L’ancienne ligue Analamanga de rugby refait surface pour semer de nouveau la pagaille au sein du milieu de l’ovale. « Cette ligue, qui ne fait plus partie de la structure du Malagasy rugby et sanctionnée par la haute instance du rugby, dit que le championnat national Gold Top20 organisé par le Malagasy rugby et Star n’est pas légal. Derrière tout ça, l’ancienne ligue organise un tournoi de propagande à Mahamasina le 9 décembre prochain et veut détourner l’attention des férus à sa faveur », annonce le Malagasy rugby dans un communiqué.

Publié dans Sport

De nouveau dans le noir ! La coupure de l’électricité, l’ennemi public n° 1 dans la Capitale comme dans les autres grandes villes de Madagascar, est revenue parmi nous, après quelque temps d’absence. Une mauvaise nouvelle effectivement pour la population tananarivienne puisqu’elle plonge de nouveau dans le noir, chose qui ne s’est plus produite, en tout cas pour certains quartiers depuis quelques mois. Les ménages ont de nouveau sorti leurs bougies… Ils ont dû vivre et revivent de nouveau l’expérience de l’obscurité durant plusieurs heures d’affilée.

Publié dans Société

Des avancées significatives. L’accès à l’eau potable dans la partie Sud de Madagascar, notamment les Régions d’Androy et Anosy, est désormais moins difficile pour la population. En mars 2017, le Gouvernement japonais a apporté une contribution de plus de 4 285 000 dollars pour les interventions de l’UNICEF dans le Sud. Ce financement a permis de couvrir 8 Districts dans ces localités et permet de renforcer l’approvisionnement en eau potable ainsi que l’accès aux services de santé. Bref, la qualité de vie de la population la plus vulnérable a pu être améliorée grâce à ce soutien japonais. Parmi les résultats obtenus figure la mise en place de nouveaux systèmes d’adduction d’eau.

Publié dans Société
vendredi, 07 décembre 2018

Le Contrat social

La campagne électorale pour le second tour entame la phase décisive et monte d'un cran. A 10 jours de la date historique, le 19 décembre 2018, jour où le peuple malagasy prendra en main la destinée de l'avenir du pays, chaque candidat du moins le sérieux, tente par des moyens les plus subtiles et nobles de convaincre ou de séduire l'électorat surtout les indécis voire les abstentionnistes.

Publié dans Editorial

Il fallait s’y attendre ! Les prix montent en flèche actuellement au même rythme que les eaux dans certains quartiers d’Antananarivo. Entre la période des fêtes et la saison des pluies, il ne faut pas s’étonner si les prix commencent à flamber. Et cette hausse est remarquée sur quasiment tous les produits de consommation, allant des fruits et légumes aux produits de première nécessité. « En cette saison, les routes sont plus difficiles d’accès, surtout que les pluies sont très abondantes cette année. Les frais de transport des marchandises ont ainsi augmenté. Et nous ne pouvons combler nos pertes qu’en augmentant les prix », justifie un grossiste du côté du marché d’Isotry. Les routes, que ce soient régionales ou nationales, se dégradent de plus en plus sous l’effet des fortes pluies. Il ne faut pas non plus oublier la hausse de prix des carburants.

Publié dans Economie

Jour 4 de la campagne électorale du 2nd tour hier. Une journée marathon pour Andry Rajoelina et son équipe qui enchaînent les tournées. Ce furent les habitants des communes situées en périphérie dans la région Analamanga de recevoir la visite du couple Rajoelina. En tête de liste, la commune de Mangamila où le candidat n°13 a réitéré ses reconnaissances à l'endroit des électeurs qui ont voté massivement en sa faveur. Par la suite, il s'est engagé à rétablir l'accès à l'électricité au profit de la population, la sécurité, la propriété des terrains ainsi que la réhabilitation de l'axe router reliant Anjozorobe, Marovazaha et Amboasary.

Publié dans Politique

Note de la Rédaction. Pour mieux comprendre l'histoire, à signaler que l'auteur de l'article reproduit ci-après, Rolly Mercia ou Harry Laurent Rahajason pour l'état civil, est actuellement l'une des têtes pensantes de RLM communication, un groupe de presse soutenant activement Marc Ravalomanana, celui-là même dont il est question dans l'article. Il est le binôme de Mbola Rajaonah, actuel sponsor financier du même Marc Ravalomanana et non moins propriétaire de RLM Communication. Pour information, l'article est sorti le 24 Octobre 2015, du temps où l'auteur écrivait dans le journal que vous tenez en main.

Publié dans Politique

La sanction est tombée. Le barreau d'Antananarivo a suspendu pour deux ans, l'avocat Willy Razafinjatovo dit Maître Olala. Une information révélée par le principal concerné au cours d'un entretien avec les membres de la presse hier.
« La décision a été prise par le Conseil de discipline et rendue publique par le Conseil de l'ordre des avocats », explique l'avocat, très remonté, qui en a profité pour dénoncer une mauvaise foi et une non-maîtrise des procédures de la part de certains des membres du Conseil de l'ordre des avocats.

Publié dans Politique
vendredi, 07 décembre 2018

LA UNE du 8 décembre 2018

Publié dans La Une

Fil infos

  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale

La Une

Recherche par date

« December 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Editorial

  • Le sacrifice à payer !
    Après l’avoir décortiquée, à leur manière, les députés ont adopté à une large majorité et avec amendements la Loi de Finances (LF) 2020. Parmi les amendements apportés,  les élus de Tsimbazaza ont jugé utile de revoir à la baisse les taxes imposées aux bondillons de 20% à 10 %. La « guerre du savon » larvait depuis des années. Les industriels, les vrais, du savon du pays ont livré sans relâche  une bataille pour défendre leurs activités, en déclin sinon agonisantes. La Savonnerie Tropicale, en tête de peloton, dénonce ce qu’elle qualifie d’injuste  à l’encontre de l’industrie nationale au profit des importateurs étrangers et sans scrupules. Des acteurs quelque peu honnêtes qui se vantent le titre « d’industriels du savon» or, en réalité, ne sont que  de simples conditionneurs des produits importés tout fait (bondillons) bénéficiant des faveurs des taxes d’importation à hauteur seulement 10%. Tandis que les industriels locaux, qui façonnent eux-mêmes leurs…

A bout portant

AutoDiff