du Pacifique. Il est produit en Polynésie, en Inde,  en Asie du Sud-est et en Amérique tropicale et équatoriale.
En ce qui concerne la politique de financement actuelle dans le pays, le Club développement et éthique (Cde) recommande la multiplication des mesures incitatives. A titre d’exemple, la priorisation et l’incitation des investissements étrangers et nationaux favorisent la création de valeur ajoutée et de richesse liées aux ressources naturelles renouvelables et non renouvelables.

Amélioration des recettes - Les inspecteurs des douanes évalués

Publié le mardi, 13 septembre 2016
Une quinzaine d'inspecteurs des douanes du bureau de Toamasina port ont accepté, à travers un accord formalisé avec le directeur général des douanes, d'être mesurés en termes de performance.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff