« Zéro violence basée sur le genre pour l’avenir de l’Afrique : ensemble, nous pouvons ». Tel a été le thème de la conférence organisée hier dans le cadre de la TICAD 7 (septième conférence internationale pour le développement de l’Afrique). Mialy Rajoelina, Première Dame de Madagascar, à la fois présidente fondatrice de l’association Fitia et ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) dans la lutte contre la violence basée sur le genre, étant l’initiatrice de cet évènement de haut niveau. Le FNUAP et l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le développement (OPDAD), en collaboration avec l’Union Africaine, en sont également les coorganisateurs.

Publié dans Société

Vers 2h du matin, le 23 août dernier, des chauffeurs ayant effectué le ramassage de personnel ont fait une assez importante découverte d'armes dans le fokontany de Manongarivo, Commune et District de Befandriana-Nord. Et pas n'importe où ! En effet, une sacoche noire a trôné au beau milieu de la chaussée. Par pure prudence, les chauffeurs l'ont transportée immédiatement au bureau du commissariat de police locale.

 

Publié dans Société
mercredi, 28 août 2019

Futile débat

La majorité à la Chambre basse soumet un projet de loi relatif au statut de l'opposition à l'Assemblée nationale (AN). Le député d'Ikongo, Razafitsiandraofa Brunel, vice-président de l'AN, quota de l'ancienne province de Fianarantsoa, au nom de la majorité présidentielle, dépose sur la table du Bureau permanent le projet de loi susmentionné appelé communément « la loi Brunel ». En fait, la loi soumise crée des vagues à Tsimbazaza et à Anosikely et aussi au sein de certains membres de la Société civile.

 

Publié dans Editorial

Les crédits ne sont pas donnés à tout le monde. Investir dans une nouvelle entreprise est un grand risque, plus particulièrement sur le plan financier. C’est pourquoi les banques et les différentes institutions financières sont très exigeantes dans l’élaboration de demandes de crédit des jeunes entrepreneurs. Effectivement, elles ne s’engageront pas dans une idée ou un projet comportant de trop grands risques d’échecs. « Actuellement, nous encourageons la création d’entreprises. Toutefois, ce n’est pas tout le monde qui arrive à bout de ses idées.

Publié dans Economie

L’Autorité nationale chargée des mesures correctives commerciales (ANMCC) revient sur sa décision. Il y a encore une semaine, Barthélémy, le directeur de cette institution a annoncé de nouvelles mesures concernant l’importation d’huiles alimentaires. A ce moment-là, l’autorité a donc prévu d’appliquer un droit additionnel de 25 % à partir du 1er septembre 2019 sur l’importation de ces produits. Cependant, cette nouvelle mesure est dorénavant  suspendue jusqu’à nouvel ordre. « Nous avons pris des mesures pour lutter contre l’importation massives des huiles alimentaires.

Publié dans Economie

La conférence de presse tenue avant-hier 27 août 2019 par la Maire de la Capitale, Lalao Ravalomanana, et censée rassurer sur sa gestion de la Ville des Mille a eu l'effet inverse : celui d'exacerber davantage chez la population tananarivienne le sentiment d'être pris pour des canards sauvages. Les déclarations de bonnes intentions de cette élue en fin de mandat est en effet confrontée à une actualité encore criarde.

 

Publié dans Politique

La promotion immobilière a le vent en poupe à Madagascar, depuis quelques années. Les promoteurs rivalisent d’idées pour attirer des clients afin de réaliser des bonnes affaires. Presque dans toutes les régions de Madagascar, des terrains nus de premier plan ou des maisons vendues sur plan sont mis en ligne par les promoteurs. Clé en main, c’est le slogan magique qui fait toujours mouche auprès des gens qui ont la capacité financière d’accéder à l’offre.

 

Publié dans Politique
mercredi, 28 août 2019

LA UNE DU 29 AOUT 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs
  • Voiture administrative et location de l'Hôtel de ville - Les bourdes des dirigeants dénoncées !
  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale

La Une

Recherche par date

« August 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Editorial

  • Le sacrifice à payer !
    Après l’avoir décortiquée, à leur manière, les députés ont adopté à une large majorité et avec amendements la Loi de Finances (LF) 2020. Parmi les amendements apportés,  les élus de Tsimbazaza ont jugé utile de revoir à la baisse les taxes imposées aux bondillons de 20% à 10 %. La « guerre du savon » larvait depuis des années. Les industriels, les vrais, du savon du pays ont livré sans relâche  une bataille pour défendre leurs activités, en déclin sinon agonisantes. La Savonnerie Tropicale, en tête de peloton, dénonce ce qu’elle qualifie d’injuste  à l’encontre de l’industrie nationale au profit des importateurs étrangers et sans scrupules. Des acteurs quelque peu honnêtes qui se vantent le titre « d’industriels du savon» or, en réalité, ne sont que  de simples conditionneurs des produits importés tout fait (bondillons) bénéficiant des faveurs des taxes d’importation à hauteur seulement 10%. Tandis que les industriels locaux, qui façonnent eux-mêmes leurs…

A bout portant

AutoDiff