C'est une belle année qui s'achève pour le footballeur Jérémy Morel. Le défenseur réunionnais de l'Olympique Lyonnais - OL s'est qualifié avec ses coéquipiers pour les 8èmes de finale de la Ligue des Champions. Il est l’un des parrains de l’association 1000 sourires  et jouera aussi l'année prochaine à la Coupe d'Afrique des Nations avec les Barea de Madagascar.

Publié dans Sport
vendredi, 28 décembre 2018

Soavina - Il tue sa propre épouse

Un homme de 24 ans fut interpellé par les éléments du poste de police de Soavina le 25 décembre dernier pour le meurtre de son épouse. La veille, le corps sans vie d'une jeune femme de 20 ans fut retrouvé dans une rizière située à Isaingy, Soavina. La Police a ainsi démarré une enquête. Au cours de son investigation, il s'avérait qu'un homme et une femme se sont disputés en cours de route en rentrant chez eux. Sur le coup d'une violente colère, les époux ont pris chacun des chemins différents.

Publié dans Société

Des festivités parsemées d’angoisse. Bon nombre de citadins s’inquiètent de la tournure de la manifestation de ce jour à Analakely, laquelle pourrait changer les fêtes de fin d’année et du Nouvel an en angoisse, voire en larmes. La crainte des troubles domine au point que certains vont s’isoler chez eux, alors qu’ils ont prévu de faire la fête dehors. « Nous avons programmé des sorties en famille pour la nuit de la Saint-Sylvestre et une ballade en ville l’après-midi du 1er janvier.

Publié dans Société

Ny 24 desambra 2018 teo tao Nosimbazaha, Kaominina Malaimbandy, distrika Morondava dia votsotry ny zandary teo ampelan-tanan’ireo jiolahy mpaka an-keriny tsy nisy fandoavam-bola ny olona dimy mianadahy nalain’izy ireo an-keriny. Raha tsiahivina  dia jiolahy am-polony nirongo basy fitondra mihaza sy zava-maranitra no nanatanteraka io fakana an-keriny io tao Tanambao, fokontany sy  Kaominina Malaimbandy, tokony ho tamin’ny 4 ora sy 40 minitra hariva, ka lehilahy  iray  sy vehivavy  efatra no lasibatr’izy ireo tamin’izany ary nentiny niatsinanana.

Publié dans Malagasy
vendredi, 28 décembre 2018

Semblant baroudeur !

Marc Ravalomanana, comme tous les tyrans égaux à eux-mêmes, refuse de reconnaître qu'il a fait son temps. Le règne du TIM est révolu! La publication des résultats officiels et provisoires du scrutin du second signa le début du déclin de la carrière politique de l'ancien Chef de l'Etat Marc Ravalomanana. La descente aux enfers, apparemment inévitable, commence déjà.

Publié dans Editorial

La Grande île se doit de mener sa lutte contre le changement climatique par ses propres moyens. Récemment, Madagascar a participé à la COP 24, la 24e conférence mondiale sur le climat qui s’est déroulée du 2 au 15 décembre dernier à Katowice, en Pologne. A l’issue de cette grande réunion, il a été constaté que la résilience de notre pays face aux changements climatiques demeure encore faible jusqu’à ce jour.  Effectivement, les actions y afférentes sont exclusivement, ou presque, conditionnées par les appuis venant des pays développés. De ce fait, leurs répercussions restent encore limitées dans diverses Régions de Madagascar.

Publié dans Economie

Selon la définition fournie par l'encyclopédie Wikipédia, le marc de café est le résidu de l'infusion du café. Au vu de ses agissements actuels, un certain nombre de personnes seraient d'accord pour affirmer que Marc Ravalomanana est actuellement en train de devenir du marc de café. En effet, l'ancien Président de la République ne montre plus que son mauvais côté actuellement.

Publié dans Politique

Le risque d’affrontement se précise. A la suite d’une réunion des membres de l’Organe Mixte de conception (OMC) hier, le préfet de police d’Antananarivo, le général Angelo Ravelonarivo a donné une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé que la manifestation des partisans du candidat n°25 sur le parvis de l’Hôtel de ville d’Analakely est formellement interdite. Pour cause, les « zanak’i Dada » n’ont pas respecté le délai de 48 heures nécessaires pour déposer la demande d’autorisation. A entendre les explications du préfet, cette décision a aussi été prise afin d’éviter d’éventuels risques de débordement. Des éléments des forces de l’ordre ont quadrillé les lieux dès la soirée et en cas de forcing des pro-Ravalo, des affrontements pourraient éclater.

Publié dans Politique
vendredi, 28 décembre 2018

La UNE du 29 décembre 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale

La Une

Recherche par date

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Editorial

  • Le sacrifice à payer !
    Après l’avoir décortiquée, à leur manière, les députés ont adopté à une large majorité et avec amendements la Loi de Finances (LF) 2020. Parmi les amendements apportés,  les élus de Tsimbazaza ont jugé utile de revoir à la baisse les taxes imposées aux bondillons de 20% à 10 %. La « guerre du savon » larvait depuis des années. Les industriels, les vrais, du savon du pays ont livré sans relâche  une bataille pour défendre leurs activités, en déclin sinon agonisantes. La Savonnerie Tropicale, en tête de peloton, dénonce ce qu’elle qualifie d’injuste  à l’encontre de l’industrie nationale au profit des importateurs étrangers et sans scrupules. Des acteurs quelque peu honnêtes qui se vantent le titre « d’industriels du savon» or, en réalité, ne sont que  de simples conditionneurs des produits importés tout fait (bondillons) bénéficiant des faveurs des taxes d’importation à hauteur seulement 10%. Tandis que les industriels locaux, qui façonnent eux-mêmes leurs…

A bout portant

AutoDiff