« Zéro violence basée sur le genre pour l’avenir de l’Afrique : ensemble, nous pouvons ». Tel a été le thème de la conférence organisée hier dans le cadre de la TICAD 7 (septième conférence internationale pour le développement de l’Afrique). Mialy Rajoelina, Première Dame de Madagascar, à la fois présidente fondatrice de l’association Fitia et ambassadrice du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) dans la lutte contre la violence basée sur le genre, étant l’initiatrice de cet évènement de haut niveau. Le FNUAP et l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le développement (OPDAD), en collaboration avec l’Union Africaine, en sont également les coorganisateurs.

Publié dans Société

Vers 2h du matin, le 23 août dernier, des chauffeurs ayant effectué le ramassage de personnel ont fait une assez importante découverte d'armes dans le fokontany de Manongarivo, Commune et District de Befandriana-Nord. Et pas n'importe où ! En effet, une sacoche noire a trôné au beau milieu de la chaussée. Par pure prudence, les chauffeurs l'ont transportée immédiatement au bureau du commissariat de police locale.

 

Publié dans Société
mercredi, 28 août 2019

Futile débat

La majorité à la Chambre basse soumet un projet de loi relatif au statut de l'opposition à l'Assemblée nationale (AN). Le député d'Ikongo, Razafitsiandraofa Brunel, vice-président de l'AN, quota de l'ancienne province de Fianarantsoa, au nom de la majorité présidentielle, dépose sur la table du Bureau permanent le projet de loi susmentionné appelé communément « la loi Brunel ». En fait, la loi soumise crée des vagues à Tsimbazaza et à Anosikely et aussi au sein de certains membres de la Société civile.

 

Publié dans Editorial

Les crédits ne sont pas donnés à tout le monde. Investir dans une nouvelle entreprise est un grand risque, plus particulièrement sur le plan financier. C’est pourquoi les banques et les différentes institutions financières sont très exigeantes dans l’élaboration de demandes de crédit des jeunes entrepreneurs. Effectivement, elles ne s’engageront pas dans une idée ou un projet comportant de trop grands risques d’échecs. « Actuellement, nous encourageons la création d’entreprises. Toutefois, ce n’est pas tout le monde qui arrive à bout de ses idées.

Publié dans Economie

L’Autorité nationale chargée des mesures correctives commerciales (ANMCC) revient sur sa décision. Il y a encore une semaine, Barthélémy, le directeur de cette institution a annoncé de nouvelles mesures concernant l’importation d’huiles alimentaires. A ce moment-là, l’autorité a donc prévu d’appliquer un droit additionnel de 25 % à partir du 1er septembre 2019 sur l’importation de ces produits. Cependant, cette nouvelle mesure est dorénavant  suspendue jusqu’à nouvel ordre. « Nous avons pris des mesures pour lutter contre l’importation massives des huiles alimentaires.

Publié dans Economie

La conférence de presse tenue avant-hier 27 août 2019 par la Maire de la Capitale, Lalao Ravalomanana, et censée rassurer sur sa gestion de la Ville des Mille a eu l'effet inverse : celui d'exacerber davantage chez la population tananarivienne le sentiment d'être pris pour des canards sauvages. Les déclarations de bonnes intentions de cette élue en fin de mandat est en effet confrontée à une actualité encore criarde.

 

Publié dans Politique

La promotion immobilière a le vent en poupe à Madagascar, depuis quelques années. Les promoteurs rivalisent d’idées pour attirer des clients afin de réaliser des bonnes affaires. Presque dans toutes les régions de Madagascar, des terrains nus de premier plan ou des maisons vendues sur plan sont mis en ligne par les promoteurs. Clé en main, c’est le slogan magique qui fait toujours mouche auprès des gens qui ont la capacité financière d’accéder à l’offre.

 

Publié dans Politique
mercredi, 28 août 2019

LA UNE DU 29 AOUT 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Recherche par date

« August 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff